Plan d’action 2010-2013 : Cri-2002 fait son bilan trimestriel

0

Renforcement du partenariat avec les chefs de villages et de quartiers de Koutiala et de Sikasso à travers une journée d’engagement public, rencontre d’échanges avec le Haut conseil des collectivités sur les propositions de sortie de crise, participation à la conceptualisation et l’élaboration du document de base du Forum des jeunes de Mopti organisé par la Jeune chambre économique, etc. L’exercice de Cri-2002 au cours de ce dernier trimestre a été bien rempli et constitue pour son président un motif de satisfaction.

Au centre le président de Cri-2002, Dr. Abdoulaye Sall

La présente conférence de presse bilan, organisée samedi au siège de l’organisation, s’inscrit dans le cadre de la restitution, d’échanges, de partage et d’enrichissements établie entre Cri-2002 et la presse dans la mise en œuvre de son plan triennal.

“Ce plan, en son axe III, assigne Ă  l’organisation la conception et l’établissement de principe des exercices participatifs et itĂ©ratifs avec les autres acteurs et organisations de la sociĂ©tĂ© civile partageant le mĂŞme objectif : celui de contribuer, comme le stipule la Loi d’orientation sur l’éducation, par la rĂ©flexion, l’information, l’action Ă  la formation d’un citoyen patriote et bâtisseur d’une sociĂ©tĂ© dĂ©mocratique, un acteur du dĂ©veloppement profondĂ©ment ancrĂ© dans sa culture et ouvert Ă  la civilisation universelle…”, a dĂ©clarĂ© le prĂ©sident de Cri-2002, Dr. Abdoulaye Sall.

L’exercice de Cri-2002 au cours du dernier trimestriel a été marqué par l’organisation de journées d’engagements publics des chefs de villages et de quartiers à Koutiala et à Sikasso. Ces journées ont permis d’aboutir à une recommandation essentielle : celle de renforcer les cadres institutionnels porteurs de la démocratie et de la décentralisation par la conceptualisation, l’élaboration et l’établissement d’un schéma institutionnel de portage des cadres juridiques de la citoyenneté autour des chefs de villages, de fractions et de quartiers.

Cela, dit-il, dans l’esprit de la Constitution, des textes législatifs et réglementation, qui sont d’intérêt public dans les relations de l’Etat à travers l’administration, les collectivités territoriales et les populations locales.

Dans un Ă©lan de partenariat

La tenue de ces journées en 3e région ont en effet permis à Cri-2002 d’accompagner la réalisation des répertoires des élus communaux et des chefs de villages et de quartiers des cercles et communes de Koutiala et de Sikasso, et la création, à titre d’expérimentation, dans les 12 quartiers de Koutiala et les 15 de Sikasso, des cadres institutionnels de portage de la citoyenneté.

“La mission principale de ce chantier porte sur la mobilisation des ressources internes, notamment le paiement de la taxe de dĂ©veloppement rĂ©gional et local (TDRL)”, a prĂ©cisĂ© Dr. Sall.

Le chantier de Cri-2002 au cours du dernier trimestre, c’est aussi cette rencontre de haute portée symbolique et démocratique avec le Haut conseil des collectivités. Unies dans un cadre partenarial depuis 2004, les deux structures ont décidé d’inscrire leurs actions au service du renforcement de la démocratie et de la décentralisation.

La journée de rencontre sur le partage des propositions de sortie de crise avec le Haut conseil des collectivités a donc permis, non seulement, de réaffirmer la poursuite et la consolidation de ce partenariat, mais aussi et surtout, de convenir de la conjugaison de leurs intelligences et énergies pour faire des 761 collectivités territoriales, dont les 703 communes, le fer de lance dans la recherche de sorties de la crise.

La conceptualisation et de l’élaboration du document de base du Forum des jeunes, a constitué aussi un des axes majeurs de l’action de Cri-2002 au cours des trois derniers mois. Cet évènement, organisé le 11 octobre dernier à Mopti par la Jeune chambre internationale Mali (JCI) a vu la participation du président de Cri-2002 en qualité de modérateur.

“Avec la prĂ©sence de plus de 300 jeunes venus de toutes les rĂ©gions et du district de Bamako, ce Forum a Ă©tĂ© une rĂ©ussite, car ayant permis aux jeunes du Mali de rĂ©flĂ©chir d’eux-mĂŞmes, par eux-mĂŞmes, pour eux-mĂŞmes et pour un Mali travailleur, unitaire, indivisible, laĂŻc, social et dĂ©centralisĂ©”, a dĂ©clarĂ© Abdoulaye Sall, pour qui la dĂ©cision prise Ă  Mopti de placer le mandat 2013 de la JCI Mali sous le sceau de l’accompagnement scientifique et technique de Cri-2002, est une marque d’honneur et de confiance. “Ceci nous rĂ©conforte et nous donne davantage la force de poursuivre notre combat en faveur de l’encrage de la citoyennetĂ©”, a-t-il dĂ©clarĂ©.

Pour vite sortir de la crise, Cri-2002 reste convaincu que ses propositions du 11 mai 2012, remises aux autoritĂ©s, restent d’actualitĂ©. “Il faut assurer et rĂ©assurer le moral de notre armĂ©e nationale et des troupes attendues de l’Afrique et de la communautĂ© internationale. Il faut y travailler pour ĂŞtre Ă  la hauteur et Ă  la dimension des attentes des populations et collectivitĂ©s sous occupation du Mali, de l’Afrique et du monde”, a conclu le prĂ©sident de Cri-2002.

Issa Fakaba Sissoko

 

 

PARTAGER