Ministère du développement social : L’Association Club des Amis Sékouba Kouyaté « Donsoba » chez le ministre Cissé

0
0

L’Association Club des Amis Sékouba Kouyaté « Donsoba » (A.C.A.S.K) a rencontré le ministre du Développement social, de la solidarité et des personnes âgées, le mardi 13 décembre 2011. Il s’agissait d’une visite de courtoisie au département chargé de la solidarité et du social dans le gouvernement. Il s’agissait aussi de lui présenter le bureau et lui faire savoir qu’il est désormais parrain d’honneur de l’Association A.C.A.S.K

Pour rappel, A.C.A.S.K est un jeune club qui a été créé par les jeunes de la cité bamakoise en vue d’améliorer le travail mené par leur père, ami et frère M. Sekouba KOUYATE dit Donsoba, Ambassadeur itinérant chargé des Arts et de la Culture de la Guinée au Mali. Il œuvre dans ce domaine depuis fort longtemps.

Le club a ouvert ses portes à Bamako en août 2011 avec à sa tête Souleymane Kouyaté président du Club. Ibrahim Maïga en est le secrétaire général.

Les objectifs du club sont : aider à la prise en charge des personnes sans ressources et qui se trouvent sur les lits d’hôpitaux ; mener une étude de sensibilisation de la jeunesse et recenser ses problèmes actuels ; participer à la lutte contre la pauvreté et la mendicité et des actions seront réalisées aux profits des mendiants ; aider les personnes en milieu carcéral ; aider à l’émancipation des jeunes ; la collection des dons.

De sa création à aujourd’hui, le club a mené différentes activités au sein des hôpitaux et centres de santé de référence pour venir en aide aux personnes qui se trouvent sur les lits d’hôpitaux et sans ressources financières. Des vies humaines ont été sauvées par le Club (A.C.A.S.K). Il s’agit de Adama Doumbia, père de trois enfants qui s’est fait renverser de plein fouet par une voiture avec une blessure ouverte à la jambe gauche et une double fracture à la main gauche.

Durant 18 mois M. Adama Doumbia est resté seul sans ressources ni espoir, jusqu’à ce que le club ait fait sa découverte avant de le secourir  le 10 août 2011.

Ensuite il y a le cas d’un jeune guinéen du nom de Mamady Oulalé, âgé de 24 ans, qui s’est blessé lors d’un match de football. Il a eu une fracture à la main droite et pendant trois (3) longues années, c’était le calvaire dans la famille Oulalé en Guinée.

Aujourd’hui, les patients se portent à merveille et sont très contents. Nous souhaitons bon vent au club.

Le ministre s’est réjoui de cette visite et a promis d’être en contact avec l’Association.

 

Ky Amadou (Stagiaire)

 

 

 

 

 

 


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.