Pour permettre au ROJALNU-OMD de bien jouer sa partition dans l’atteinte des OMD

0
Photo de famille des participants avec le ministre de l'Economie et des finances
Photo de famille des participants avec le ministre de l’Economie et des finances

Ce document de l’accord de siège a été signé le 16 février  d’une part, côté gouvernement par  le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération régionale du Burkina Faso, Moussa Nébié et d’autre part par le président Afrique du Réseau des organisations de jeunes leaders des Nations Unies pour l’atteinte des OMD (ROJALNU-OMD) notre compatriote Alioune Guéye. A travers cet accord, le gouvernement du Faso,   en  plus du siège va accorder des privilèges diplomatiques  aux agents du ROJALNU-OMD qui seront affectés à Ouagadougou.

C’est la salle des Ambassadeurs du ministère des Affaires étrangères  du Burkina -Faso qui a servi de cadre à la cérémonie de signature.  Ce document de 7 pages et 21 articles, définis clairement  les contours, avantages, et obligations des signataires. Avec cet accord, le siège du ROJALNU-OMD sera basé à Ouagadougou et le gouvernement du Faso va accorder des facilités à cette organisation de jeunes pour les services publics nécessaires à son fonctionnement; tels que les services téléphoniques, télématiques et informatiques. Il est aussi prévu dans le document que les agents de ce réseau qui seront installés à Ouaga vont bénéficier d’un traitement aussi proche de celui accordé aux organisations internationales installées sur place.  En terme clair, ces agents seront traités comme des diplomates. Ce n’est pas tout, le pays des hommes intègres va faciliter, l’obtention de visas d’entrée et de séjour aux conseillers, experts, secrétaires séminaristes et les invités du  réseau. En plus de l’accord de siège, une autre convention entre le ministère de la Jeunesse, de l’emploi et de la formation professionnelle du Burkina Faso, prévoit la mise à disposition d’un bâtiment pour une période de trois ans et la remise d’une parcelle pour la construction de son futur siège.

Après avoir signé ce document le 16 février au nom du gouvernement, une autre cérémonie a été organisée le lundi 23 février au Centre d’évaluation et de formation professionnelle de Ouagadougou avec les partenaires pour l’officialisation de cet accord. L’événement  placé sous la présidence du Directeur de Cabinet du ministre de la jeunesse du Burkina Faso a enregistré la participation de nombreuses personnalités. Dont les représentants des corps diplomatiques accrédités et la directrice de l’ONU SIDA au Mali…

Cette cérémonie a été saisie par les responsables du ROJALNU pour saluer les efforts fournis par les gouvernements malien et Burkinabè  et le système des Nations Unies en faveur de leur réseau.

Plus d’un million de  jeunes leaders actifs  mobilisés autour des OMD

Le président Afrique du ROJANU-OMD, Alioune Guéye, n’a pas manqué d’exprimer au nom de l’ensemble des membres, sa reconnaissance aux plus hautes autorités pour la signature de cet accord de siège qui fait de ce pays la capitale de la jeunesse africaine. Il a associé le président du Mali Ibrahim Boubacar Kéïta et du Sénégal Macky Sall à ces remerciements, cela pour avoir accepté d’être le porte-parole des jeunes leaders auprès des décideurs du monde.

Il a aussi invité les pays africains à accorder plus de ressources à la jeunesse. Cela, à travers une augmentation de 1 à 3% des budgets alloués au département  en charge de la jeunesse sur le continent noir.

Le ROJALNU existe dans 54 pays d’Afrique et a mobilisé plus d’un million de jeunes leaders actifs autour des OMD, produit une dizaine de déclarations issues des foras et sommets, réalisé des enquêtes au Burkina et au Niger sur la contribution des associations et mouvements de jeunesse pour l’atteinte des OMD et la lutte contre le VIH/SIDA ” a révélé Alioune Guéye.

Ainsi, il a rappelé que depuis plus de trois ans, leur organisation se positionne dans l’agenda de développement post 2015.

Dans son intervention, le directeur de Cabinet du ministre de la jeunesse, a réitéré l’engagement de son pays à favoriser  l’installation physique du ROJALNU-OMD à travers la mise à disposition des appuis pour le fonctionnement de l’organisation. Car à le croire, leur Burkina Faso est ” un pays d’accueil par excellence et les plus hautes autorités font de la question de la promotion de la jeunesse, de l’intégration africaine, le pilier de leurs actions de développement “. Il a enfin rappelé le rôle combien important de son pays et du  Mali pour le rayonnement de cet organisme. Le coordonateur du système des Nations Unies au Burkina a aussi affirmé tout son soutien à cette organisation. Il faut rappeler que plusieurs jeunes leaders membres du réseau provenant de différents pays ont pris part à cette cérémonie de signature de l’accord de siège qui a été couplée avec la quatrième réunion du comité du directeur.

Kassoum THERA envoyé spécial à Ouagadougou

PARTAGER