Maouloud 2015 et situation sécuritaire : les leaders spirituels ouvrent le débat

Le Groupement des leaders spirituels musulmans du Mali (GLSM) a organisé le jeudi 3 décembre 2015, une conférence de presse. C’était à Bangoni chez le président dudit Groupement, Chérif Ousmane Madani Haïdara et non moins  guide spirituel d’Ançar Dine. De nombreux leaders ont pris part à cette conférence de presse, notamment le Secrétaire général, Macki Bâ ; l’Imam Mohamed Djafari Diabaté, Alfousseyni Diakité, Hamza Maïga et tous les membres du Groupement.

0
Chérif Ousmane Madane Haïdara
Cherif Madani haidara

Le ton de cette conférence de presse a été donné par la lecture d’une sourate du Coran. Par la suite, le Secrétaire général du Groupement des leaders spirituels musulmans du Mali (GLSM), Macki Bâ, a expliqué l’objectif de la conférence qui portait sur les attaques terroristes et barbares sous le couvert de l’Islam. Il s’agissait de donner des informations sur l’organisation de la commémoration de la naissance du Prophète Mahomet, «Maouloud» 2015.

Le Groupement a recondamné l’attaque de l’hôtel Radisson Blu. «Les innocents ont péri pour avoir été présents au Mali dans l’exercice de leur mission à endroit et à cette date», a-t-il martelé. Face aux menaces terroristes des radicalistes tant sur le plan international que local, dit-il, le GLSM ne saurait rester inactif. «Nous devons nous rappeler que l’Islam existe au Mali depuis des siècles. Les villes de Tombouctou, Gao et Djenné sont devenues des grands centres commerciaux, artistiques et intellectuels de l’Islam depuis le 13ème siècle», a-t-il rappelé.

Pour le Groupement, certains individus se sont immiscés dans l’Islam pour commettre des actes terroristes. « Le Mali, ce beau pays, a été bâti sur une religion musulmane tolérante et pacifique, diversifiée dans sa culture et fort dans sa composition et sa cohésion sociale», soutient-il. Avant de préciser que « le combat de la bonne pratique d’un Islam pacifique et authentifié est notre combat commun de tous les jours, depuis la création du Groupement en 2012 pendant la crise ». «Nous sommes fiers de notre histoire et de l’islamisation de notre pays par nos aïeux», a-t-il indiqué.

Pour la bonne organisation de la commémoration du Maouloud 2015, le Groupement dira qu’il a pris des dispositions idoines pour sa réussite. Le thème central de ce Maouloud 2015, prévu pour le 24 décembre prochain est : «Maouloud, facteur de paix et de cohésion sociale». À cet effet, le Groupement invitera les prêcheurs à faire des prêches de sensibilisation pour endiguer l’idée terroriste et de radicaliste de l’Islam, car «le Maouloud demeure un facteur de cohésion sociale et de réconciliation nationale».

L’amplification de la commémoration à l’échelle nationale, l’uniformisation des discours des Imams, des Cheicks, des Moukadam et les leaders religieux, la sécurisation plus accentuée des lieux de commémoration du Maouloud, sont entre autres, des mesures cruciales envisagées par les leaders du GLSM. Également, le Groupement fait appel aux autorités maliennes et aux dirigeants de la Minusma pour lui soutien en vue de mieux cadrer les mesures de sécurité.

 

Il est à rappeler que le GLSM est une confédération d’associations islamiques composée d’hommes et de femmes stricts dans l’adoration du Seigneur Dieu, très Haut, le Tout-Puissant, le Miséricordieux, selon les principes de l’Islam authentique pratiqué par le Prophète Mohammad (PSL).

Seydou Karamoko KONÉ

PARTAGER