Mobilisation pour libérer le Nord : 100 000 Maliens bientôt à l’assaut des villes occupées

25 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

«Opération Faso-ko». C’est le nom d’une grande marche populaire et pacifique que des milliers de jeunes se proposent d’organiser très bientôt. C’est sur l’initiative d’un regroupement de plusieurs associations dénommé Bloc d’intervention populaire et pacifique pour la réunification entière du Mali (BIPREM). Dans le cadre du lancement de cette initiative patriotique, le BIPREM organise demain samedi dans la matinée une conférence de presse.

Selon les organisateurs, parmi lesquels des responsables de l’Association des journalistes et animateurs pour la démocratie et la République (AJADUR) tels que Lacine Diawara et Alou Badra Diarra, la manifestation consistera à faire converger sur les régions occupées à partir de Gao, plus de 100 000 Maliens. Ils porteront tous un képi noir, une écharpe blanche ou un mouchoir blanc pour réclamer la soif de paix passant par la libération des régions occupées. «Si les occupants, les terroristes et djihadistes veulent tuer, ils devront nous tuer tous», a laissé entendre Lacine Diawara. Les organisateurs bénéficient du soutien et de la collaboration du Haut conseil islamique, de plusieurs autres organisations de la société civile (RECOTRADE) et des personnes ressources comme le Chérif de Nioro et Chérif Madani Haïdara, etc.                           

  Bruno D SEGEBDJI

SOURCE:  du   14 déc 2012.    

25 Réactions à Mobilisation pour libérer le Nord : 100 000 Maliens bientôt à l’assaut des villes occupées

  1. justicequity

    Chaque jour on a des nouvelles associations toutes sortes d’organisations loufoques qui se créent dont leaders cherchent qu’un raccourci vers la réussite rapide et facile en manipulant des citoyens qui eux en toute naïveté pensent que ces défendent le Mali . En lançant de telles initiatives de parfaits inconnus peuvent en quelques jours avoir une notoriété nationale voir internationale . Au lendemain du putsch on eu COPAM , FDR et d’autres organisations qui sont aujourd’hui chez le nouveau PM pour reclamer leur part du gâteau . Je me souviens qu’on eu toutes sortes d’associations dans les heures qui ont suivi le putsch pour soutenir la junte . Aujourd’hui le vrai problème du Mali se trouve au sud ces 100.000 personnes feront mieux d’abord marcher sur Kati qui est le premier ennemi de ce pays , je pense que Kati aussi aussi n’osera pas tirer sur 100.000 personnes, Kati qui entretien le statuquo , si on libère le Mali de Kati les FAS ne feront qu’une bouchée de ses occupants .