Mali: IBK se défend des critiques sur l’immunité accordée à des chefs rebelles

6
IBK lors de la  célébration de la Journée Internationale de la Femme
IBK lors de la célébration de la Journée Internationale de la Femme

Bamako (Mali) – Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a profité samedi des festivités du 8 mars pour se défendre des multiples reproches formulés à son encontre sur l’immunité accordée à des responsables de la rebellion au nord du pays.

 

Plusieurs fois critiqué pour la levée des mandats d’arrêt accordée à des chefs rebelles, Ibrahim Boubacar Keïta a répondu que la mesure s’inscrivait dans le cadre d’un accord préliminaire de paix qui a précédé sa prise de fonction en septembre 2013.

 

« Dans ce cadre là (l’accord de paix), il a été convenu que ceux de nos frères de la rébellion qui n’auraient pas de sang sur la main, qui ne seraient pas impliqués dans le narco-trafic devraient être élargis pour qu’on avance vers la paix », a expliqué IBK.

 

Il a dit endosser cet accord en sa qualité de chef d’Etat et au nom de la continuité de l’Etat. « J’avance vers la paix, pas vers la démagogie », a ajouté IBK en se défendant d’être « l’homme de l’impunité » comme décrit par ses détracteurs.

 

« Tout ce qui peut assurer la paix au Mali au-dedans comme au dehors, je le ferai sans égard pour aucune justice démagogique », a ensuite poursuivi le chef de l’Etat malien.

 

Au mois d’octobre, le gouvernement malien avait fait état d’une « mesure politique » de suspension des mandats d’arrêt internationaux émis en février 2013 contre quatre des six chefs rebelles recherchés pour des « crimes de guerre » et de rébellion commis en 2012.

 

En annonçant la nouvelle, le gouvernement l’avait justifiée par le souci de favoriser le déplacement de ces quatre chefs de groupes armés afin qu’ils puissent prendre part aux négociations de paix en cours dans le pays.

 

La décision n’en avait pas moins suscité une vive réaction de désapprobation tant dans la magistrature que dans la presse qui a rappelé que le président avait, à maintes occasions, affirmé, qu’avec lui, « nul ne sera au dessus de la loi ».

 

Depuis des mois, les détracteurs du président malien ne cessent de parler de justice sélective en mettant en parallèle cette levée de mandats des chefs rebelles du nord et l’inculpation de gradés de l’armée pour leur implication présumée dans des crimes commis au sud du pays.

AT/od

 

Source: apanews.net

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. je dis et rappelle,comme notre chère Koumba Sacko qui ne fait cependant jamais de synthèse tout en ayant la manie de critiquer,que toute rébellion résulte d’une mauvaise gouvernance.
    Je dis et rappelle également que je condamne fermément les actes de barbarie et le desir de se faire entendre par les armes,le dialogue étant la seule arme que le Bon Dieu a mis à la disposition de l’Homme.
    Que ce soit les autorités ou les citoyens ordinaires,tant que vous continuerez à designer tel ou tel comme nordiste,sudiste,touareq,arabe,sonraï,patati patata…nous developperions toujours ce germe de la division et de la haine qui,même enfoui dans notre inconscient,finira tot ou tard par remonter à la surface:et bonjour les dégats!Il suffit d’un élément déclencheur.
    Vous aimez à dire:le Mali est un et indivisible;le Mali de Kayes à Kidal…De kayes à Kidal,le Mali est t-il le même pour tous et tous les mêmes pour le Mali?
    Pour avoir visité toutes les régions du Mali,je sais ce qu’il en est.l’Etat est ostensiblement et délibérement très absent dans certaines contrées de notre cher Mali.Cela est une évidence un peu partout d’ailleurs dans les differentes régions.
    De ce qui précède,je pense que les rébelles ne sont pas les causes des rébellions au Mali mais la faute revient aux autorités de la République qui ne s’assume pas toujours et on a l’impression que le Mali c’est de Bamako a Bamako.
    Banissons les termes Nord/Sud de notre vocabulaire.
    Que l’Etat prenne ses responsabilités en s’occupant convenablement des populations.
    Solutionner une rébellion ne veut pas dire “gater” ceux qui en sont les acteurs.Une rébellion digne de ce nom se fait au nom d’un interêt général;chouchouter ceux qu’on voit à la tête ne signifie pas qu’on a maitrisé la rébellion…
    A suivre!

