Pour le développement de leur terroir : L’Association des ressortissants de Farandallah portée sur les fonts baptismaux

0

Dans le souci de promouvoir le développement de leur village d’origine, situé dans le cercle de Nioro du sahel, les jeunes de Farandallah ont décidé de se regrouper au sein d’une association dénommée ARFA (association des ressortissants de Farandallah). La cérémonie de lancement a eu lieu le dimanche 2 juin dernier à l’hôtel Fouta, sis à Baco-Djicoroni.

 

 ARFAAux dires de son secrétaire général, l’association des ressortissants de Farandallah (ARFA) a pour objectif d’œuvrer pour le développement de leur village, la terre de leurs pères et de leurs arrières grands pères. ” Le développement social, culturel et économique de Farandallah demeure un devoir pour nous “, a déclaré Mamadou N’Diaye, le  porte-parole de l’association. Comme le dit l’adage, aide-toi, le ciel t’aidera, c’est ce qui fera dire  à M.N’Diaye,  que c’est aux ressortissants de Farandallah d’abord, d’œuvrer pour mettre en valeur leur village et ne pas tout laisser aux autorités. Pour cela, le porte-parole d’ARFA a appelé ses frères à mettre de côté leurs différends  et à se donner la main pour le développement de leur localité d’origine. Pour sa part, le trésorier général, Demba N’Diaye a procédé à une lecture des statuts et du règlement intérieur de l’association. On retient de son exposé qu’ARFA est dotée d’un bureau exécutif de 6 membres, élus pour un mandat de 2 ans renouvelable.

Le promoteur de l’hôtel Fouta non moins président de l’association Jitumu Kunkan, Souleymane B.Samaké a salué l’initiative des jeunes avant de souhaiter que cette initiative soit le début d’un partenariat naissant entre ARFA et son association Jitumu Kunkan. Il a par ailleurs profité de l’occasion pour lancer un appel aux ressortissants de Farandallah résidant à l’étranger. M. Samaké les a exhortés à chercher des financements et des partenaires pour appuyer les jeunes dans l’atteinte de leurs objectifs.

Ramata S KEITA

Stagiaire

PARTAGER