Le ministre de la justice lors de la marche d’hier : « Nous ne céderons pas, à moins qu’ils marchent sur nos corps »

21
Le ministre de la justice lors de la marche d’hier : « Nous ne céderons pas, à moins qu’ils marchent sur nos corps »
Grande marche à Bamako contre l’autonomie ou le fédéralisme du Nord Mali

Les Maliens se mobilisent contre un semblant de scénario Soudanais. Répondant à l’appel des organisations et associations de la société civile, hier jeudi 25 septembre, des milliers de Maliens ont manifesté à Bamako, Ségou Sikasso et un peu partout à travers le Mali. Objectif : dire non à tout projet de partition du Mali et  le respect du caractère laïc de la République, dans le cadre du processus des pourparlers inter maliens qui se déroulent à Alger depuis début septembre.

 

En vue de préserver l’intégrité territoriale et la forme laïque de la république, environ  quarante deux(42)  organisations et associations de la société civile ont initié, sous le leadership du chef réligieux Chérif Ousmane Madani Haïdara, des marches pacifiques à travers tout le Mali hier. Parmi lesquels, d’influentes organisations syndicales (UNTM et CSTM),  et religieuses, dont l’Eglise protestante, l’Eglise catholique, le groupement des leaders religieux, entre autres.

Une véritable marée humaine sur le boulevard de l’indépendance. Des dizaines de milliers de manifestants ont battu le pavé de la place de la liberté au monument de l’indépendance pour protester leur désaccord aux tournures que les pourparlers d’Alger seraient en train de prendre. « Non à l’indépendance, Non au fédéralisme, Non à l’autonomie», tels étaient entre autres les slogans scandés par les manifestants.

A la place de l’indépendance, point de chute de cette marche, le Chérif Ousmane Madane Haïdara, le président du Haut Conseil Islamique, Mahmoud Dicko, les représentants des communautés chrétiennes, le porte parole des patriarches  de Bamako, Bamoussa Touré, le ministre de la Justice, Mohamed Aly Bathily, le ministre des affaires religieuses, Oumar Hass Diallo, le secrétaire adjoint de l’UNTM, Maouloud Ben Kattra, le troisième vice président de l’Assemblée nationale, Amadou Cissé, entre autres, se sont succédés tour à tour à la  tribune. Tous porteurs d’un seul et même message. Celui d’un Mali uni, laïc, démocratique et divers. « Nous veillerons à ce que l’intégrité territoriale du Mali et son caractère  laïc soient respectés. Nous ne céderons pas un iota  d’une partie de notre territoire, à moins qu’ils marchent sur nos corps» assène le ministre de la justice des Droits de l’Homme, Garde des sceaux, Mohamed Aly Bathily.  « Nous le savons tous, qu’ils ont des soutiens à l’étranger. Et ce sont ces gens qui les ont armé contre nous et ce sont ces mêmes personnes qui les soutiennent aujourd’hui à Alger, mais le Mali est un grand pays et il ne tombera jamais entre les mains de ses ennemis » dit-il.

Quant à l’initiateur de la marche, le guide Ousmane chérif  Madani Haïdara, il a précisé que cette marche n’a aucune motivation politique. « Nous ne cherchons pas de poste, nous ne faisons pas de politique, mais nous aimons notre patrie » dit-il.  Avant d’ajouter qu’il l’a financé de l’argent de sa propre poche.

Faut-t-il le signaler, le charismatique Chérif Ousmane Madani Haïdara, et le président du Haut conseil islamique Mahmoud Dicko ont mis à profit l’occasion pour dissiper la probable mésentente qui existerait entre eux.    « Certes nous pouvons avoir des points de vue divergents, mais il n’y a eu de méchante discorde  entre nous » dit l’imam Dicko. Avant de féliciter, Ousmane Chérif Madani Haïdara pour son initiative.

 

Si dans  les capitales régionales telles que Sikasso et Ségou, la marche a eu lieu le matin, à Bamako les organisateurs ont opté pour l’après midi, 16heures.

Faut-il, le souligner, certains groupes armés tiennent toujours mordicus à leur projet de fédéralisme. Un jeu de volte face des groupes armés et leurs alliés qui, selon plusieurs observateurs risquent de conduire le Mali vers un scénario Soudanais.

« Ce qui compte avant tout, c’est le Mali et la conscience du peuple malien en sa capacité de résistance et de progrès. Tirant leçon de la partition du Soudan à l’initiative des parrains  internationaux des pourparlers soudanais, la société civile malienne prévient déjà les perspectives et proclame à l’avance qu’elle n’acceptera jamais un diktat qui toucherait à un centimètre carré du Mali ancestral », confie, le porte parole de la plate-forme, Yagaré Baba Diakité, à nos confères de l’indicateur du renouveau.

Faut-il le souligner, cette grande marche intervient après celle  organisée dans la cité des Askia, Gao, quelques semaines avant. Manifestation lors de laquelle les populations ont  mis en garde l’opinion nationale et internationale contre une probable guerre civile, si jamais, à l’issue des pourparlers d’Alger, une autonomie ou une  indépendance venait à être accordée aux groupes armés.

L’événement d’hier soir a été marqué par la présence du chef de file de l’opposition, Soumaîla Cissé et de plusieurs hauts responsables du Pays.

