Mali-Guinée : Conflits inter-frontaliers

37

La GuinĂ©e et le Mali sont deux pays frĂšres et liĂ©s par l’HISTOIRE, mais cette histoire semble ĂȘtre oubliĂ©e par certains villages frontaliers. C’est pour cela qu’il y a chaque fois des conflits entre des villages de la GuinĂ©e et du Mali.

Cela a Ă©tĂ© le cas encore la semaine derniĂšre prĂ©cisĂ©ment le mardi 22 DĂ©cembre 2015, un village GuinĂ©en du nom de Djelimala a pris d’assaut tĂŽt le matin le Village de Karatou  (Mali) Ă  une trentaine de kilomĂštre de Yanfolila chef lieu du cercle.

C’est un conflit territorial au tour d’un espace situĂ© entre les deux villages qui serait riche en ressources naturelles extractives (Or). Cette attaque surprise aurait  causĂ© un mort et un portĂ© disparu cotĂ© Malien. Selon des sources l’espace revendiquĂ© par les deux villages serait Ă  une trentaine de kilomĂštre de DjĂ©limala (GuinĂ©e) et Ă  seulement trois kilomĂštres de Karatou.

C’est la deuxiĂšme fois que ce village attaque les villages Maliens, la premiĂšre attaque visait le village de DiafĂ©rĂ©la il y a quelques annĂ©es et c’était le mĂȘme problĂšme de terre. En ce temps un dialogue avait Ă©tĂ© engagĂ© par les autoritĂ©s GuinĂ©ennes et Maliennes pour mettre fin aux hostilitĂ©s.

Avant les villages Maliens, ce village de Djélimala serait en conflit avec tous ses villages voisins Guinéens, il les a tous attaqué un à un. Est-ce si difficile de cohabiter avec des villages ? Ou bien une démonstration de force ?

Bien avant cette attaque de mardi, le PrĂ©fet de Mandiana aurait mis en garde le village en question pour qu’il renonce Ă  cette conquĂȘte territoriale sinon il sera seul dans ce conflit et que quoi qu’il fasse jamais la GuinĂ©e ne sera en guerre contre le Mali un pays frĂšre. Bien avant tout cela le PrĂ©sident de la RĂ©publique de GuinĂ©e le Pr Alpha CondĂ© est venu au mois de septembre avant la campagne prĂ©sidentielle. Dans ses discours il a mis en garde tous les villages voisins du Mali Ă  arrĂȘter les conflits et Ă  aller vers le dialogue car il ne sera jamais en guerre contre IBK, non seulement la GuinĂ©e et le Mali c’est deux poumons dans un mĂȘme corps, mais aussi le PrĂ©sident Malien Ibrahim Boubacar Keita est son petit frĂšre et qui lui a toujours considĂ©rĂ© comme tel en l’appelant toujours au traditionnel « KĂŽrΠ».

Le comble de tout cela c’est que le meneur de combat de ce village est Ă  moitiĂ© Malien car sa mĂšre serait de DiafĂ©rĂ©la d’aprĂšs des sources sĂ»res et des filles de ce mĂȘme village seraient mariĂ©es aussi Ă  DiafĂ©rĂ©la, alors que les vieillards disent que s’il y a un seul lien de mariage entre deux villages ils ne doivent pas s’affronter car le mariage est sacrĂ©.  Mais cette idĂ©ologie qu’est-ce qu’on en fait aujourd’hui ?

En faisant une bonne lecture de toutes ces situations, on se dit que les Vieux fuient leur responsabilitĂ©, ou qu’ils ne disent pas la vĂ©ritĂ© Ă  la jeune gĂ©nĂ©ration. Il ya encore des vieux qui ont vu la premiĂšre guerre mondiale, d’autres nĂ© bien avant la seconde ; qu’est-ce qu’il ya en matiĂšre de terre qu’ils ne peuvent pas dire. Par exemple moi je veux cultiver sur une parcelle croyant que ça m’appartient toi qui connait la rĂ©alitĂ© tu le dis pour prĂ©venir d’éventuel conflit, mais cela ne se fait pas par nos vieux est-ce la peur ou la nĂ©gligence ? Je pense que les vieux doivent beaucoup communiquer avec les jeunes sinon jamais on ne pourra mettre fin Ă  ces conflits.

