Me Moustapha Cissé lors de la 16e édition de l’EID : « L’EID fait partie du patrimoine démocratique de notre pays »

0
1

La 16e édition de l’Espace d’interpellation démocratique  (EID) s’est tenue le samedi 10 décembre au CICB, en présence du Premier ministre Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé, du ministre de la Justice, Garde des Sceaux et de plusieurs membres du gouvernement. Elle est devenue une tradition dans notre pays, qui l’organise depuis maintenant 16 ans. Ce qui a fait dire au Président du Jury d’honneur de l’édition 2011, Me Moustapha Cissé, ancien Président de la CENI, que cet évènement est fait désormais de notre patrimoine démocratique.

L’EID est une tribune d’expression populaire au cours de laquelle les citoyens interpellent les gouvernants sur leurs préoccupations et sur les manquements à leurs droits. Selon Me Cissé, notre pays a fait d’énormes progrès en matière de démocratie et de droits de l’homme, comme en témoignent l’institution du Médiateur de la République, l’adoption récente du Code des personnes et de la famille et,  mieux, la nomination d’une femme au poste de Premier ministre. Le Président du Jury d’honneur de l’EID a estimé que cela démontrait l’importance de la place que la femme occupe dans le développement économique du Mali.

Pour le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Maharafa Traoré, cette édition 2011 a un cachet particulier, en ce sens que c’est la dernière fois que son département s’occupera de l’organisation de l’EID. A partir de l’année, son organisation sera confiée au bureau du Médiateur de la République, conformément à une décision du Conseil des ministres du 19 octobre 2011, pour des raisons d’efficacité.

 

Youssouf Diallo


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.