    • Malheureusement “notre chère Koumba Sacko” is a Robot, cette machine pensante, a thinking machine. 😀

  2. Volontairement ou involontairement, IBK est devenu le meilleur allie’ du MNLA! Il suffit de regarder comment on arrete de droite a’ gauche les officiers des Forces arme’es maliennes pour comprendre que le regime actuel est volontairement ou involontairement entrain de faire le sale boulot du MNLA! Les ennemis du Mali n’ont pas besoin de se casser les tetes pour developper un plan pour decapiter les FAMA car le regime actuel est entrain de le faire pour eux!!!
    IBK EST UN NORDISTE ET UN MNLA DANS LA PEAU D’UN KEITA SUDISTE!!!!
    IT IS MY OPINION QU’IBK N’AIME PAS LETHNIE BAMBARA/MANINKA!!! POURQUOI? JE NE SAIS PAS!!!!!

  3. Kankelentigui…

    Il faut simplement mettre au GNIOUF les maudits bandits armes du nord… comme vous avez commence a mettre au GNIOUF… les maudits bandits armes du SUD… 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

    C’EST SEULEMENT AVEC LA JUSTICE POUR TOUS ….QUE LE MALI PEUT S’EN SORTIR…. 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    Moussa Ag,… NUL NE SERA AU DESSUS DE LA JUSTICE … EST DIFFICILE MAIS POSSIBLE…. ET C’EST LA BONNE VOIE….

    EN PLUS… SI CA MARCHE… ON VA JUGER LE KANKELENTIGUI AUSSI … UN DE CES JOURS … 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • Pas seulement ces soldats ratés et déchaînés du sud , mais aussi ces “députés pharons” qui se cachent derière l’écran de l’immunité parlementaire et qui chuchotaient à l’ oreille des putschistes aussi bien que celle des jihadistes.
      Complicité active ou passive à l’association de malfaiteurs. 8)

    • EST-CE QU’IBK EST DIFFERENT DES BANDITS DU NORD? THE JURY IS STILL OUT ON THAT QUESTION!!!! SA MANIERE D’ARRETER LES OFFICIERS DE NOTRE ETHNIE QUI LUI ONT DONNE’ LE POUVOIR, EST UNE INDICATION QU’IL A UNE HAINE CONTRE SA PROPRE ETHNIE!!! POURQUOI? JE NE SAIS PAS!!!!
      NOUS LUI AVONS DONNE’ LE POUVOIR POUR NOUS REMERCIER, IL NOUS ARRETE DE DROITE A’ GAUCHE ET IL NOUS ACCUSE DE TOUS LES MAUX POSSIBLES ET IMAGINABLES!!!! PENDANT CE TEMPS, IL DEROULE LE TAPIS ROUGE POUR LES ENNEMIS DU MALI QUI ONT PROVOQUE’ UNE GUERRE CIVILE AU MALI, POUSSE’ PLUS DE 400 000 MALIENNES ET MALIENS A’ QUITTER LEURS MAISONS ET FROIDEMENT ASSASSINE’ PRES DE 100 PERSONNES A’ AGUEL HOC!!!!
      ON PARLE DES CHARNIERS MAIS ON A OUBLIE’ LES SOLDATS QUI ONT ETE’ FROIDEMENT ASSASSINE’S A’ AGUELHOC!!!!
      NOUS SOMMES SENSE’S NOUS TAIRE SUR CES BETISES ET DIRE QUE TOUT VA BIEN AVEC IBK. NON, RIEN NE VA BIEN AVEC IBK!!!! QU’IL SOIT DU NORD. WE CAN CARE LESS! NOUS LUI DONNONS MEME LE NOM DE IBRAHIM AG BOUBACAR!!! QU’IL NOUS LAISSE LE NOM KEITA!!!!! TOUT CE QUE NOUS LUI DEMANDONS, EST DE LIBERER NOS FILS!!!!

Comments are closed.