Mali: la société civile malienne rejette toute négociation avec le MNLA

7

MNLALa société civile malienne récuse toute discussion avec le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), un groupe rebelle touareg indépendantiste, a affirmé vendredi après-midi son président Boureima Allaye Touré.

 

 

Le président du Conseil national de la société civile et d’autres responsables de la société civile d’une manière général,e dont Mamoutou Diabaté, a affirmé lors d’une conférence de presse que “la société civile malienne récuse toute discussion avec le Mouvement national de libération de le MNLA”, ajoutant qu'”elle s’engage à oeuvrer pour l’application effective des mandats d’arrêt émis par la justice”.

 

 

M. Touré et ses camarades ont indiqué que “la société civile malienne a unanimement retenu de soutenir le dialogue avec l’ensemble des acteurs qui auraient volontairement déposé les armes et adhéré à un certain nombre de principes”.

 

 

Sur ce point, ceux-ci ont estimé que “les crimes contre l’humanité et les crimes de guerre commis pendant la période de belligérance ne devront pas rester impunis”.

 

 

Par ailleurs, au lendemain de la conférence internationale des donateurs sur le Mali, tenue le 15 mai dernier à Bruxelles, le président malien Dioncounda Traoré, en visite à Paris, a nommé Tiébilé Dramé comme conseiller spécial à la présidence, chargé de négocier avec les groupes armés.

 

 

Saluant la mise en place de la Commission dialogue et réconciliation (CDR) au Mali, la société civile a affirmé son “profond regret suite à la déclaration du Président de la République par intérim depuis l’extérieur du Mali, d’entrer en dialogue avec le MNLA et de nommer à cet effet un conseiller spécial en charge de la question”.

 

 

Selon ceux-ci, “la société civile s’interroge sur les liens fonctionnels entre les missions et les prérogatives du conseiller spécial et celle de la CDR, organe, qui a commencé son travail, à peine et sur lequel les Maliens et Maliennes fondent beaucoup d’espoir”.

 

 

M. Touré et ses camarades ont ajouté en insistant que “la société civile ne saurait adhérer à aucune initiative de négociation entre le gouvernement de la République du Mali et un groupe armé ou toute personne faisant l’objet de mandat d’arrêt” et qu'” elle s’interroge sur l’opportunité et la pertinence à cette étape d’un dialogue avec un groupe n’ayant pas encore déposé les armes”.

 

French.news.cn   2013-05-25 10:30:46

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Il faut absolument que les Maliens sachent qu’ils sont seuls responsables
    de se qui leurs arrive !
    Le MNLA ne représente ni tous les Touaregs ni toutes les composantes ethniques du Nord , alors pourquoi nous imposer de négocier avec ce groupe surtout avec les armes en mains ?
    nous ne comprenons rien cela pourrait t’il se passer ailleurs dans le monde ? NON !!! je crois pas !!
    Alors chers Maliens refusons les dollars promis par les donateurs et
    refusons de négocier avec les rebelles du MNLA mais avec les représentants ethniques de tout le Mali .
    Sans cela Bonjour la partition de Mali .
    Je suis vraiment choqué de voir ce l’on impose au peuple Malien a à cause des dollars de la honte .

  2. ca ete toujours comme ca la plui et le baux temps mnla devere disparetre mais les Maliens comprent vite mais il faux explique lontemp comme cest les Bamboula qui deside eh beh ont verra Bien

  3. négocié quoi avec le mnla ? Ces apatrides poses des revendications inutiles car on n a pas besoins de toutes cette gâchis pour dire et faire valoir ses opinions ; la vérité est que le mnla vise surtout les profits de l’exploitation à venir des ressources pétrolière dans le nord et que tant que ce pays est uni il n’en profiterons pas;
    Donc il est impératif aujourd’hui que les ressortissants du nord en particulier et les maliens en général du nord au sud de faire un bloc pour empêcher notre de faire l’irréparable
    Seul la pression de la société civile peut empêcher ça.
    je rappelle même si on le souhaite y a pas un accord qu’on peut avoir avec le mnla qu’il puisse honorer et cela est connue de tous donc ne perdons pas de temps avec ses terroristes.

  4. le groupe mnla, si ces des maliens comme nous tous. la preuve et exemple montre il sont loin d’être les fils du pays. il mérite d’être efface sur terre pas seulement le mali

  5. Si la négociation pouvait porter fruit nous seront pas là pour la Nième fois. Détromper vous, cette bande reste la même; combien de fois ils ont intégrés l’arme et fuir avec nos matériel de guerre?
    Combien de fois lis ont trahis nos militaires malgré tous les faveurs qu’ils ont eu?
    Ils sont-ils les seuls maliens supérieurs aux autres? ou ils ont une lois spéciales?
    Je regrette d’entendre le mot NÉGOCIER. Mais continuez à négocier à la perte et la trahison de nos soldat tombés au nord depuis la 1ere République pour cette même cause.

  6. Tenez bon! A partir de maintenant, appliquez-vous a les designer sous LE MOUVEMENT REBELLE DU NORD (MRN). C’est tres important en matiere de communication. Nous ne negocierons avec eux qu’une fois deposees les armes, ils s’inscrivent dans le cadre que nous leur proposons. Notre gouvernement est en train de les traiter presqu’en egal. Il faut sortir de ce precarre. Nous sommes un Etat avec ses institutions contre un groupuscule rebelle, une bande de hors-la-loi avec aucune legitimite populaire. Pour etre respecte nous devons nous respecter nous-memes. Nous posons les conditions avec un chronogramme bien precis. Une fois passe ce delai, cest la guerre totale tout simplement contre leur rebellion.

Comments are closed.