Mouvements sociaux d’intellectuels et artistes pour la défense de l’humanité :Un contrepoids à l’offensive des puissances mondiales

0
1

Face à l’invasion et aux guerres barbares que les grandes puissances, les Etats Unis d’Amérique et acolytes notamment livrent contre le reste du monde, un mouvement pour dénoncer  ce phénomène a été mis en place. Dénommé « Réseau de mouvements sociaux d’intellectuels et artistes pour la défense de l’humanité » il a lancé ses activités, le mardi 06 décembre 2011, au Mémorial Modibo Keïta. 

Aujourd’hui, le monde est caractérisé par une nouvelle forme de colonisation, de domination, d’appropriation et d’expansion du capitalisme. Cet état de fait pousse les mouvements révolutionnaires à affronter de nouveaux défis. Pour ce faire, il est nécessaire de renforcer les capacités d’intellection pour les déchiffrer afin de faire face à cette carrière que le Réseau de mouvements d’intellectuels et artiste pour la défense de l’humanité juge suicidaire. Pour le Mouvement, il est urgent de consolider les bases sur lesquelles s’élève le monde émancipé, sans aucune forme de soumission.

 L’ambassadeur du Venezuela au Mali, Jhony Balza Arismendi,  a laissé entendre que « depuis quelques années, nous sommes témoins d’un enhardi message global qui asservit les frontières culturelles, qui modifie, agresse et de même modifie le rôle de l’Etat dans l’éducation qu’un citoyen doit recevoir. Nous sommes en présence de milliers de stratégies qui conspirent contre tout cela, qui signifient un compromis socio-politique-militant…ils provoquent tout cela qui stimule le triomphe personnel. Ils encouragent la vanité, l’individualisme au-dessus du collectif. Ils attentent, maltraitent et pulvérisent tout cela qui signifie la paix, la patrie, l’amour et la souveraineté».

Pour trouver de nouveaux langages et les chemins décisifs pour l’émancipation matérielle, culturelle et spirituelle, il faudra un dialogue franc entre les cosmovisions et les traditions libératrices de l’humanité, soulignera-t-il. En outre, de ces mesures, les mouvements sociaux d’intellectuels et artistes d’Amérique Latine, des Caraïbes et de l’Afrique proposent plusieurs démarches. Il s’agit de se mobiliser contre les guerres et expansions territoriales des puissances du monde ; lutter pour une démocratie participative de grande base populaire qui élargit les espaces politiques en accord avec les visions et pratiques différentes. Ils entendent célébrer et défendre les réussites et les conquêtes des mouvements sociaux et de gouvernements révolutionnaires et progressistes, sans cesser de les dépasser en vue d’atteindre de larges horizons.

Ensuite, faire face à la guerre médiatique par un travail systématique conscient dans la bataille des idées et à la construction de sens émancipateurs et engagés, pour la libération des peuples. Il envisage également d’élargir son implication active dans la lutte contre l’impunité sous toutes ses formes.

Oumar KONATE 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.