Miss Mali France 2013, Asta Camara dans l’humanitaire : L’Ambassadrice de la beauté franco-malienne fait don à l’orphelinat de Dialakoroba

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

La Miss Mali-France et celle du Mali ont animé, le jeudi 13 décembre, une conférence de presse à la Maison de la presse. La rencontre avec les journalistes  a permis d’évoquer le but de son séjour à Bamako, honorer l’invitation de la Miss-Mali 2012, Zaliha Maïga pour l’organisation de la soirée dédiée à la paix au Mali, qui s’est déroulée le samedi 15 décembre, au Palais de la Culture. L’Ambassadrice de la beauté franco-malienne a profité de son séjour pour offrir des dons à l’orphelinat de Dialakoroba. Il s’agit des sacs de riz, du lait, du sucre et de savon.

La miss France lors de la remise des dons à l’orphelinat

La Miss Mali-France version 2013, Asta Camara, est titulaire d’un master en Ressources humaines. Elle est membre de l’association de la 2ème génération. Asta Camara est venue  à Bamako pour soutenir son amie, miss-Mali, Zaliha Maïga, qui est l’initiative de la soirée dédiée à la paix, qui ‘est déroulée le samedi 15 décembre dans la grande salle du palais de la Culture.  Au cours de son séjour, Miss-Mali-France a rendu visite aux différents partenaires qui ont permis à l’organisation de la soirée du 30 novembre en France et une styliste du nom de Maria Bocoum. La reine de la beauté franco-malienne a exprimé son mécontentement et celui du reste de la diaspora face à la situation actuelle du Mali. Elle s’est dite très touchée par la crise avant son arrivée à travers les images humiliantes que les  médias sont  en train de montrer à travers le monde. Selon elle, « personne ne doit baisser les bras face à cette situation et chacun doit  continuer à se battre pour que la situation évolue ».

Asta Camara a aussi évoqué le soutien qu’apporte l’Association de la 2ème génération aux personnes victimes des exactions infligées par les occupants. Cette association lance  un vibrant appel pour l’apaisement.

La présence d’Asta Camara au Mali doit être un témoignage de sympathie par rapport aux moments difficiles que le pays traverse. Surtout face aux images dégradantes que  les médias français sont en train de diffuser sur le Mali à l’attention de la diaspora.  Miss-Mali, Zaliha Maiga, qui est l’initiatrice de la soirée du 15 décembre avait lancé un appel à tous les Maliens de venir massivement à ce grand concert, qui a été animé par une kyrielle d’artistes nationaux.

Il est nécessaire de rappeler que cette soirée visait à récolter des fonds afin de venir en aider aux populations victimes des exactions dans les zones occupées au Nord du Mali.

                                                                         Aby Diabaté

 

SOURCE:  du   17 déc 2012.