Marche citoyenne de la société civile : Mahmoud Dicko et Cherif Ousmane : Madane Haidara‘’L’union sacrée prônée par deux hommes influents de notre pays’’

7
Marche citoyenne de la société civile : Mahmoud Dicko et Cherif Ousmane
Chérif Ousmane Madani Haïdara et Mahmoud Dicko

Le charismatique Chérif Ousmane Madani Haïdara, et le président du Haut conseil islamique, le très puissant  Mahmoud Dicko ont mis à profit  cette grande marche pour dissiper la probable mésentente qui existerait entre eux. « Certes nous pouvons avoir des points de vue divergents, mais il n’y a  jamais eu de méchante discorde entre nous » a dit l’imam Dicko. Avant de féliciter, Ousmane Chérif Madani Haïdara pour son initiative.

Depuis un bon moment certaines  informations font  état de cohabitation difficile entre le guide spirituel d’AN çar Dine Mali, et son frère président du haut conseil Islamique du Mali ,ils ont prouvés le contraire ce jeudi à travers une accolade historique qui restera à travers les gorges de ceux qui  veulent tout faire pour  mettre dos à dos ces deux hommes de dieu, c’est lors de la grande marche citoyenne organisée le jeudi 25 septembre 2014, par toutes les composantes de la société civile malienne que la scène s’est dérouler ,cette grande rencontre entre maliens de tous bord,  était l’occasion rêvée pour  couper court aux folles rumeurs qui font dire qu’ils ne peuvent même plus se regarder en face en plus forte raison que d’être sur une même chaise ,comme si d’un jour à l’autre les deux hommes risquent  de se retrouver  sur le tatami, mais lorsque dieu accompagne les actes et que les âmes sont saine, on sort toujours grandi dans la vie a –t- on l’habitude de dire .

Et c’est ce qui s’est passé le jeudi dernier à la place de l’indépendance devant des centaines et des milliers de maliens venus repoudrent  à l’appel de la nation

Au-delà de l’accolade fraternelle, que les deux  hommes ont échanger ce jour ,l’acte symbolise l’unité que tous les maliens doivent prônés dans ces  moments difficiles, que la nation traverse, c’est aussi le glas des « on dits »qui font état d’une quelconque animosité existante entre les deux hommes, des propos  qui se répercutent souvent, entre les fidèles musulmans qui croient en la parole de l’un ou de l’autre, parole qui n’est autre que celle que dieu a envoyée à travers le prophète Mohamad (PSL)

 Un acte courageux du président de la société civile malienne : il s’appelle Bareima  Allaye Touré, c’est lui qui a décidé, ce jour de faire appel aux deux hommes pour qu’ils se donnent  les mains, mais  ce que monsieur Touré ne savait pas est que les deux hommes avaient décidés de parler avant son initiative, ils n’ont pas boudé le plaisir de se tenir devant le publique sorti massivement pour être témoigne de tous ce qui va se passer sur la place de l’indépendance.

Un moment fort de l’histoire récente du Mali :

Le charismatique Chérif Ousmane Madani Haïdara, et le très puissant  président du Haut conseil islamique Mahmoud Dicko ont mis à profit l’occasion de la marche citoyenne  pour dissiper la probable mésentente qui existerait entre eux. « Certes nous pouvons avoir des points de vue divergents, mais il n’y a jamais eu de méchante discorde entre nous » c’est ainsi que s’est exprimer  l’imam de Badalabougou à travers un message claire comme du lait, dans son discours le président du HCIM a fait savoir qu’aujourd’hui nous faisons face une situation très profonde, et des ennemies d’une grande taille ,une chose  qui doit interpelés tous les maliens a taire nos divergence pour nous  consacrer à ce qui vaut la peine , la sauvegarde de la nation, ainsi il a continué en  disant que pour l’organisation de la grande marche, il a été associé du début  à la fin « chaque jours mon frère chérif m’appelait pour me faire l’état d’avancement de l’organisation de la marche et je lui donnait mes conseils »a-t-il ajouté, pour  terminer l’imam Dicko a  félicité , Ousmane Chérif Madani Haïdara pour son initiative.

