MALI 2012 : Une marche de protestation des partants volontaires bloquée

0
0

 © koaci.com – La devanture de la Cité administrative de Bamako a été le théâtre d’un embouteillage ce jeudi matin 5 janvier 2012. La raison : une perturbation de la circulation causée par des partants volontaires à la retraite qui ont décidé de battre le pavé. Ils protestent contre l’Etat qui ne les a pas rendus dans leurs droits. Le but de la marche était de demander aux autorités de les mettre dans leurs droits (le paiement de leurs dus qui restent avec le gouvernement). Ils réclament plusieurs centaines de millions à l’Etat qui a déjà versé une partie.

Les usagers de la route qui venaient de Djicoroni Para (ouest de Bamako) pour emprunter le pont et se rendre derrière le fleuve devaient s’armer de patience. Il en était de même pour ceux qui devaient se rendre au centre ville, en empruntant la voie de la corniche passant par le Centre International de Conférences de Bamako (CICB), l’Ecole Normale Supérieure (Ensup), la BCEAO, l’Hôtel El Farouk, l’Hotel Laïco de l’Amitié de Bamako. Tous ont été contraints de rebrousser chemin pour emprunter d’autres voies. Ceux qui venaient vers l’ACI pour se rendre à la Cité, en ont été empêchés.

Les partants volontaires à la retraite ont décidé de se faire entendre par ce moyen de protestation. Mais la marche qui a débuté devant la Bourse du travail a été stoppée à la porte d’entrée de la cité par les forces de sécurité dont les éléments étaient sortis assez nombreux pour couvrir la marche.

Cette marche était destinée à la primature où une déclaration devait être remise au Premier Ministre Mme Mariam Kaïdama Sidibé. Les marcheurs ont déclaré leur détermination à poursuivre d’autres actions de protestation jusqu’à ce qu’ils soient définitivement mis dans leurs droits.

Alex, Stagiaire Koaci.com Bamako – 05/01/2012 | 21:24:17

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.