Pour aider les populations à passer la période de soudure : Enda-Mali et Caritas Allemagne lancent un projet ambitieux de sécurité alimentaire

1

Le projet de sécurité alimentaire qui vient d’être lancé par Enda-Mali à Mopti,  avec l’appui financier de son partenaire, Caritas Allemagne, permettra de soulager des milliers de personnes à travers “argent contre travail”. Il s’agit de contribuer à la sécurité alimentaire par la réalisation d’infrastructures d’intérêt communautaire et le renforcement de la résilience des populations en situation de précarité.  D’une durée de 11 mois, ce projet intervient dans trois Communes de Mopti : Kéwa, Soye et Koubaye pour un coût de plus de 200 millions de FCFA. Et le budget global du projet, qui intervient dans les régions de Kayes, Koulikoro, Ségou et Mopti, est estimé à plus de 880 millions de FCFA.  

Le lancement du projet à Mopti le 6 mai 2013
Le lancement du projet à Mopti le 6 mai 2013

Enda-Mali avec l’appui de son partenaire Caritas Allemagne a mis en œuvre un projet “Cash for work” qui veut dire “argent contre travail” afin de permettre aux populations vulnérables de dix communes rurales du Mali d’avoir des ressources financières additionnelles. Ce projet dit de sécurité alimentaire intervient dans les régions de Kayes, Koulikoro, Ségou et Mopti pour un coût global de plus de 880 millions de FCFA. Il touche directement 46 890 personnes de dix Communes du Mali. Enda-Mali vient de lancer le projet à Mopti.  C’est le village de Kouakourou dans la Commune rurale de Kéwa, qui a servi de cadre à cette cérémonie de lancement présidée par le Préfet du Cercle de Djenné, en présence des autorités politiques et administratives.  Selon le représentant de Enda-Mali à Mopti, Mamadou Nientao, ce projet de sécurité alimentaire qui vient d’être lancé,  permettra d’aider les populations des Communes de Kéwa, Soye et Koubaye à surmonter l’épreuve de la soudure.  “Notre organisation, Enda-Mali, soucieuse du sort des populations maliennes, après une année tourmentée, s’est investie auprès de ses partenaires pour apporter une réponse à ce qui se dessinait déjà à l’horizon, je veux parler de la pénurie alimentaire” a précisé le représentant de Enda à Mopti. Selon lui, “une famille de six personnes est prise comme point de départ. Elle reçoit un montant de 100 000 FCFA à travers argent contre travail comme contribution à sa sécurité alimentaire à travers des achats sur les marchés locaux”.

Pour le Préfet de Djenné, ce projet a pour objectif de contribuer à la sécurité alimentaire par la réalisation d’infrastructures d’intérêt communautaire et le renforcement des capacités de résilience des populations en situation de précarité. Les travaux porteront sur des aménagements de digues et de ponts, des clôtures d’école, des aménagements de berges et le  reboisement. Ces travaux permettront de renforcer le pouvoir d’achat des populations, de désenclaver et de protéger les habitants et d’augmenter la production. “C’est pourquoi, j’invite tout le monde à une appropriation du projet qui va permettre aux ménages bénéficiaires d’avoir des ressources additionnelles et aussi permettre à la Commune de réaliser certains ouvrages d’intérêt collectif” a déclaré le Préfet de Djenné.

La cérémonie de lancement a été marquée par le coup de pelle symbolique du Préfet du cercle de Djenné, suivi de la visite des chantiers et une course de pirogues.

Alou B HAIDARA

PARTAGER

Comments are closed.