Mali : Le domicile de l’ancien président, Alpha Oumar Konaré attaqué par des assaillants Les personnes présentes au lieu des faits refusent tout commentaire

3

Dès que nous avions appris cette  nouvelle, nous nous sommes rendus dans la journée du samedi, à l’après midi, au domicile de l’ancien président sis à Titibougou. Des gardes étaient à la porte. Nous leur avons expliqué les raisons de notre présence. Un parmi eux, nous a répondu. « On ne peut rien vous dire. Pour des renseignements, rendez-vous à la gendarmerie de Sangarebougou. Ce sont eux qui ont fait le constat. Et ils ont notifié que pour des renseignements tout le monde doit se rendre à la gendarmerie. »

 

assaillants
Alpha Oumar Konaré

Nous nous sommes rendus à l’endroit indiqué, où nous avons rencontré le Commandant de Brigade, M. Pascal Dakoumo. Aucune information. «  Je ne peux rien vous dire pour l’instant. Les enquêtes sont en cours et nous devons attendre la suite  afin de  recevoir l’autorisation pour parler à la presse », nous a-t-il expliqué. «  Retourner au lieu des faits. Peut-être vous aurez la chance d’avoir des informations auprès des jardiniers, gardiens ou même les gardes au portail », a-t-il ajouté.

 

Nous sommes retournés au domicile du président, et  transmettre aux gardes les propos du CB. Leur réponse : «  nous n’avons pas le droit de parler. C’est au CB de donner l’autorisation. S’il ne l’a pas fait, on s’en tient à ce qu’il a dit », nous ont-ils dits.

 

Nous n’avons pas droit à l’information ! Surprenante !

Et pourtant, c’est la presse étrangère la première à publier l’information avec des détails près. Des gardes ont même confié à l’AFP plus de détails sur les faits.

Choquant  et aberrant. Dans son propre pays, on n’a pas droit à l’information.

Boubacar Yalkoué

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. C EST NORMAL

    CAR LE PROBLEME AU MALI C EST QUE LORSQUE UN MALIEN EST RECRUTES EN TANT QUE MEMBRE DES SERVICES SECRETS

    CONTRAIREMENT A CE QUI SE PASSE DANS LE RESTE DU MONDE OU LEUR SEULE PEUR EST DE SE FAIRE REPERER. LE MALIEN LUI EST LE PREMIER LORS D UNE BANALE INTERCALTION A DIRE DEVANT TEMOINS ET FAMILLES

    ATTENTION A TOI !

    MOI JE SUIS DE LA SECURITE D ETAT !

    AVANT DE SE VANTER EN DISANT

    MOI JE SUIS UN AGENT DES SERVICES SECRETES MALIENS JE NE SUIS PAS N IMPORTE QUI MOI !

    • Le burkinabé est intègre… mais il est menteur dèh !…

      Ayi wah ! 😀 😀 😀 😀

      • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
        Et COCO qui rigole …..

Comments are closed.