La MINUSMA injecte plus de 56 millions pour le projet « Ecoles et quartiers propres de la ville de Gao »

0

Le 31 juillet dernier, à Gao, a eu lieu le lancement d’un important projet de sensibilisation à l’assainissement des écoles et quartiers de la ville de Gao. Financé par la MIUSMA, ce projet qui s’inscrit dans le cadre de la réduction des violences communautaires, donnera l’opportunité à plus de 5600 jeunes hommes et femmes de décrocher un emploi. Il s’étendra sur les 9 quartiers de la commune urbaine de Gao et touchera aussi 10 écoles de la ville qui, faute de soins, sont devenues des dépotoirs d’ordures.

C’est au quartier Sossokoïra de la commune urbaine de Gao qu’a eu lieu le lancement de ce projet de sensibilisation pour un changement de comportement à travers l’assainissement des écoles et quartiers de la ville de Gao. « Ce projet est un bon départ pour nous. Il va faciliter la sensibilisation des populations pour la collecte des ordures qui seront acheminées à un endroit identifié par la mairie. Il va créer de l’emploi et permettra aux familles de déposer les ordures à un endroit bien indiqué, pour que les ramasseurs viennent les chercher de façon quotidienne, » a expliqué M. Souleymane Ousmane Touré, coordinateur de l’ONG GRAIP qui est aussi le partenaire d’exécution du projet.

D’un commun accord avec la mairie de la commune urbaine de Gao, les ordures seront collectées par les charretiers pour les transférer sur des sites transitoires. Ensuite, deux camions seront utilisés pour leur transfert sur les sites définitifs. C’est à la mairie que reviendra la responsabilité d’œuvrer pour la pérennisation dudit projet, en collaboration avec les communautés.

Les populations de Sossokoïra sont sorties massivement ce lundi matin pour assister au lancement de ce projet. Le quatrième maire de la commune urbaine de Gao chargé des questions d’assainissement était présent pour exprimer toute sa gratitude. Les femmes de ce quartier, elles aussi présentent, ont apprécié l’initiative. « Ce projet aura un grand impact. Il va d’abord encourager les femmes que nous sommes à contribuer à rendre la ville de Gao très propre. Il va également contribuer à renforcer la cohésion sociale pour ces femmes qui seront ensemble dans les rues pour ce projet de salubrité. Nous remercions la MINUSMA à travers sa section RSS/DDR, pour avoir financé ce projet, » s’est réjouis Madame Fatoumata Tiegoum Maiga, Présidente du Collectif des Associations Féminines de Sossokoïra (CAFES).

Financé par la MINUSMA, à travers sa section en charge de la Réforme du Secteur de la Sécurité et du Désarmement de la Démobilisation et de la Réinsertion (RSS/DDR), pour un montant de 56 564 000f CFA, ce projet fait partie des actions que mène la Mission onusienne afin d’aider à la Réduction de la Violence Communautaire mais aussi, en faveur du DDR et de la RSS. Selon M. Koffi Amani, Officier de la section régionale DDR de la MINUSMA à Gao : « ce projet a aussi pour objectif de mobiliser les jeunes, les femmes dans le cadre de l’assainissement et de subvenir à certains de leur besoin. 100 personnes seront formées pour être des formateurs dans le cadre de l’assainissement ». En plus de ces 100 jeunes hommes et femmes qui seront formés dans le cadre de l’assainissement, une rencontre d’information des populations sur le processus de cantonnement et de DDR sera également organisée dans chacun des quartiers de la commune urbaine de Gao. Prévue pour durer trois mois, la première phase de ce projet permettra à plus de 5600 jeunes, femmes et hommes, de travailler quotidiennement à l’assainissement de leur cité, en échange d’un salaire compris entre 1000 et 2000 FCFA par jours.

Au-delà des formations, des concours seront organisés entre les écoles sur le thème de l’hygiène et de l’assainissement, ou encore, de la réduction des conflits en milieu scolaire. Quant à l’acheminement des ordures, chaque quartier mettra en place sa propre stratégie de gestion des ordures. Cette stratégie permettra la création d’au moins 10 emplois de charretier par quartier, ce qui fera 90 emplois permanents dans la ville de Gao. 50 poubelles seront également installées dans chaque quartier, soit 450 poubelles pour toute la ville afin de motiver les familles à l’usage des poubelles, pour une meilleure collecte des ordures.

Depuis le début de l’année, la section RSS/DDR de la MINUSMA, a financé 13 projets dans la région de Gao pour la réduction des violences communautaires. Un autre projet sur l’assainissement dans la ville de Gao financé par la MINUSMA avait été inauguré vers la mi-juillet à hauteur pour un montant de 160 millions de francs CFA.

La Minusma

 

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here