Oumar Tatam Ly et la présidentielle de 2018 : Les choses se précisent

6

Une des figures fortes de l’arrivée d’IBK au pouvoir en 2013, l’ancien PM Oumar Tatam Ly est sollicité. Une rencontre avec les médias serait en gestation.

A la fin du mandat de l’actuel régime, Oumar Tatam Ly se fait désirer. Un mouvement a vu le jour pour qu’il soit candidat aux élections de 2018. Le leader se nomme Kader Sow, acteur connu de la vie politique malienne.

Aux élections de 2013, lui et ses camarades ont constitué l’Association « Appui aux initiatives d’Ibrahim Boubacar Keita ». Ils ont été avec l’actuel pouvoir avant de faire le bilan des 4 années de gestion des affaires. Cette fois, le vent a tourné et Tatam Ly reste l’homme de la situation pour un Mali à la croisée des chemins.

Le Cercle de réflexions pour la candidature de Tatam Ly sera donc face à la presse pour s’expliquer sur le choix porté sur le banquier qui officie à la BCEAO. Une occasion de lancer un appel solennel au concerné afin qu’il accepte d’être calife à la place du Calife. Rendez-vous est pris à la pyramide du souvenir, demain à 10 h.

Idriss.K

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Nous avons besoin au Mali d’un président qui a des initiatives qui ne sont pas celles de la France et de ses gouverneurs en Afrique. Le Mali a besoin d’homme qui va respecter ses engagements.

  2. Tatam Ly est quelqu’un qui doit avoir la tête sur les épaules. On ne se lance pas en politique comme dans un cirque de quartier. Avant l’avènement du monstre d’IBK au pouvoir, personne n’avait entendu parler de ce jeune homme. Au Mali comme ailleurs, il faut être connu pour s’engager dan l’arène politique très difficile. On ne vient pas de cette manière, sans préparation, parce qu’on a été Premier Ministre pour adhérer les Maliens à sa chose, ça ne marche pas comme ça. Il ne sert à rien d’inviter le monsieur à la dilapidation de son argent. Tatam Ly est encore jeune, l a tout le temps de se préparer pour revenir au combat. La situation actuelle du pays n’est pas favorable même aux élections qui doivent se tenir, à fortiori accueillir un nouveau venu. Ils veulent juste bouffer son argent. Le contexte n’est pas bon. L’instabilité empêchera Tatam Ly de descendre dans le fond du pays où il n’est pas connu. A Bamako même il n’est pas connu, comment voulez-vous que le reste du pays en connasse quelque chose. Tatam, n’y vas pas. Ceux qui disent te soutenir te racontent des histoires. Le climat social n’est pas bon, le pays est mélangé, ce n’est pas ton heure. Ce sont les meilleurs moment qui profitent aux meilleurs hommes. Il faut attendre un peu Tatam. Ne succombe à aucun chant de sirène. Ils vont te dépouiller et te soulager de tes économies durement gagnées.

  3. …………..Dans un pas à majorité analphabète, je me demande par quel miracle, TATAM Ly va se faire connaitre à l’intérieur du pays en si peu de temps pour être l’homme de la situation. Ceux qui le poussent sont à la recherche de leurs propres intérêts et non une solution réelle pour le MALI.
    Certains ont perdu la tête avec l’élection de MACRON en FRANCE or, la FRANCE n’est pas le MALI et le MALI n”est pas la FRANCE. Combien d’lecteurs maliens sait lire et comprendre un programme présidentielle? Vous devez d’abord répondre à cette question.

  4. HEY Tchè foutez nous la paix. Qui est ce monsieur ? Que sait il faire, que va -t-il pouvoir faire ? Quelques poignées intello se réunissent pour sôkôbè sôkôbè le gars et en même temps nous miroiter des choses. Ly le messie ? INFORMEZ-VOUS avant de vous jeter dans ses bras. Prudence est mère de sûreté. MALI sèkènassa.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here