Le lundi dernier 28 DĂ©cembre 2015, le Gouverneur de la rĂ©gion de Sikasso et les autoritĂ©s de Yanfolila se sont rendus Ă  Karatou pour une rencontre d’échange mais rien n’a filtrĂ© de cette rencontre. On peut cas-mĂȘme dire que c’était pour appeler au calme et au dialogue car c’est le seul moyen pour mettre fin Ă  ces conflits.

Le Patriarche des CissĂ© invite ce dimanche 03 Janvier 2016 Ă  Morifina les ressortissants de Wassolo du Mali et ceux de la GuinĂ©e pour Ă©changer sur l’avenir de Wassolo.

C’est donc une affaire à suivre


Camara depuis Yanfolila

PARTAGER

37 COMMENTAIRES

  1. Le Seul responsable: ibk car la cedeao a demande a tous ces pays menbres de proceder aux bornages de leur frontiere et notre pays qui a 7 frontierers devait le premier a prendre l iniative avec tous ces voisins mais non on passe notre temps a boire du temps,le mali a Fait le bornage seulement avec la mauritanie sur insistance de nouachott,on attende k les villagois s affrontent pour dire k nous deux soeures ou deux jumelles je ne sais koi,quelle afrique?

  2. Nous devons prendre la guerre Burkina-Mali en exemple pour Ă©viter une autre guerre pour car les querelles ne font que nous faire reculer. Nous devons faire la promotion du panafricanisme de nos jours car nous sommes liĂ©s par un destin et notre devise mĂȘme s’inscrit dans cette voie. Tous unis derriĂšre UN PEUPLE-UN BUT-UNE FOI!

  3. A mon avis nos deux pays avions intĂ©rĂȘt Ă  mettre balle Ă  terre afin de trouver une solution Ă  ce conflit territorial. J’appelle Ă  la responsabilitĂ© de tous pour y parvenir.

  4. Je pense qu’il est grand temps que les autoritĂ©s prennent ce conflit inter-frontalier au sĂ©rieux afin de trouver une solution dĂ©finitive. Cela y va de la sĂ©curitĂ© et de la quiĂ©tude de nos concitoyens vivant dans cette citĂ©.

  5. L’entente et le respect ont toujours existĂ© entre notre pays et la GuinĂ©e. J’aimerais que ce genre de conflit doit ĂȘtre loin de nous afin de ne pas entraver les liens sĂ©culaires qui unissent fort heureusement entre nous.

  6. Je pense que les autoritĂ©s devraient s’investir dans la rĂ©solution de ce conflit afin de trouver un terrain d’entente entre nos deux pays. J’appelle nos compatriotes vivant dans cette localitĂ© au calme qu’une issue favorable sera trouver par nos autoritĂ©s afin que cela ne se reproduise plus.

  7. Ce genre de conflit est légion. Je pense que les uns et les autres doivent se surpasser afin que plus jamais de tels incidents se déroulent entre nous.

  8. Force est de constater que depuis une vingtaine d’annĂ©es,la convoĂźtise des village GuinĂ©ens sur les terres maliennes continuent d’augmenter.Il faut que ls habitants font la paix et que l’auteur de ces attaques soit jugĂ©

  9. Il faut s’attaquer aux menaces susceptibles d’empĂȘcher la construction et la consolidation d’un monde de paix et de justice, et tout particuliĂšrement les causes profondes des conflits entre le Mali et la GuinĂ©e

  10. On ne peut pas penser « paix » sans un dĂ©veloppement harmonieux des personnes et des peuples. La paix n’est donc pas simplement l’absence de guerre mais un ensemble de conditions permettant un dĂ©veloppement juste des sociĂ©tĂ©s humaines. Par ailleurs, la paix a une dimension spirituelle et culturelle en plus de sa dimension sociale et politique, elle rĂ©sulte d’un vivre ensemble et de la promotion de la personne humaine.

