Mme Sangaré Aminata Traoré : Une battante au cœur généreux

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Travestie par le théâtre scolaire, elle n’a jamais su s’éloigner des grands espaces ‘du donner et du recevoir’. La présidente de l’organisation Soroptimist croit à la solidarité humaine pour changer la vie des indigents, les enfants démunis et aujourd’hui les déplacés de guerres. De Moscou à Bamako, Mme SANGARE AMINATA TRAORE, pèse de son influence sur les attitudes et rituels sociaux à une période charnière de la vie des gens pour changer fondamentalement la donne afin de faire de ces laissés pour le compte des acteurs clés de nos sociétés.

L’Enquêteur : Présentez-vous à nos lecteurs ?

Mme SANGARE AMINATA TRAORE : Je me nomme Mme SANGARE AMINATA TRAORE, mariée mère de 8 enfants. Je suis une ancienne militante de l’ADEMA PASJ, du RPM et du Mouvement Citoyen. Je suis aujourd’hui, la présidente de l’organisation Soroptimist international.

 L’Enquêteur : Votre parcours scolaire et universitaire est un véritable parcours de combattante. 

 Mme SANGARE AMINATA TRAORE : en effet, j’ai fait l’école catholique de Koutiala (Mission), ensuite l’école fondamentale de Dar Es salam (Bamako), puis le lycée Notre dame du Niger (10e), lycée Askia Mohamed (11e SE), je n’ai pas eu le BAC première partie. Après quelques temps de réflexion, je me suis inscrite à l’ITCAB là-bas j’ai été reçue au CAP spécialité banque. Diplôme à main, je suis allée à la CMDT où j’ai travaillé pendant 10 ans. Mais pendant ce temps, je me suis inscrite à l’office de la main d’œuvre où j’ai fait le brevet de technicien en banque. Mon mari ayant été affecté à l’ambassade du Mali en Russie, je me suis inscrite à l’Université de l’Amitié du Peuple (Patrice Lumumba) de Moscou où j’ai obtenu une maitrise en économie.

 L’Enquêteur : Comment êtes-vous venue à l’animation de la vie publique?

Mme SANGARE AMINATA TRAORE : J’ai fait mon école primaire à Koutiala. J’étais une fille brillante à l’école, toujours classée entre les 5ème de la classe. En son temps, c’était les plus méritants qui étaient choisis pour jouer au théâtre. C’est ainsi que j’ai pris goût à la vie publique.

 L’Enquêteur : Comment êtes-vous arrivée à l’organisation Soroptimist?

Mme SANGARE AMINATA TRAORE : J’ai débuté mes actions citoyennes dans les partis politiques. Une fois à Moscou, j’ai milité de 1998 à 2004 au sein de l’Association de Femmes Africaines Diplomates à Moscou où je fus trésorière-adjointe, trésorière, vice présidente et présidente. En son sein, j’ai appris à aider les enfants et les indigents. De retour au pays, j’ai été sollicitée en 2005 par une sœur, une amie et une collaboratrice du nom de madame Samaké Fatoumata Dibo, membre du club Soroptimist International Espoir de Bamako. C’est après que j’ai pris connaissance du contenu de son statut et de ses objectifs que je me suis dite, voilà l’organisation que je cherchais. Dès lors, j’ai gravi les échelons jusqu’à ce poste de présidente. Je fus d’abord trésorière de cette organisation pendant 4 années et vu  tout ce qu’on a réalisé durant ces deux mandats, je fus proposée par nos membres présidente de cette organisation.  

 L’Enquêteur : Quelle est la meilleure qualité que doit avoir une femme des organisations de la société civile  pour  aider les nécessiteux ou indigents à faire face à la vie au quotidien?

Mme SANGARE AMINATA TRAORE : Etre disponible, avoir un temps pour les autres, être tolérante, solidaire et avoir du respect pour les convictions des uns et des autres.

 L’Enquêteur : Présentez-nous votre organisation ?

Mme SANGARE AMINATA TRAORE : L’organisation ”SOROPTIMIST INTERNATIONAL” a été fondée en 1921 À Oakland (Californie) aux Etats Unis. Le nom SOROPTIMIST vient du Latin ”SOROR” signifiant Soeur et ”OPTIMA” signifiant Meilleur.  Donc l’on pourrait traduire ”SOROPTIMIST INTERNATIONAL” par ”le meilleur pour ma soeur”. Le Soroptimist est une organisation mondiale de femmes engagées dans les affaires et dans la vie professionnelle. Elles œuvrent à travers des projets de service pour faire progresser les droits Humains et le statut de la femme. Le club poursuit, entre autres objectifs, la promotion du statut de la femme, le maintien d’un haut niveau de moralité, la promotion des droits de l’homme et particulièrement ceux de la femme et de l’enfant à la paix.

 L’Enquêteur : Des réalisations de votre organisation le Soroptimist au Mali ?

Mme SANGARE AMINATA TRAORE : Nous avons fait une donation en vivres et en espèces à 25 familles en plus de celles de nos sœurs du Nord, le 12 mai 2012 dans l’enceinte de la Mairie de la Commune V. La même activité de dons a été reconduite, ensuite un autre don le 02 Novembre dans l’enceinte de la Mairie de la Commune III où 90 élèves déplacés du  Nord ont reçu des fournitures scolaires. Enfin le week-end dernier à la mairie de la commune VI, pour remettre un chèque de 2 200 000FCFA à nos soeurs de Tombouctou, soit  100 000 Francs à chacune, 1 000 000 FCFA à des  familles sinistrées qui sont restées à tombouctou, 50 kgs de riz et une enveloppe de 20 000 FCFA à 30 familles deplacées des régions du Nord d’un montant de 1 800 000FCFA.

L’Enquêteur : Votre responsabilité entant que présidente?

Mme SANGARE AMINATA TRAORE : En tant que présidente, je dois réussir à amener les anciens et les nouveaux membres à avoir une politique facilitant de nouvelles adhésions, à mobiliser les fonds nécessaires à la réalisation de nouveaux projets. Je dois œuvrer pour un plein rayonnement et pour la sauvegarde du club.

 L’Enquêteur : Des dispositions sont prises ailleurs dans le monde pour accroître la place des femmes dans la vie publique, notamment la parité sur les listes électorales ou le quota ? Votre réaction ?

Mme SANGARE AMINATA TRAORE : Les femmes sont le moteur économique du monde. Elles travaillent deux fois plus que les hommes. Elles sont également les mieux placées pour motiver à construire et préserver la paix. Elles ont donc droit à un quota plus élevé dans la vie publique.

 L’Enquêteur : Entant que femme leader, votre appel aux  autres femmes par rapport à l’accomplissement de leur autonomisation ?

Mme SANGARE AMINATA TRAORE : J’invite toutes les femmes à s’engager dans la vie publique pour nos enfants et pour nous-mêmes. J’exhorte les femmes à lutter pour la paix dans le monde, à œuvrer comme les soroptimist par des projets de service à l’édification d’un monde meilleur pour les femmes et les enfants. En un mot, avoir les mêmes objectifs que les soroptimists.

Ange De Villier

 
SOURCE:  du   29 déc 2012.