Opération de vérification des agrégats des boulangeries : Cinq boulangeries fermées et une dizaine d’autres menacée

6

La direction régionale du commerce et de la concurrence du district a procédé hier à la vérification des agrégats de certaines boulangeries. Cette opération  arrive au moment où la direction a été  informée que certaines boulangeries opéraient dans l’illégalité. Au terme de cette opération, la direction a procédé à la fermeture de cinq boulangeries qui ne disposaient pas d’agrégats.

Le suivi et le contrôle du marché et la réglementation du commerce font partie des missions de la direction régionale du commerce et de la concurrence. C’est dans ce cadre qu’elle a procédé à la vérification des agrégats de certaines boulangeries. Pour cette sortie, c’est la commune II et la Commune VI du District qui ont reçu cette mission.

Le chef d’équipe Mahamadou Kenta accompagné de certains agents de la direction régionale et des chefs d’antennes des différentes communes ont vérifié les agrégats des boulangeries Mahchallah, Oumou Kouma à Djélibougou en Commune II, de Touré Counda, de la Boulangerie moderne, toutes de Banakabougou et de la boulangerie Wansa à Faladié en Commune VI. Toutes ces boulangeries ne disposent d’aucune autorisation. Elles opéraient dans l’illégalité.

Pour le chef d’équipe, bien que cette opération relève de leur mission, elle a été motivée par une information selon laquelle  plusieurs boulangeries produisent du pain dans l’informel.

La prolifération des boulangeries dans l’illégalité s’explique selon lui par l’étendue du district de Bamako qui échappe souvent au contrôle des agents.

Il a affirmé que ces différentes boulangeries peuvent être en règle. Puisque l’administration a pris toutes les dispositions pour faciliter l’octroi des agrégats en moins de trois jours.

Dans toutes les boulangeries visitées, le problème d’hygiène se pose avec acuité. Ce qui doit interpeller la direction générale des industries à prendre des mesures pour sanctionner celles qui ne respectent pas les règles d’hygiène. Car, c’est la santé des citoyens qui en dépend.

Moussa SIDIBE

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Pas mal, mais je dirais Qu’en matiere d’hygiene tout est a revoir pour la salubrite. En commencant a la maison. Pains, viande, les condiments au marche, l’eau embouteillee et j’en passe. Faisons tous un peu notre part.

    • Tourterelle Ami ,ta reaction negative vis à vis du MALI n,etonne aucun malien et un ouest africain averti parce que tu n,aimes pas le MALI puisque tu es burkinabe ! Qui vivra verra ! Une chose est claire le MALI n,est pas dirigé par quelqu,un qui du sang sur les mains et qui dirige d,une main de fer sans pitié ! Donc si tu veux bien nettoyer devant chez toi avant de foutre ta gueule ailleurs !

  2. Moussa SIDIBE.Les boulangers ne sont pas les seuls coupables de manquement aux règles d’hygiène en la matière!Que dire alors de ces bouchers qui continuent à vendre de la viande dans des endroits infestés mouches?Vous avez vu comment et avec quels moyens on transporte la viande à Bamako? 🙄 🙄

    • Merci d’avoir pensé à la viande aussi; même quand elle sort des abattoirs, sa qualité reste douteuse. Visitez la rue des abattoirs de la zone industrielle à partir de 6h30mn et vous verrez tout le spectacle.Tout est bon pour transporter la viande: motos jakarta, chariots de toutes espèces, brouettes, vélos, pick-up 404 branlant, peut-être bientôt la benne à ordures puisque le parc et l’atelier de la Voierie se trouvent non loin. HYGIENNE, quand tu nous manque! 😥

Comments are closed.