Marchés Publics et des Délégations de Service Public : Dr Allassane Ba élu Président l’Autorité de Régulation

1

Au terme de la première Session extraordinaire 2016 du Conseil de Régulation de l’ARMDS, Allassane Ba a été élu président de l’Autorité par ses pairs avec 5 voix contre 4 pour son adversaire du jour, Lassine Bouaré. M. Ba succède ainsi au premier président de l’ARMDS, Amadou Santara qui a fait valoir ses droits à la retraite.

La première Session extraordinaire du  Conseil de régulation de l’Autorité de régulation des marchés publics et des délégations de service public (ARMDS) au titre de l’année 2016 s’est tenue, le mercredi 2 mars dans la salle de réunion de l’Autorité, sous la présidence du doyen des Conseillers, Gaouassou A. Gadre Konaté. Deux points étaient inscrits à l’ordre du jour : la présentation des deux nouveaux membres du Conseil de Régulation de l’ARMDS et l’élection du Président de l’ARMDS.

Conformément au premier point, Messieurs Lassine Bouaré et Allassane Bâ ont été présentés à leurs pairs par le président de la Séance. Il a rappelé que le Premier, Inspecteur des services économiques et le Second, Administrateur civil ont été nommés comme membres du Conseil de Régulation de l’ARMDS par décret n°2016-0028/P-RM du 27 Janvier 2016, et ont prêté serment le vendredi 26 Février 2016 devant la Cour Suprême.

S’agissant du second point consacré à l’élection du Président de l’ARMDS, avant d’entrer dans le vif du sujet, l’honneur est revenu au Secrétaire Exécutif de l’ARMDS, Adama Yacouba Touré, de rappeler les dispositions des textes législatifs et réglementaires relatives à l’ARMDS. Il a indiqué que l’ARMDS est une autorité administrative indépendante créée par la loi n°08-023 du 23 juillet 2008. Elle a pour mission d’assurer la régulation du système de passation des marchés publics et des conventions de délégation de service public en vue d’en accroitre la transparence et l’efficacité. Elle se compose de trois organes : le Conseil de régulation, organe d’orientation et délibérant ; le Comité de règlement des différends, organe chargé du règlement non juridictionnel des litiges et le Secrétariat exécutif, organe administratif chargé d’assister le Conseil.

Après ce bref rappel historique, le président de la séance passera la parole aux trois Conseillers issue de l’Administration et éligibles au poste de président de l’Autorité. Au terme de cet exercice de déclaration d’intention, deux candidatures ont été enregistrées. A savoir, la candidature de Lassine Bouaré et celle de Allassane Ba. Par la suite, chacun des candidats fera un bref exposé sur son parcours professionnel et ses ambitions pour l’ARMDS. Après ces exposés devant leurs pairs, Gaoussou Gadre Konaté ordonna l’ouverture du scrutin devant un Huissier de justice commis pour la circonstance. Au terme du vote, Monsieur Allassane Ba a été élu président de l’Autorité par ses pairs avec 5 voix contre 4 pour son challenger du jour, Lassine Bouaré, ancien ministre de l’Economie et des Finances.

Qui est Allassane Ba ?

Elu pour un mandat de 5 ans, le nouveau président de l’ARMDS, natif de Kati, est détenteur de plusieurs diplômes et certificats. Ainsi, de 2003 à 2008 il décrocha avec brio (Mention très honorable) son Doctorat en Droit Public à l’Université de Paris 1, Panthéon-Sorbonne en France. De 2006 à 2007, il obtint son Master 2 en Droit International de l’Environnement à l’Université de Limoges en France. Déjà en 2001, il avait son Diplôme d’Etudes Approfondies en Droit (DEA) /Etudes Africaines sur « l’Adaptation du Système Judiciaire au Processus de Décentralisation au Mali » à l’Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne en France.

Avant sa nomination comme membre de l’ARMDS,  Allassane Ba était, depuis Août 2014, Conseiller spécial au Cabinet du Premier ministre. M. Ba a occupé plusieurs autres fonctions importantes  au Mali. Ainsi, il a été Délégué ministériel au Cabinet du Ministère de la Justice (7 ans); Chef du Département Partenariats et Actions Internationales à l’Agence de l’Environnement et du Développement Durable (4 ans – EPEA)  et Chef de Bureau des Conventions, Accords et Traités Internationaux sur l’Environnement au Secrétariat Technique Permanent du Cadre Institutionnel de la Gestion des Questions Environnementale (STP-CIGQE) (7 ans). Il a été aussi plusieurs fois Point focal national et Coordinateur national de plusieurs projets et programmes dans le domaine de l’environnement.

Par ailleurs, l’homme qui succède ainsi au premier président de l’Autorité, Amadou Santara qui vient de faire valoir ses droits à la retraite, est Professeur chargé  de   cours  à  l’ENA de Bamako, et à l’Université de Senghor/Campus Senghor  de Ouagadougou. Il est auteur de plusieurs études et publications dans les domaines de la décentralisation et de l’environnement.

Dans la mise en œuvre des missions de l’ARMDS, M. Ba ambitionne de travailler avec professionnalisme dans l’impartialité, l’équité et la transparence. Pour se faire, il entend développer une stratégie de communication remarquable envers tous les acteurs de la commande publique, les pouvoirs publics et les partenaires techniques financiers. Il se propose de privilégier le dialogue avec ses proches collaborateurs et veut une gestion axée sur le résultat. C’est pourquoi, il les invite à mettre leurs diverses expériences au service de l’Autorité. Car, il s’agit de servir le Mali qu’il aime tant.

Allassane Ba écrit et parle couramment le Français, l’Anglais, le Bambara, et a des notions en Allemand. Chevalier de l’ordre du Mérite Agricole du Mali depuis 2009, il aime les NTIC, la recherche, la lecture, la musique et le sport.

Soumaila GUINDO, C.COM/ARMDS

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.