Moussa Aliou Kéïta président du Mouvement national pour le développement : ” Oui aux négociations avec le MNLA mais pas au détriment de la justice “

0

Porté sur les fonts baptismaux en septembre 2012, le Mouvement national pour le développement a lancé en début de semaine ses activités, l’occasion était donc opportune pour le premier responsable de cette organisation, Moussa Aliou Kéïta  de donner son point de vue sur les sujets d’actualité. C’est la Maison de la presse de Bamako qui a servi de cadre à ce lancement.

Moussa Aliou Keita (C) lors de la conférence de lancement
Moussa Aliou Keita (C) lors de la conférence de lancement

D’entrée de jeu, le président du MONADE Moussa  Aliou Kéïta  a rappelé que leur Mouvement est une association à caractère politique. A cet égard, il s’est donné pour objectifs de promouvoir le développement du Mali; de contribuer au renforcement de la démocratie en veillant sur la bonne gouvernance et le respect des droits humains au Mali et faciliter la concertation et le rapprochement entre les différentes couches sociales en vue de renforcer la cohésion sociale au Mali.

Il a ajouté que son association est présente dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso Ségou, Mopti.

C’est un mouvement ouvert à toute personne désireuse de se battre pour l’instauration d’une vraie démocratie  au Mali par la bonne gouvernance et une meilleure distribution de la justice. «Nous menons la lutte contre la corruption, le détournement des deniers publics, l’injustice  toutes ces pratiques n’ont fait que prendre de l’ampleur paradoxalement depuis l’avènement de la démocratie au Mali ” a souligné le conférencier qui a  appelé ses compatriotes au changement. Cette rencontre a été mise à profit par le conférencier  pour exprimer l’adhésion de son Mouvement au projet de dialogue et de concertation nationale  avec tous les fils du Mali. Cependant, il a émis des réserves quant à la négociation avec le MNLA, coupable selon lui  de l’occupation de la partie nord du pays et auteur de crimes abominables contre l’humanité.

«Nous avons encore à l’esprit les images ignobles exposées à Aguel Hoc, Tessalit, Ménaka. Oui à la négociation avec le MNLA mais pas au détriment de la justice. Car sans jugement la paix est impossible ” a souligné Moussa Aliou Kéïta.

Kassoum  THERA

PARTAGER