Pour un « Oui » massif au referendum : La plateforme ‘’Oui An Sonna’’ dévoile sa composition et sa stratégie

9

Lancé le jeudi 16 juin dernier à la maison des Ainés, la plateforme dénommée « OUI AN SONNA » qui soutient le projet de la révision constitutionnelle dans notre pays, vient enfin, de dévoiler le nouveau bureau de ses instances. En même, temps, ceux qui ont osé s’afficher pour soutenir ce projet présidentiel se veulent, contrairement à certains va-t-en-guerre, pédagogiques.

 

En effet, c’est ce mercredi 21 juin 2017 que les responsables de plusieurs centaines d’associations, sont parvenus à obtenir un bureau censé mettre en œuvre, le bien-fondé de ce projet présidentiel.

 

Pour les dirigeants de la plateforme dont le bureau est présidé par M. Issoumaïla Diallo, le temps n’est pas à l’affrontement et aux invectives.

 

« S’il y a d’une part, de gens qui veulent mieux comprendre ce projet, il est donc utile de leur donner le temps, et surtout, nous pensons qu’il faut aller vers eux pour leur faire comprendre en toute liberté, l’impérieuse nécessité de doter à notre pays cette constitution, qui va sans doute, renforcer notre démocratie et nous apporter la paix en définitive », explique le Président.

 

Ensuite, le vice-président de cette plateforme, Aboubacar Camara de renchérir, en mettant en relief, « la sage décision que vient de prendre le Chef de l’Etat hier en conseil des ministres », pour, dit-il, « mieux rapprocher les Maliens autour des idéaux de la paix et de la réconciliation, pour qu’aucune amalgame ne puisse être véhiculée ».

 

Or, même si le Président de la République a pris la décision de reporter le scrutin référendaire, Youssouf Guindo, Secrétaire exécutif de la plateforme « OUI AN SONNA », la campagne doit suivre son petit bonhomme de chemin, car, « le motif du report est clair : l’exécutif veut juste tenir en compte les quelques points soulevées par la Cour constitutionnelle. »

 

Autrement dit, les partisans du « Oui » qui tiennent surtout à aller au débat, se veulent plus que jamais décidés sans aucune forme de violence.

 

Et, dans les jours à venir, ils comptent aller partout où besoin sera, pour expliquer cette initiative salvatrice de notre pays.

Dans les jours avenir, la plateforme entend appuyer ses actions à travers des marches pacifiques et des sensibilisations à l’intérieur comme à l’extérieur du Mali. Les jeunes qui animent cette plateforme veulent convaincre les maliens sur le bienfondé du projet.

 

Macki Diané

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. En quoi la nomination du pdt de la cour constitutionnel et suprême concerne l’accord en quoi la création du sénat concerne l’accord pourquoi encore donner la possibilité au président de choisir une date pour les élections alors ces genres de guerres de guérilla on en fini jamais l’I y aura toujours des menaces donc le président peut s’éterniser il y a t-il quelle garanti qui si la révision se tenait qui ‘il n’aurait plus de militaires tuer par ces mm cosignataire et encore pour un pays en crise a combien va coûté cette referendum au budget de l’État il y aurait – il pas d’autre priorité que de sa pour l’instant

  2. En quoi la nomination du pdt de la cour constitutionnel et suprême concerne l’accord en quoi la création du sénat concern

  3. En quoi le changement de constitution amene la paix au Mali? On veut tailler la constitution pour la mettre aux pieds de l’accord forcé d’Alger. Cet accord à 2 ans et il a apporté quoi dans ce lot de morts et de division? le Mali perd chaque jour des hommes et de la terre. Si cet accord avait amené la paix au Mali, tout le monde sera pressé de changer la constitution en ce sens, c’est plus tôt le contraire aujourd’hui et IBK a des agendas cachés, c’est pourquoi, il ampute sciemment les termes majeurs de la constitution de 1992.

  4. “« la sage décision que vient de prendre le Chef de l’Etat hier en conseil des ministres », pour, dit-il, « mieux rapprocher les Maliens autour des idéaux de la paix et de la réconciliation, pour qu’aucune amalgame ne puisse être véhiculée ».
    ” ALORS CONARD, POURQUOI N’AVOIR PAS COMMENCE PAR LA?
    AW SONA! AW SONA MOUN MA?

  5. Ce projet de nouvelle constitution est salutaire ,il est temps que notre pays arrête d’agit selon les textes de empereurs Askia Mohamed et Kankou Moussa .Le Mali aspire aux changement et ce changement n’est possible si nous restons les bras croisés .Il faut que nous acceptons ce nouveau projet .Vive le Mali ,vive IBK.

  6. Pour la stabilité et la paix au mali je pense que nous devons aimer et avoir un comportement patriotique comme la plateforme ‘’Oui An Sonna’’ .Afin de compte que voulons nous au juste pour ce pays? Car nous contestons toujours les projets qui ne rentre pas dans nos intérêts personnels.Pour le développement de ce pays c’est l’intérêt générale qui doit compter car notre nation a trop duré dans l’ombre il faut qu’il est un visage souriant.Donc nous devons tuer l’égoïsme en nous pour le bonheur du pays .Ensemble le 09 juillet pour la victoire du OUI.

  7. Il faut se demander réellement si les opposants maliens veulent vraiment la paix dans ce pays. La modification de la constitution est un préalable pour la mise en place de l’accord et la création du Sénat permettra de prendre en compte l’avis de certains leaders d’opinion. Nous savons qu’une constitution évolue avec le temps et celle de 1992 a beaucoup d’insuffisances alors pourquoi s’opposer à sa modification si nous voulons un changement dans notre pays. Cela montre toujours le manque de vision de nos éternels opposants qui s’opposent à tout même c’est pour l’intérêt de la nation.

  8. Nous encourageons la plateforme pour la promotion du OUI qui n’a autre objectif que la paix, la stabilité et la démocratie dans notre pays. Les opposants manipulateurs et de mauvaise foi doivent arrêter de mentir ou d’intoxiquer le peuple.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here