Le ministre Diarra lors Lancement du concours national de la génération Danbé : ”Forger une nouvelle jeunesse pour sauvegarder notre patrimoine culturelle”

1
Le ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne (G) et Seydou Badian Kouyaté
Le ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne (G) et Seydou Badian Kouyaté

Les locaux de la maison des jeunes de Bamako a servi de cadre, le jeudi 23 octobre dernier, la cérémonie de lancement du concours intitulé ” Génération Danbé ” pour la conception d’un logo et la composition d’un hymne à la jeunesse en vue d’incarner les valeurs de la nation. Cette rencontre riche en culture était présidée par le ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne, Me Mamadou Gaoussou Diarra qui avait à ses côtés pour la circonstance l’auteur de l’hymne national du Mali, Seydou Badian Kouyaté et l’éminent professeur Gaoussou Diawara.

Ce concours intitulé Génération Danbé pour la conception d’un logo et la composition d’un hymne qui incarneront les valeurs de dignité, de respect, d’abnégation, de dépassement de soi, de droiture, de courage et d’amour pour la patrie s’étendra durant un moi à compter du jour de son lancement et s’adressera à tous les talents d’artistes.

Dans son discours préliminaire, Le conseiller technique du ministre de la jeunesse, Amadou Bathily a indiqué que ce concours permettra d’encadrer et d’outiller la jeunesse Malienne pour en faire le levain national. Selon lui, l’organisation de ce concours par le ministère de la jeunesse permettra de forger une nouvelle jeunesse qui servira d’alternance au phénomène de la dégradation du système éducatif et à l’effritement de l’éducation familiale. ”le but est de donner à la jeunesse actuelle un symbole fort qui est l’incarnation de notre patrimoine culturelle par des actions de constructions de bonnes citoyenneté”, a-t-il ajouté. Membre du comité scientifique chargé d’identifier les meilleurs talents qui auront produit un bon logo incarnant les valeurs morales de notre jeunesse et composé un hymne incitant les jeunes au sacrifice de soi pour la patrie, le Pr Gaoussou Diawara a salué l’initiative du ministère de la jeunesse qui, selon lui, permettra de jeter les bases de la mise en valeurs de notre patrimoine culturelle.

Pour lui, cette compétition permettra aussi de sauver les jeunes des turpitudes et l’aliénation occidentale pour en faire des citoyens modèles capable de sacrifier pour la construction de ce pays. Pour cela, il exprimé la disponibilité des anciens à éclairer et outiller la nouvelle génération avec les idées et les matériels nécessaires pour en faire le fer de lance du Mali nouveau.

Abordant dans le même sens, Seydou Badian Kouyaté a expliqué que le ” Danbé ” est l’ensemble des valeurs morales qui constituent ce que nous sommes, une ligne d’action et démarche à suivre pour l’épanouissement de la société.

Prenant la parole, le ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne, Me Mamadou Gaoussou Diarra a soutenu que ce concours constitue un cri de ralliement de la jeunesse malienne pour exprimer son engagement dans la conservation et la valorisation de nos acquis nationales.

Et le ministre d’ajouter qu’il dotera de la nouvelle génération de repères permettant de faire faire faces aux différentes crises sociales qui menacent aujourd’hui l’avenir des jeunes.

Selon lui, face au délaissement de nos valeurs positives par la jeunesse, il appartient à son département chargé de la construction citoyenne de trouver des voies qui permettront à la jeunesse de cultiver le sens du patriotisme, le dépassement de soi pour la cause du Mali, l’amour du travail bien fait et le sens de l’équité gage de la stabilité et l’épanouissement de culturelles du Mali. Pour ce faire, il a appelé ses camarades jeunes à l’engagement total pour forger un nouveau type de citoyen. Notons que le premier de ce concours empochera une somme de 1000 000 F CFA, le deuxième 500 000F CFA et le troisième 300 000F CFA.

Siaka DIAMOUTENE

PARTAGER

1 commentaire

  1. Deux observations: il y avait à côté de Seydou Badian l’autre Doyen Amadou Traoré dit Amadou Djicoroni et l’ancien ministre zdjiguiba Keita en qualité de président d’honneur des Pionniers du Mali. Ensuite, le 3 e prix ce n est pas 300 000F mais 250 000F. Merci

Comments are closed.