  11. La paix n’est jamais acquise, et pour l’inscrire de façon durable, des actions permanentes de prĂ©vention sont incontournables. La prĂ©vention des conflits implique un travail sur les causes et facteurs passĂ©s ou Ă  venir des conflits qui sont essentiellement Ă©conomiques, politiques et sociaux. Cela force donc Ă  prendre en compte le respect des droits humains pour tous, les diversitĂ©s culturelles, la promotion de la dĂ©mocratie, et des actions Ă©ducatives.

  12. Je me pose la question de savoir si quelle preuve se base qu’ils en disant que ce village leur appartient. Il faut mettre aux arrĂȘts le chef de ce village est question car il est l’autoritĂ© et par consĂ©quent il est instigation de ce mauvais comportement des villageois

    • Je suis d’accord avec toi car le Mali est en train de regler d’autre litige .MalgrĂ© ceci il y a des personnes sensĂ©es mettre l’ordre dans leur village c’est encore eux qui dĂ©truis et le notre terre.IL faut ,juger les coupables

  13. Il y a eu une histoire similaire entre la GuinĂ©e et la CĂŽte d’Ivoire Ă  l’Ouest. Je pense que c’est de la mauvaise fois de certaines personnes qui sont emportĂ©es par les richesses. Il faut beaucoup Ă©viter ces genres de pratiques entre des parties soeurs.

  14. Il faut traiter cette histoire avec beaucoup de sĂ©rieux car nous ne sommes pas Ă  la premiĂšre attaque du genre. Ces individus doivent comprendre qu’il est temps d’enterrer la hache de guerre et faire place au dialogue.

  15. Les autorités doivent user de leur force pour barrer la route à ces individus nourris de mauvaises intentions. Nous sommes deux pays frÚres qui ont une histoire commune. Cela serait une fausse guerre si ce village guinée veut forcément assiéger ce village malien car les frontiÚres sont bien établies

  16. Je pense que le village guinĂ©en doit comprendre les choses et s’arrĂȘte lĂ  car la guerre entre 2 pays frĂšres n’est pas bon pour nos diffĂ©rents peuples. Si cela persiste, les auteurs doivent ĂȘtre retrouvĂ©s et mis en prison

  17. Il faudra l implication des autorites des deux pays aussitot que possible. Aucun gouvernment n est sense ignorer les lignes de delimitation ou frontrieres entre tous les pays africans. Si les pauvres villageois se comportent encore comme au moyen age, c est aux autorites de les appeler a l ordre. Ensemble nous disons plus jamais que nos concitoyens soient victimes d une telle atrocite.

  18. Le Mali et La Guinée sont deux pays frÚres, les uns et les autres doivent tenir compte de cela. Ce conflit inter-frontalier ne doit pas durer longtemps, il faut y mettre un terme le plus vite possible.

  19. Il y’a une histoire qui lie ces deux pays, ce conflit inter-frontalier n’est pas la bienvenue. Il faut reconnaitre que le Mali n’est pas prĂȘt Ă  mener une guerre en cette pĂ©riode fragile de notre pays.

  20. Ce conflit Mali GuinĂ©e ne peut durer, nous ne sommes pas obligĂ©s de faire la guerre. Le Mali et la GuinĂ©e sont deux pays frĂšres et ce depuis des annĂ©es. Revenons sur nos positions d’avant et laissons la guerre.

