Mois de la solidarité : Le Président du CESC rend visite à la doyenne de la commune I

1
Le Président du CESC rend visite à la doyenne de la commune I
Visite du président du CESC, Boulkassoum Hiadara à la doyenne de la Commune I

Dans le cadre du mois de la solidarité, le Président du Conseil Economique, Social et Culturel, Dr Boulkassoum Haïdara a rendu visite hier, à la doyenne  de la Commune I(Banconi), Mme Djieneba FOFANA, âgée de 106 ans.

C’est dans une atmosphère détendue  et cordiale qu’a eu lieu la visite du Président du CESC à la plus âgée de la Commune I du district de Bamako, plus précisément du quartier de Banconi Salembougou. Ce, à la faveur du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion sociale.   Du haut de ses 106 ans, Mme Djèneba FOFANA  se  porte relativement bien. Très lucide et audible, elle n’a pas caché sa joie de recevoir le Président du CESC et sa délégation.

«  Au nom du Président de la République et de son gouvernement, nous sommes venus vous rendre visite et témoigner de toute la solidarité de nos plus hautes autorités  » a affirmé Dr Boulkassoum Haidara,Président du CESC. Il a demandé par la même occasion, à la centenaire de formuler des bénédictions pour la stabilité du Mali. Pour le Président Haïdara, les personnes de 3ème âge sont un trésor inestimable  et constituent selon lui des véritables boucliers pour le pays.   En plus de cola symbolique, le Président du CESC a un remis au nom du Chef de l’Etat, des couvertures et une enveloppe à Mme Djinèba FOFANA.

La doyenne a en retour formulé des bénédictions pour la stabilité et la prospérité du Mali. Le Président du Conseil Economique, Social et Culturel était accompagné pour la circonstance par les autorités politiques et coutumières de la commune I ainsi que certains cadres du département de l’Action sociale.

Baba B Cissé

Chargé de Communication /CESC

PARTAGER

1 commentaire

  1. Cette sensibilisation des citoyens Maliens à prendre en charge des personne âgées est cent fois mieux que de faire la promotion des races qui ont été moins actives dans la construction d’un Mali d’hier jusqu’aujourd’hui si nous rentrons en profondeur de l”histoire.
    Personne n’est dupe car nous connaissons les grands hommes qui ont été trahis par peur de certains imposteurs pour changer le cours de l’histoire à leur compte.
    La nostalgie de la royauté qui vous anime aujourd’hui par naïveté ou par manque de lucidité risquera d’être à moyen terme la cause de l’explosion de notre société car elle sera la porte d’entrée des Occidentaux à s’imposer dans ce sens.
    En tout cas l’Etat a l’intérêt de se décharger des problèmes existants que d’en créer à cause des politiques imposées par l’extérieur pour des éventuels éclatements sociaux.
    L’Etat n’a pas fini de s’occuper des créations d’emploi il se lance aussitôt sans être conséquent à l’existance d’une royauté dont la charge serait un poids constant sur le pays.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here