Mutuelle des Enseignants Maliens du Gabon (MEMAG) : Nos compatriotes plus unis et solidaires

0

Les enseignants maliens du Gabon, six mois après la crĂ©ation de leur mutuelle, ont tenu leur première assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale ordinaire, Ă  la chancellerie de l’Ambassade du Mali au Gabon. Au cours de cette retrouvaille fraternelle et conviviale, nos compatriotes se sont montrĂ©s plus unis et plus solidaires pour construire ensemble une vie digne et prospère, Ă  l’abri des ennuis ou de la peur.

 

enseignant GabonCette mutuelle dĂ©nommĂ©e MEMAG, est une organisation de rassemblement des enseignants maliens du Gabon, a tenu, dans un esprit fraternel et convivial, sa première assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale ordinaire, le 8 Juin dernier, Ă  la Chancellerie de l’Ambassade du Mali. Les adhĂ©rents, plus dĂ©terminĂ©s pour la rĂ©ussite de leurs objectifs, Ă©taient venus nombreux assister Ă  ces assises historiques et inoubliables au cours desquelles le bureau exĂ©cutif a rendu compte de sa gestion morale et financière.

 

Le prĂ©sident Mahamady Sissoko a invitĂ© ses collègues, avec dĂ©termination et rĂ©alisme, Ă  renforcer la solidaritĂ© humaniste entamĂ©e en janvier dernier, date de la crĂ©ation de la MEMAG, pour rĂ©aliser de grandes ambitions en faveur des membres. ” Si nous parvenons Ă  cultiver cette solidaritĂ©, nous allons rĂ©aliser de grandes choses “, a-t-il dit. Il a rappelĂ© Ă  l’assistance les diffĂ©rentes activitĂ©s entreprises par son bureau pour la rĂ©alisation des objectifs de la mutuelle.

 

Des copies des statuts, du règlement intĂ©rieur et du procès-verbal de la crĂ©ation de la Mutuelle, selon le prĂ©sident, avaient dĂ©jĂ  Ă©tĂ© expĂ©diĂ©es dans toutes les provinces et remises aux reprĂ©sentants de chaque Ă©tablissement de Libreville. Il a aussi rappelĂ© et saluĂ© l’esprit d’ouverture et la disponibilitĂ© de l’Ambassadeur du Mali, qui a reçu deux fois le bureau Ă  la Chancellerie. Ce dernier, qui est un homme disponible et ouvert, a beaucoup encouragĂ© et exhortĂ© le bureau de mettre tout en Ĺ“uvre pour obtenir l’adhĂ©sion de tous les enseignants maliens, mĂŞme les plus sceptiques. Le bureau avait, par ailleurs, sollicitĂ© l’aide de l’ambassade dans les nĂ©gociations que la MEMAG envisage de demander Ă  la Caisse nationale d’assurance maladie obligatoire du Mali avec la caisse Nationale de Maladie et de Garantie Sociale du Gabon (CNAMGS). Les responsables des enseignants souhaitent, si possible, que les retraitĂ©s bĂ©nĂ©ficient de leurs cotisations sur place au Mali.

 

Le trĂ©sorier, dans son rapport financier, a fait savoir qu’il y a une cinquantaine d’adhĂ©sions au niveau de Libreville et que des contacts ont Ă©tĂ© pris avec toutes les provinces, et selon lui, il y a plus d’un million de francs CFA dans la caisse de la mutuelle, six mois après sa crĂ©ation.

Après avoir apprĂ©ciĂ© le bilan Ă  sa juste valeur, les enseignants d’une manière gĂ©nĂ©rale, ont exprimĂ© d’autres ambitions Ă  court, moyen et long terme, comme la crĂ©ation des projets.

 

Le bureau doit prĂ©parer un projet et le soumettre Ă  l’AssemblĂ©e gĂ©nĂ©rale, Ă  la prochaine rentrĂ©e acadĂ©mique.” Ce sont des idĂ©es et des actes qui amènent des adhĂ©sions. C’est une fiertĂ© pour nous d’avoir notre Ă©cole au Mali “, a dit Drissa Diallo. Et Adama Coulibaly de soutenir : ” Il faudrait que nous battions pour atteindre nos objectifs. N’ayons pas peur des consĂ©quences “. Donc, les enseignants ne veulent plus se limiter Ă  la simple assistance mutuelle. La MEMAG, qui a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e pour des raisons humanitaires et sociales, envisage aujourd’hui la crĂ©ation de projets. Les enseignants maliens se sentent plus unis et solidaires et ont pour crĂ©do ”un pour tous et tous pour un”. Grâce Ă  ce sentiment de responsabilitĂ© et de dĂ©pendance les problèmes rencontrĂ©s par un seul individu concernent l’ensemble de tous les enseignants, qui considèrent leur mutuelle comme un cadre d’Ă©changes et de concertation pour rĂ©soudre les problèmes auxquels ils sont confrontĂ©s.

 Moussa DANIOKO, depuis Libreville

PARTAGER