PCR-RLA pour une meilleure visibilité politique : Le Réseau Fondation Friedrich Naumann bientôt installé au Mali

0

Le président du parti citoyen pour le renouveau, M. Ousmane Ben Fana Traoré, était face à la presse pour informer de l’implantation du  réseau Fondation Friedrich Naumann en janvier prochain dans notre pays. Cette rencontre s’est tenue au siège parti le dimanche dernier.

 

M. Ousmane Ben Fana
M. Ousmane Ben Fana

Une opportunité qui  contribuera au développement de notre pays en ce temps de crise. Cette occasion gagnée grâce au partenariat entre la fondation et le parti PCR, membre du réseau libéral africain (RLA). C’est aussi suite à des négociations auxquelles M. Ousmane Ben Fana a participé à Dakar pour l’implantation du réseau dans notre pays, d’où il est revenu avec succès.

Selon le président du parti PCR, en Afrique, cette fondation aide à la consolidation du processus de démocratisation, au renforcement des capacités des structures et leaders politiques, des structures d’économie de marché et des principes d’Etat de droit. Un objectif qui cadre avec les besoins du pays.

Rappelons que la fondation Friedrich Naumann pour la Liberté (FNF) est une fondation politique allemande créée en 1958, fait partie de la coopération internationale de la république fédérale Allemande et est présente dans plus 60 pays à travers le monde, dont 7 en Afrique au Sud Sahara.

M. Traoré notera que plusieurs actions ont été menées à travers ce partenariat qui sont entre autres la participation des jeunes du PCR au programme de formation au niveau régional depuis 3 ans et aussi la participation des leaders du parti à des programmes de visite en Allemagne et en Belgique, le forum libéral de dialogue politique avec une résolution sur la crise au Mali etc. Il a aussi rappelé le forum tenu à Bamako, en juin dernier sur la crise au Mali et la gouvernance en Afrique de l’Ouest, organisé par la fondation Friedrich Naumann pour la liberté. Dans ces multiples travaux qui s’articulaient autour de l’approche historique, politique, juridique et sécuritaire sur la résolution de la crise au Mali et à l’Afrique de l’Ouest, certaines résolutions ont été élaborées pour une refondation de l’Etat de droit et signées par les membres du RLA.

Au cours de la conférence, M. Ousmane Ben Fane a exprimé son incompréhension de la communauté internationale « qui oblige le Mali à limiter sa présence militaire à Kidal et ne fait rien pour désarmer les rebelles sur le territoire malien ». Il a en outre exprimé  son soutien aux autorités et demande qu’elles prennent les mesures idoines pour que de telles actions ne se reproduisent plus sur la terre malienne. Il a adressé ses condoléances les plus attristées à l’armée malienne et aux familles de tous ceux qui sont tombés dans ses affrontements.

Adja

PARTAGER