Lassina NIANGALY

PARTAGER

21 COMMENTAIRES

  1. C’est pas lui Bathily qui a accepte qu’on libere des TERRORISTES pour soi disant faciliter les negociations? Qu’est-ce qu’il a a venir ouvrir ses MANDIBULES pour soi disant denouncer le complot de partition de notre pays?
    On aurait voulu voir une telle DETERMINATION et INTRANSIGEANCE quand il a appris les vols a grande echelle qui se deroulent dans le gouvernement; on aurait voulu voir une telle DETERMINATION et INTRANSIGEANCE quand il peut avoir acces aux differents rapports du VEGAL pour traquer les grands voleurs de notre pays mais decide de ne pas sevir; on aurait voulu voir une telle DETERMINATION et INTRANSIGEANCE quand…; bref on aurait tout simplement voulu qu’il fasse son job de ministre de la justice, et garde des sceaux (sots?).

    Qu’il arrete de nous pomper l’air avec ce populisme a outrance et outrancier.

    Y en marre oui!!!

    • Bougobalini
      Super, ton post! Juste super!

      Vraiment!… Ca m’a coupé l’envie d’écrire, tant tu as dit mot à mot ce que j’aurais pu dire!

      Bravo.

  2. <> facile à dire hein…. Si non la voie est totalement libre jusqu’à kidal . Monsieur le ministre prenez une arme AK 47 avec beaucoup de grenades et partez libérer le nord. ➡ ➡ ➡

  3. Ce versatile petit ministre bathili fait le griot mais il fera mieux de prouver ses compétences à d'autres occasions et ailleurs que d'utiliser la marche qu'il n'a pas organisée.

    Un ministre doit prouver ses compétences par sa force de ^proposition devant le gouvernement qui doit convaincre les partenaires et la communauté internationale. Malheureusement, notre gouvernement est incompétent et inaudible et ne fait aucune proposition. C’est les bandits armés qaui font des propositions à la place du gouvernement incompétent.

    Bathily est sale et versatile mais il utilise toujours des occasions mal indiquées pour montrer son zèle et son griotisme qui n’avancent pas le Mali.

    • Bahtiilly doit montrer ses muscles par ce qu’est la banditisme continue fautes de quoi le peuple vas le contester à ce qui concerne le jeune premier ministre moussa mara il à fait des grande proposition sur la réforme territoriales le peuple restera vigilant car des politiciennes va pas vide le texte de son contenu peuple Malien demande un vrai changement vive la république unie et démocratique

  4. Mamma. Bathily Bathily Bathily Nous Sommes avec vous Bathily

    Sacko M

    Bp 27 Kayes Republique Mali

    vive le Mali uni et vive IBK et Mara

  5. Aucun officiel malien ne doit prononcer le mot”Azawad”
    L’utilisation de ce mot ne doit revenir qu’aux seuls rebelles et leurs parrains qui l’ont crée de toute pièce pour diviser notre pays.
    Prononcer ce mot c’est d’en faire une publicité.
    Nous ne reconnaissons pas ce mot,nous ne reconnaissons pas ce nom sorti de nulle part. Donc nous ne l’utiliserons pas

  6. C’est malenconteux ces propos venant d’un ministre au beau milieu des negociations!

  7. Ce griot soit disant ministre de la justice doit se taire car ces propos guerriers peuvent gêner le pays dans suite des négociations à Alger.
    Et puis il n’a pas honte quand il dit aujourd’hui que:Nous le savons tous que ces gens ont des soutiens à l’étranger et que les mêmes qui les ont armé contre nous les soutiennent aussi à Alger.
    Alors frères maliens quelle différence il y entre ce que ATT a dit au sujet de cette crise du nord en 2010 dans le Journal LIBÉRATION et cette affirmation de ce malheureux ministre dit de la justice malienne?
    Et pire c’est sous lui que l’on dit que ATT sera poursuivi pour haute trahison.
    Alors nous pouvons comprendre que c’est pas ATT qui trahi le pays mais plutôt nos amis qui ont armé et soutiennent ces irrédentistes du nord.
    ALLAH KA TIE DEME.

    • S’il vous plait, laissez nous en paix avec ATT a fait ceci, ATT a fait cela. On n’a vraiment pas de temps pour ATT.

  8. Tous les maliens dignes de ce nom doivent supporter cette initiative du chérif, un vrai patriote. Il faut manifester plus fort encore. il faut faire la pression sur le president , dormant pour qu'il comprenne que son election avait essentiellement un objectif…… sauvegarder l'intégrité de notre pays….

    Depuis son arrivée … il n'a rien pose de concret dans ce sens, alors la population va s'assumer. Il faut arrêter les dividendes a la criminalite. Aucun de ces pays qui supportent ces criminels du MNLA n'accepteront ce qu'ils veulent nous imposer. Il faut lutter jusqu'au dernier fils…

    Notre hymne national demeure plus que d'actualité. Battons l'ennemi au dedans comme au dehors.
    Il n'y a pas de solution en dehors de la force. c'est tout ce que ces touaregs connaissent.

  9. Il a parlé d’abord en tant que malien ; en tant que du gouvernement ; et tant qu’homme politique mais sachez que par dessus tout c’est un être humain comme nous !!!!!!!!
    Donc il a le sens de la patrie.

  10. “« Nous ne céderons pas, à moins qu’ils marchent sur nos corps »

    Bathily clame ça uniquement parce qu’il sait que maintenant au Mali il y a des chaussettes spéciales rembourrées!

    Ca fait moins mal dans ces conditions! :mrgreen: :mrgreen:

  11. La démocratie s’est exprimée. A nos maîtres, qu’elle est le sens du fait majoritaire?

  12. 🙄 « Nous ne céderons pas, à moins qu’ils marchent sur nos corps »

    Oui ! c’est sur nos cadavre qu’ils pourraient ériger leur “azawad” !

    Et nous les attendons ! 👿

  13. au lieu de dire au manifestant, il fait dire a ton IBK de CHANGER, sur tous les plans

Comments are closed.