Maternité à moindre risque: La Première Dame s’engage

2

 

Maternité à moindre risque: La Première Dame s'engage
Le ministre de santé Ousmane Koné et la prémière dame Mme Keita Aùinata Maiga lors de la 10e Édition de la Journée nationale / maternité à moindre risque

L’épouse du Président de la République, KEITA Aminata MAIGA, a présidé ce 30 août la cérémonie marquant la 10eme édition de la journée nationale de la maternité à moindre risque dont le thème était : “Grossesse et paludisme”.

Cette journée à été mise à profit pour faire le point des avancées en matière de prévention de la mortalité maternelle et infantile.

Le thème n’a pas été choisi au hasard ; il reflète les préoccupations des autorités en matière de prévention de la mortalité maternelle et infantile due au paludisme. En effet, une femme enceinte est très vulnérable à l’infection du paludisme et très souvent en cas de maladie, elle peut perdre la vie ou perdre son enfant.
Les chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) donnés par son Représentant résident au Mali, Dr. Ibrahima Socé FALL, donnent froid dans le dos. Selon ces chiffres, en Afrique les infections palu contractées au cours de la grossesse tuent chaque année 10 000 femmes et entre 75 000 à 200 000 enfants de moins d’un an.

Mais fort heureusement, les complications du paludisme chez la femme enceinte peuvent être prévenues par des traitements préventifs, ou encore l’utilisation des moustiquaires imprégnées, entre autres.

L’occasion était bonne pour le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Ousmane KONE, de revenir sur les politiques et stratégie mises en oeuvre par le Mali pour réduire la mortalité chez la femme enceinte et l’enfant en bas âge due au paludisme. Il s’agit, entre autres, de la gratuité de certains médicaments, de certains vaccins et les grandes campagnes de sensibilisation et de distribution de moustiquaires imprégnées sur toute l’étendue du territoire national notamment dans les zones dites vulnérables.

Dans son intervention, l’Epouse du Président de la République a attiré l’attention sur la situation en matière de maternité à moindre risque qui demeure une situation préoccupante. Chaque minute, dira t-elle, une femme perd la vie en donnant une autre vie et la moitié de ces décès survient en Afrique.

“Plusieurs initiatives ont été prises pour réduire la mortalité maternelle et néonatale. Elles témoignent toutes de la volonté affichée de la communauté internationale à faire face à ce fléau. L’initiative pour « la maternité sans risque » lancée en 1987 par l’OMS, l’UNICEF et la Banque Mondiale, a placé la mortalité maternelle au premier rang des préoccupations internationales de santé publique.
L’Initiative «Vision 2010 », aujourd’hui « 2010+5″ portée sur les fonds baptismaux à Bamako en 2001, permet de témoigner de l’engagement des Premières Dames des pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre à contribuer activement à la politique de réduction de la mortalité maternelle néonatale dans leur pays respectifs.
Le Mali assure le leadership de « Vision 2010 » depuis toujours. C’est l’occasion pour moi de féliciter et de remercier mes sœurs Premières Dames pour l’heureuse initiative”, dira KEITA Aminata MAIGA

L’Epouse du Président de la République a félicité le Ministère de la Santé pour les efforts qu’il déploie pour l’atteinte des objectifs de réduction de la mortalité maternelle et néonatale avant de lancer un appel :

“L’accès gratuit des femmes et des enfants de moins de cinq ans au traitement du paludisme dans nos structures sanitaires en est une parfaite illustration.
Mes remerciements vont également aux responsables politiques et administratifs, aux personnels socio sanitaires, aux partenaires bilatéraux et multilatéraux, aux ONG et Associations, à tous les acteurs impliqués dans la lutte contre le paludisme pour les efforts inlassables qu’ils déploient au quotidien pour venir à bout de cette maladie et répondre aux préoccupations du Gouvernement pour un bien être de la Femme et de la Famille. Pour ma part, je voudrais vous réaffirmer mon engagement et ma disponibilité à œuvrer à vos côtés pour gagner ce combat afin que plus aucune femme ne perde la vie en donnant une autre vie. J’invite les femmes enceintes à fréquenter les services de consultation prénatale afin de bénéficier gratuitement de la chimio-prévention du paludisme, des moustiquaires imprégnées d’insecticide et aussi à améliorer leur cadre de vie pour se protéger contre cette redoutable maladie qu’est le paludisme.
J’invite les époux et les belles-mères à assister les femmes enceintes tout au long de la grossesse jusqu’à l’accouchement pour respecter les mesures préconisées par lesdites stratégies.” conclura KEITA Aminata MAIGA

La journée a été également marquée par la remise de distinction à 10 hommes et femmes du monde de la santé pour leur engagement en faveur de la santé de la mère et de l’enfant. La prestation de l’ensemble instrumental du Mali à agrémenté les festivités.

Direction de la Communications et des Relations Publiques
Présidence de la République

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Foutaises!! Elle était où avant que son macaque de mari ne soit président cette guenon 👿 👿 👿 👿

Comments are closed.