Le Mali se prépare à répondre aux questions des bailleurs de fonds

4
Le Mali se prépare à répondre aux questions des bailleurs de fonds
Le Premier ministre malien Moussa Mara

Il y a tout juste un an, le 15 mai 2013, la communauté internationale se réunissait à Bruxelles et décidait de mobiliser plus de 3 milliards d’euros pour le Mali. Le pays sortait tout juste d’une guerre de reconquête ayant permis la libération du nord du pays par les groupes islamistes, et préparait l’organisation de son élection présidentielle. Aujourd’hui, les bailleurs se rassemblent à nouveau, cette fois dans la capitale malienne Bamako, pour une réunion de suivi. Une réunion qui tombe en pleine polémique sur l’achat d’un nouvel avion présidentiel.

 

 

L’objectif de cette réunion de suivi, la troisième du genre, est de faire le bilan des actions déjà réalisées grâce aux fonds mobilisés il y a un an pour la reconstruction du Mali, soit plus de 3,2 milliards d’euros. Ainsi, le Premier ministre malien, Moussa Mara, n’aura pas moins de huit ministres à ses côtés, de la Réconciliation nationale à l’Education en passant par l’Economie, pour présenter les programmes en cours et les résultats déjà obtenus.

 

 

Mais il s’agit également pour les bailleurs de s’assurer que les engagements pris par le Mali en échange des fonds accordés sont bien respectés, notamment en termes de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption.

 

 

Or cette réunion de suivi se tient alors même que le Fonds monétaire international (FMI) exige des autorités maliennes qu’elles rendent des comptes sur l’achat d’un nouvel avion présidentiel. Un avion au coût faramineux, 30 millions d’euros, acheté dans des conditions jugées peu claires par le FMI, dans un contexte pas nécessairement approprié alors que le pays connaît de nombreux besoins et qu’environ un tiers de son budget provient de l’aide internationale.

 

par RFI

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. IBK ne doit pas chercher ailleurs, il doit tout simplement annuler ou vendre l’avion et engager des negociations avec les groupes arme’s et les notables du nord pour accorder une autonomie de gestion au nord! NE COMPLIQUONS PAS LE TRAVAIL DE CEUX QUI VEULENT AIDER NOTRE FASO!!! NE TENTEZ SURTOUT PAS DE JUSTIFIER L’ACHAT DE L’AVION CAR CELA FAIT QUELQUES JOURS QUE LE DEBATS AUTOUR DE LA TRANSACTION EXISTE ET LES FAITS SONT CONNUS. RECTIFIEZ LA FAUTE ET AVANCEZ! AUJOURD’HUI, L’ESSENTIEL EST DE CONTINUER A’ GAGNER LA CONFIANCE DES BAILLEURS DE FONDS. L’AVION PRESIDENTIEL VIENDRA APRES! LE MAROC PEUT BIEN AIDER IBK A’ AVOIR UN AVION PRESIDENTIEL QUI NE VIENDRA PAS DE L’ARGENT DES BAILLEURS DE FONDS!!!
    LES SOLUTIONS EXISTENT! IL FAUT LES UTILISER!!!!
    IBK, it’s always who tells the best story! For now, no one is buying your story! THAT’S THE BIGGEST PROBLEM THAT YOU ARE FACING!!!! JUST FOLLOW THE PIECES OF ADVICE THAT WE HAVE GIVEN TO YOU. YOU SHOULD BE FINE!

  2. il faut que ce gouvernement incompétent cesse de nous divertir,normalement le cafouillage sur le prix de l’avion qui se pose dans le gouvernement ,si le premier ministre vraiment soucieux du bien de ce pays par son propre intérêt doit démissionner mais en Afrique on s’accroche tjrs si ca ne va pas c’est l’un des politiciens africains comme moussa mara

  3. NTERROGATION ÉCRITE POUR MARA ET SON GOUVERNEMENT AVANT DE PASSER DEVANT LE GRAND ORAL DES PTF

    1. COMBIEN A COUTÉ L’AVION “AIR LADJI ONE”, 20 OU 17 MILLIARDS?

    2. AFRIJET LA SOCIÉTÉ DE TOMI A EMPOCHE COMBIEN EN TANT QUE INTERMÉDIAIRE DANS LA VENTE?

    3. EN QUOI L’ACHAT DE CET AVION EST-IL UN TOP PRIORITÉ PAR RAPPORT AUX COLOSSAUX BESOINS DE FINANCEMENT DONT SOUFFRE LE PAYS APRÈS L’OCCUPATION DJIHADISTE

    4. COMBIEN COUTE L’ENTRETIEN DE CET AVION?

    5. LE MALI EST-IL PLUS RUCHE OU PLUS PAUVRE QUE LE PETIT MALAWI

    6. CONNAISSEZ-VOUS MADAME JOYE BANDA ET COMMENT JUGEZ-VOUS SA DÉCISION DE VENDRE L’AVION PRÉSIDENTIEL DU MALAWI POUR CAUSE DE FRAIS D’ENTRETIEN ÉLEVÉS . BONNE OU MAUVAISE?

    7. QUELLES SONT LES PERFORMANCES DE VOTRE GOUVERNEMENT PAR RAPPORT A L’AIDE BUDGÉTAIRE REÇUE PAR VOTRE PAYS

    8. PENSEZ-VOUS QUE VOUS FAITES BIEN OU MAL VOTRE HOMEWORK (DEVOIR A LA MAISON)

    9. DEPUIS L’ARRIVÉE DE VOTRE PATRON A LA TÈTE DU MALI, PENSEZ-VOUS QUE LE DÉFICIT DE LA FIRME MALIBOURA ET FAMILLE CO, S’EST CREUSÉ OU A DIMINUÉ?

    10. PENSEZ-VOUS QUE LE TRAIN DE VIE VOTRE PRÉSIDENT BOURGEOIS SOIT PROPORTIONNEL A SON RENDEMENT. SINON DOIT-IL ÊTRE VIRE AVANT LA FIN DE SON MANDAT POUR ÉVITER LA LIQUIDATION DE LA FIRME MALIBA?

  4. L’intégrité des élus et celle des fonctionnaires est considérée comme l’un des fondements de la République.

    L’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption.

    Autrement dit la corruption ou la délinquance financière des gouvernements est un effet pervers du non respect des droits de l’Homme. Et elle est en interaction dynamique avec d’autres facteurs externes et internes du sous-développement dont l’une des caractéristiques essentielles est la condition infra-humaine dans laquelle croupit une frange importante de la population des pays concernés. Ainsi Démocratie et Développement sont les composantes du même processus complexe de recherche du bonheur de l’homme vivant harmonieusement en société [équilibre entre facteurs spirituels et matériels du bonheur].

    Dénoncer et combattre efficacement la corruption institutionnalisée et généralisée est un droit civique pour toute citoyenne et tout citoyen de la République.

Comments are closed.