La réponse du guide :en réponse aux propos de l’imam de Badalabougou ,le leader spirituel d’an çar dine a enlevé tout équivoque « je n’ai jamais parlé de cette homme sans faire savoir à qui veut l’étendre qu’il est quelqu’un de sincère, et  ça je veux  le répété devant lui-même ‘’Mahmoud Dicko tu est une personne sincère, et je te le dit devant tout le monde, si je ne te le dit pas mon dieu va me le demander après ma mort …vous savez ! même la femme qu’on marie on peut avoir des avis divergent sur des sujets ,ton enfant peut ne pas être d’accord avec une idée que tu émet ,mais cela ne veut pas dire que vous ne vous aimés pas, il y’a jamais eu d’animosité entre Dicko et moi, au contraire on se respectent mutuellement, quand-il a parlé, moi je devais plus parlé ,mais  parce qu’il est mon président ,mais il fallait éclaircir cette situation une bonne fois pour toute …» s’est exprimer Cherif Ousmane Madane Haidara.

Le ministre réconforte : le ministère Thierno Hass Amadou Diallo, département de tutelle des association dont dirigent les deux hommes est venu confirmé les propos, dans son témoignage le ministre Diallo dit qu’il a été approché par un confrère occidental, qui s’est exprimer ainsi :Mahamou Dicko et Haidara sont tous là aujourd’hui est -ce  à dire qu’ils se sont retrouver ?

Le ministre dit qu’il a répondu, qu’ils ne se sont jamais séparer, pour qu’ils se retrouvent, ils ont toujours été ensemble.

Pour le ministre Diallo cette scène est un symbole pour dire à tous les malien de faire l’union sacrée autour du Mali, des autorités et de nos grands hommes, qui peuvent avoir une solution à la crise, au lieu d’aller tenir des propos qui ne tiennent pas la route.

Notons qu’en plus du Ministre des affaires religieuse et du culte Thierno Hass Amadou Diallo, le gouvernement était représenté par le ministre  Mohamed Bathily, ministre de la Justice, des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, l’Assemblée était représentée par une dizaine de député, dont l’honorable Soumeila Cissé, l’UNTM par Ben Kattra,  l’Abbé Dembélé de l’Eglise catholique, le Pasteur Goïta de l’Eglise protestante, Amadou Bocar Tékété du Conseil national de la société civile, Macky Bah président de l’Union des jeune musulmans du Mal et Oulematou Sow au nom des femmes du Mali, pour dire que c’est tous le Mali qui a dit non à l’indépendance ,non à toute sorte de fédéralisme et non à l’autonomie, un signal fort qui va peser  dans la suite des pourparlers d’Alger .

Issa Kaba

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Ces deux Bilals peuvent aller vivre parmi leurs maitres arabes en iraq.
    Bandes de moins que rien , qui delaissent leurs propres cultures et réligion(le ganjisme)au profit d’une race qui les méprisent.
    A mort les negro-muslim et les arabes . 😈 😈
    Vive le Ganjisme, vive la science universelle !

  2. je suis vraiment fier et content de ce 2 grand homme de Dieu vraiment il nous ont montre un exemple a suivre

  3. Le problème des maliens n’est pas l’islam , au contraire c’est notre façon de l’interpréter qui nous tue . Prière respecter les grands hommes , ils s’unissent pour une cause noble ne pouvons nous pas voir ça .
    savoir mettre de côté nos divergents pour la patrie: l’union fait la force . Merci pour votre exemple .
    Vive le Mali un et indivisible ….

  4. evitons de nous entre dechiré pendant que l’union sacrée est demandé,pourquoi,insulté ces deux homme qui ne t’oont rien fait,c’est pourquoi des comportement de ce genre qui doivent etre combattu dans ce pays,je pense que l’objectif de l’article du journaliste est de pouvoir interpellé les maliens pour qu’on arrete les insunuation unitile et voila un malien qui vient versé son venin sur deux autre maliens qui ne lui ont rien fait,s’il te plait présente tes excuse monsieur,si non meme s’il ne son pas des hommes de dieu,ils valent cas meme mieux que toi,car aujourd’hui ils sont connus de tous les malien et audela,toi caché derriere le calivier d’un ordinataire tu te permet de les insulté,ni tissé ka min fo mogo niéna i Kana fo a kofé,cé ça l’education

  5. La vraie origine de tous les MALHEURS du Mali proviennent de L’ISLAM et de ses MAUDITS leaders qui empoisonnent nos sociétés avec l’arabo-islamisation de nos esprits

Comments are closed.