Plan stratégique de développement 2018-2027 Mali Météo : Des innovations pour les perspectives projetées

0

Pour consolider ses acquis et contribuer efficacement au développement socio-économique de notre pays, l’Agence Nationale de la Météorologie vient de tenir, le lundi 03 juillet 2017, un atelier national de validation de son plan stratégique de développement 2018-2027. L’ouverture de cet atelier a été présidée par le ministre des Transports, Me Baber Gano, de l’Ambassadeur des Etats-Unis, Paul A. Folmsbée et le Directeur général de l’Agence Nationale de la Météorologie, Djibrilla A. Maiga. C’était également en présence d’une cinquantaine de participants venus de plusieurs secteurs et les représentants des partenaires techniques et financiers.

Notons que cet atelier est l’aboutissement d’un long processus d’élaboration de la stratégie pour le développement de la météorologie au Mali pour la période 2018-2027 et son plan d’actions 2018-2022, en vue, d’une part limiter les répercussions négatives des phénomènes météorologiques et climatiques extrêmes sur la société et, d’autre part satisfaire les besoins des usagers en matière d’informations météorologiques. Ce plan s’inscrit dans le Cadre stratégique pour la Relance Economique et le Développement Durable (CREDD) 2016-2018 et les Objectifs du Développement Durable (ODD) à travers, entre autres la contribution à l’accroissement de la productivité agricole et la sécurité alimentaire,  la prévention de l’apparition de certaines maladies comme le paludisme, les maladies cardio-vasculaires, la méningite ; l’évaluation du potentiel énergétique solaire et écolier ; la réalisation et l’exploitation d’ouvrages ; la sécurité du transport aérien ; la prévention des catastrophes naturelles telles que les inondations, les vents violents, les sécheresses, les vagues de chaleur.

Pour le Directeur général de l’Agence Nationale de la Météorologie, Djibrilla A. Maiga, a souligné qu’à travers cet atelier son agence a voulu partager avec les partenaires techniques et financiers nationaux et internationaux, les usagers du secteur privé et public sa vision du développement de la métrologie à l’horizon 2027 pour permettre à la Météo de participe de manière très efficace au développement économique et social de notre pays. « Avec le changement climatique, la fréquence de l’intensité des phénomènes météorologiques et climatiques extrêmes qui s’intensifient, donc face à ça les décideurs, les usagers ont besoin des informations fiables qui sont adaptées aux domaines spécifiques de chacun », a-t-il dit. Et de penser que « Donc nous pensons qu’avec la mise en œuvre du plan va permettre à MaliMétéo de renforcer ses capacités à fournir des informations fiables aux différents usagers ». « Il faut que cette information parvienne à temps aux usagers et qu’elle soit adaptée à leur besoin et qu’ils comprennent l’information pour bien l’utiliser », a-t-il indiqué. Pour y parvenir, a-t-il estimé, il faut que le réseau d’observations soit amélioré et modernisé, la communication renforcée, les moyens de traitement et de calcul bien élaborés. « Nous travaillons pour les usagers alors il faut qu’ils soient là pour nous aider à leur servir, pour que la Météo soit celle du développement. Alors nous voulons que les gens sachent que la Météo contribue véritablement au développement. Et, nous voulons qu’elle soit au cœur du développement de notre pays », a-t-il souhaité.

Selon l’Ambassadeur des Etats-Unis au Mali, Paul A. Folmsbée, a évoqué que le projet « Mali climate change adaptation activity (MCCAA) » financé à un montant d’environ plus de 7 milliards de francs CFA par le Gouvernement américain, à travers l’USAID/Mali, relève de l’initiative présidentielle des Etats-Unis sur le changement climatique de 2010. A l’en croire, ce projet vise à promouvoir l’utilisation des informations climatiques par les populations vulnérables, intègrer davantage les questions liées au changement climatique dans les systèmes de gouvernance et enfin adopter des solutions locales au changement climatique et à la variabilité du climat dans les zones ciblées. Avant d’ajouter que ce plan permettra au MaliMétéo de devenir plus pérenne et de répondre au besoin des usagers du secteur public et privé.

Pour le ministre des Transports, Me Baber Gano, l’Agence Nationale de la Météorologie devrait à terme, être un service de référence reconnu comme leader en matière de Météorologie à l’horizon 2027, en mettant en place un mécanisme qui assure la mise en œuvre de sa stratégie de développement à travers la mobilisation des ressources adéquates. Avant d’affirmer qu’il est convaincu que la mise en œuvre du plan stratégique va contribuer à une grande protection des personnes et de leurs biens ; une croissance économique soutenue, plus résiliente face aux changements climatiques dans les divers secteurs socio-économiques ; une plus grande potentielle des ressources naturelles et une amélioration de la qualité de la météorologie ; la prévention et la gestion des catastrophes naturelles.

Seydou Karamoko KONE

 

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here