Meeting d’information islamique : Quel rôle doit jouer la jeunesse musulmane dans le développement ?

0
8

La Commune I du district de Bamako a abrité, le Samedi 21 Janvier 2012, le premier meeting islamique. Le rôle de la jeunesse musulmane dans le développement de proximité était à l’ordre du jour.

Organisée par le bureau national de l’Union des jeunes musulmans du Mali (UJMMA) en partenariat avec son comité de la Commune I, cette rencontre a vu la participation de plusieurs  leaders religieux notamment Chérif Ousmane Madani Haïdara, El Hadj Koké Kallé et Thierno Hady Oumar Thiam tous présidents d’honneur de l’UJMMA et membres du Haut conseil islamique du Mali (HCIM).
On a aussi noté la présence de Mohamed Maki Bah président national de l’UJMMA, de Mohamed Cissé président du comité UJMMA Commune I, de Thièrno Hadiy Boubacar Thiam chef spirituel de la ligue du soufisme au Mali et d’autres coreligionnaires de la capitale. La lecture du saint Coran par Mohamed Maïga a ouvert la cérémonie.


Selon le conférencier Thierno Hady Oumar Thiam, pour prétendre participer pleinement au processus de développement, les jeunes musulmans doivent d’abord aller à l’école. «Les jeunes sont le moteur du développement d’un pays, par conséquent, les parents ont le devoir d’inscrire les enfants à l’école», a-t-il dit. L’Union des jeunes musulmans autour d’un idéal commun de l’emploi des jeunes a été aussi le sujet développé par le conférencier.
Prenant la parole, le président national de l’Union des jeunes musulmans du Mali (UJMMA) Mohamed Maki Bah a, d’abord, remercié les 170 comités qui composant le bureau national sont disséminés à travers le pays. Il a parlé de la participation desdits comités aux activités du bureau national en collaboration avec le Haut conseil islamique du Mali. Ensuite, Mr Bah les a exhortés au respect des consignes données par les leaders religieux du pays. Maki Bah a invité les musulmans du Mali à l’unité et à la cohésion pour montrer un chemin digne aux jeunes générations.
Pour sa part, Saïd Chérif Ousmane Madani Haïdara a renouvelé sa reconnaissance au bureau national de l’Union des jeunes musulmans du Mali (UJMMA). Il a rassuré que l’unité et la cohésion règnent entre les musulmans de notre pays. «Jamais la religion musulmane ne sera un champ de conflit ni vicié», a-t-il fait savoir.

Résolution de la jeunesse musulmane de la Commune I suite à son meeting
À la jeunesse : L’unité d’action de tous les jeunes musulmans, leur implication dans les programmes de développement et de sécurité, leur participation aux électorales, le respect des consignes données par Saïd Chérif Ousmane Madani d’autres leaders religieux suivant la résolution de Septembre 2011.
Aux autorités communales : la considération et le respect des leaders religieux et la reconnaissance de leur efforts pour le développement local, la prise des actions pour mettre fin aux actes immoraux en période électorale (enlèvement des enfants et exhumation des corps), l’organisation des élections crédibles, transparentes et justes, promouvoir l’emploi des jeunes en Commune I et assurer une bonne éducation à tous les enfants.
Aux leaders religieux : la participation totale aux électorales tout en préservant les valeurs de l’islam et le respect des lieux de culte en période électorale, informer et sensibiliser la population de l’enjeu des élections autre entres.
Rappelons que le présent meeting en Commune I est la première étape d’une série qui sera entreprise par le bureau national de l’Union des jeunes musulmans du Mali (UJMMA).
Bréhima Coulibaly

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.