PEDOPHILIE A FALADIE SOKORO: Après avoir violé 10 fillettes de moins de 5 ans, Adama Sylla enfin arrêté

0
Vivement recherché depuis un mois par la brigade de recherches du commissariat du dixième arrondissement, Adama Sylla, un manoeuvre de la boulangerie de Faladiè Sokoro a fini par tomber dans les filets de la police. Originaire de Nioro du Sahel, le pédophile n’est pas à son premier coup d’essai. A son actif : une dizaine de viols.
Cela faisait plusieurs mois que les parents des victimes couraient derrière un fantôme. Les victimes ont une moyenne d’âge comprise entre 4 et 5 ans. Malheureusement, elles ne sont pas, pour la plupart, capables de donner des indications précises sur leur bourreau.
 Comme le dit l’adage, "quatre vingt dix neuf jours pour le voleur, un seul jour pour le propriétaire". C’est ainsi que Adama Sylla commit une erreur qui lui sera fatale en violant l’enfant de son voisin, un retraité venu de la Côte d’Ivoire, d’origine malienne.
Ce qu’il ne savait pas, c’est que la fillette le connaissait très bien, elle le dénonça et alla jusqu’à dresser son portrait à ses parents, lorsque ces derniers découvrirent qu’elle venait d’être violée.
Sa maman piqua une crise dont elle ne s’est pas encore remise à ce jour. Son pauvre père qui devait, dés lors, gérer à la fois, l’état de santé de sa femme et le viol de son enfant était dans tous ses états. Il jura donc de faire payer son acte au violeur.
La chasse à l’homme fut longue car le malfrat avait pratiquement déserté le quartier.
Cependant, le père continua sans relâche à mener ses enquêtes jusqu’au moment où il finit par localiser la planque du pédophile. Il alerta aussitôt la police du 10e arrondissement qui dépêcha rapidement les éléments de la brigade de recherches sous la conduite de l’inspecteur Diarra. Le malfrat fut cueilli chez lui, alors qu’il s’apprêtait à changer de planque.
Dans un premier temps, il nia tout en bloc, mais quand il fut confronté à trois de ses victimes, il finit par craquer. Et c’est au cours des enquêtes que les limiers du commissariat du 10e arrondissement apprirent que la liste des victimes ne s’arrêtait pas à ces trois fillettes venues le dénoncer. Il s’agissait d’une dizaine de fillettes âgées de quatre à cinq ans.
Adama Sylla appâtait certaines de ses victimes avec du pain d’autres avec des pièces d’argent. Les enquêtes continuent.

Pierre Fo’o MEDJO

PARTAGER