Pour une sortie durable de la crise au Mali : Le Forum multi-acteurs prône une nouvelle vision de la gouvernance démocratique

0

Un forum multi-acteurs de cadrage pour une sortie durable de la crise au Mali s’est tenu la semaine dernière dans les locaux de l’Hôtel Mandé. C’est le ministre du Travail, de la fonction publique et des relations avec les institutions,   Mamadou Namory Traoré qui a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux. Il avait à ses côtés, le représentant de l’ambassadeur de  France au Mali, Yves Guemard, le Commissaire au Développement Institutionnel, Lassine Bouaré. Les orientations majeures du Forum multi-acteurs (FMA) sur la gouvernance, selon les organisateurs, répondent au souci d’apporter des réponses adéquates aux défis de plus en plus complexes et structurels auxquels fait face le  Mali, et aussi d’accompagner l’ensemble des acteurs : Etat, organisations de la société civile (OSC), acteurs politiques et privés et autres, dans une stratégie de sortie durable de la crise.

Une vue du présidium lors de la cérémonie
Une vue du présidium lors de la cérémonie

Il s’agit également, à travers cette rencontre, de repenser la gouvernance dans notre pays, d’en identifier les leviers d’actions, les stratégies de mise en œuvre  d’une gouvernance démocratique partagée.  La crise actuelle, à en croire les organisateurs du forum, montre à suffisance la nécessité de mettre en place des indicateurs qui peuvent être des alertes   objectives par rapport à la dégradation de la situation de la gouvernance depuis des années. C’est pourquoi, certains participants n’excluaient pas  la proposition de la création d’un observatoire de la gouvernance.

Dans son intervention, le ministre Mamadou Namory Traoré a souhaité une implication de tous à cette dynamique de réflexions pour relever les défis de la nation malienne. Il a insisté sur l’effort collectif pour aller vers la reconstruction du pays et la réconciliation nationale. De son côté, le représentant de l’Ambassadeur de la France, a indiqué que le FMA est un maillon essentiel de la coopération française au Mali. Pour lui,  les résultats de ces assises doivent permettre une véritable avancée de la gouvernance démocratique dans notre pays. Le Plan d’action 2013 du FMA adopté de façon consensuelle à la fin du Forum de cadrage témoigne, si besoin en était, de la volonté manifeste de l’ensemble des acteurs à cheminer ensemble et à œuvrer à l’émergence d’une nouvelle vision de la gouvernance démocratique au Mali. Ce plan d’action prioritaire s’articule autour de  de la réussite des élections 2013, de la  réconciliation nationale, de la  relance économique et de la  gouvernance démocratique,  etc..

         Kassoum THERA

PARTAGER