Temps Forts >
Suite à  l’attaque de Tin Hama par la CMA : L’armée malienne arrête un humanitaire avec des matériels de guerre

Suite à l’attaque de Tin Hama par la CMA : L’armée malienne arrête un humanitaire avec des matériels ... (14)

Communiqué du Conseil des Ministres du jeudi 21 mai 2015

Communiqué du Conseil des Ministres du jeudi 21 mai 2015 (7)

Combats entre Touaregs et pro-gouvernementaux dans le Nord

Combats entre Touaregs et pro-gouvernementaux dans le Nord (10)

Professeur Makan Moussa Sissoko, président de l’association malienne de droit constitutionnel :  «Rien dans l’accord ne justifie aujourd’hui une révision constitutionnelle…»

Professeur Makan Moussa Sissoko, président de l’association malienne de droit constitutionnel : «Rien ... (4)

il y a 2 années
 Le Républicain

Manifestations à Bamako : Les étudiants réclament la reprise des cours

Decrease Font Size Increase Font Size Taille Police Imprimer

La capitale malienne était dans la tourmente ce mercredi à cause des élèves étudiants qui ont manifesté leur mécontentement concernant la situation scolaire. Ainsi, cette manière de revendiquer a mis les Bamakois sur le qui-vive, vu la situation actuelle de la nation.

De nombreuses perturbations ont en effet eu lieu durant la moitié de la journée dans la capitale et ses alentours. La circulation a été bloquée ce mercredi matin à Bamako, par des manifestants qui circulaient à bord des véhicules pris de force à leur propriétaire, et à bord des quels ils avaient chargé des pneus d’occasions et d’essence, destinés aux barricades en flamme. Ils scandaient des phrases telle que « On veut étudier » et le « le président doit démissionner ».

Cependant, ces manifestants qui étaient au niveau de la rive gauche ont crée un embouteillage à partir de la pharmacie du 2è pont et jusqu’au Boulevard Kouamé Krouma et parmi tant d’autres. En créant ainsi la panique chez les automobilistes, en brûlant des pneus et en les empêchant de circuler normalement.  Ainsi, ces étudiants qui cherchent vraiment a sauver l’année, n’ont rien trouvé de mieux que de mettre la ville sous haute tension et de créer la psychose au sein de la population. Ce mouvement est venu se greffer à celui des manifestants pour exiger la tenue des conventions nationales alors que l’existence de l’Etat malien est menacée.

Ousmane Baba Dramé

 

L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.

Une Réaction à Manifestations à Bamako : Les étudiants réclament la reprise des cours

  1. MALCOM X1424
    2630 commentaires
    10 jan 2013 à 23:44

    Arrêtez de nous amadouer avec votre fausse identité de bosseur.L’AEEM et l’ex gouvernement avaient décidé de faire l’année blanche l’année passée,personne n’a bronche a l’époque.C’est lamentable quoi.