    • tu as raison ma soeur on est fatiguĂ© et on a trop souffert mais faisont confbiance Ă  IBK il connait le remĂšde pour lutter contre ces destructeurs

  21. Il faut que chacun prenne ses responsabilitĂ© en main, ce n’est pas du jour au lendemain que ce conflit a dĂ©clenchĂ©. Ces chefs de villages ne devraient pas laisser cette situation se dĂ©gĂ©nĂ©rĂ© ainsi.

  22. Un conflit de territoire entre le Mali et la GuinĂ©e n’est pas possible. Ces deux pays sont des pays frĂšres bien avant aujourd’hui. Les autoritĂ©s de ces deux Etats ne doivent pas accepter cela.

  23. Je pense que la faute est du cÎté de la communauté guinéenne, les autorités guinéennes doivent prendre leur responsabilité. La communauté malienne est la victime dans cette affaire de conflit frontalier. La communauté malienne invite les autorités guinéennes à contenir leurs communautés.

  24. La population doit de ces localitĂ©s doivent tous faire preuve de bonne foi, les frontiĂšres sont dĂ©jĂ  bien dĂ©limitĂ© et chacun connait ses limites alors pour quoi d’autre personnes font preuve de mauvaise foi. Les deux autoritĂ©s doivent faire des enquĂȘtes en fait d’éclairer la situation.

    • Nous habitants des villages environnants sommes un peu effrayĂ©s par cette situation catastrophique dues au problĂšme d’or et ces villages GuinĂ©ens sont sans coeur .Mais grĂące Ă  IBK nous sommes convaincus que ces truands seront jugĂ©s

  25. Tu as raison, ce sont les autoritĂ©s deux des pays qui doivent d’avantage s’impliquer dans ce litige frontalier entre les deux communautĂ©s de pays diffĂ©rentes. Sans l’implication des deux autoritĂ©s ce litige frontalier continuera qu’à faire des ravages.

  26. Je pense que les autoritĂ©s maliennes et guinĂ©ennes doivent se donner la main pour trouver une solution favorable Ă  ce conflit frontalier. Des maliens et des guinĂ©ens sont en train de s’entre dĂ©chirer pour des raisons plus moins nĂ©gociable.

  27. Je prĂ©fĂšre jouer la carte de l’apaisement, car les deux sont unis par l’histoire. Le Mali et la GuinĂ©e sont deux pays depuis l’histoire ont plusieurs chose en commun. Ces conflits frontalier doit ĂȘtre immĂ©diatement stopper.

  28. Le Mali et la guinĂ©e sont liĂ©s par l’histoire l’un Ă  l’autre. Donc non Ă  ce conflit inter frontalier. 🙄 🙄 🙄

  29. Ce conflit de territoire entre les deux village ne devrait pas revenir aprĂšs des annĂ©es passĂ©es. Car on a eu Ă  gĂ©rer le mĂȘme conflit dans le temps. 😈 😈 😈

  30. Le village guinéen est fautif de ce conflit. Il appartient aux autorités de la guinée de prendre leur responsabilité.

  31. Non Ă  ce conflit inter frontalier entre ces deux pays frĂšres et voisins.

  32. Le Mali et la Guinée sont des pays amis et ne seront jamais en conflit. Il faut que les chefs de villages des deux villages prennent leur esponsabilité pour de bon.
    Vive la paix et la cohésion entre les pays voisins!

  33. Le Mali et la Guinée sont des pays amis et ne seront jamais en conflit. Il faut que les chefs de villages des deux villages prennent leur esponsabilité pour de bon.
    Vive la paix et la cohésion entre les pays voisins!

  34. C’est les politiciens qui sont Ă  la base de ces genres de conflits qui n’honore aucun des deux pays; il faut que les politiciens des deux pays s’y mettent rapidement pour trouver la solution Ă  ces conflits inutiles. Alors que les vrais combats sont ailleurs, c’est par exemple la lutte contre la pauvretĂ©, la lutte contre les maladies, la lutte pour la survie des populations des deux pays. Qu’Allah le tout puissant protĂšge et aide le Mali et la GuinĂ©e.

Comments are closed.