Le Pouvoir IBK et les religieux.

1

L’on ne dira jamais assez à l’endroit du régime IBK que la religion est un domaine très sensible  qu’il faut savoir exploiter. S’en servir, c’est bon tant que cela est compris ainsi. Mais il ya bien lieu de faire attention sinon il ya la glissade et les mauvaises interprétations. Surtout que, ils sont nombreux certains de nos religieux qui à juste titre sont convaincus que l’avènement de El Hadj Ibrahim Boubacar Keita est le résultat de leur suffrage. On n’est pas loin d’y croire pour tous ceux qui en observateurs avertis ont suivi certaines déclarations liées à la campagne présidentielle de 2013. De nos jours, il ne se passe  plus de semaine où l’image de certains religieux ne nous soit projetée à la télévision parce que sollicités  par les plus hautes autorités du pays. Ou alors, c’est eux, ou alors, c’est les notabilités. Il ne faudra jamais perdre de vue que l’exploitation de ces religieux pour certaines missions réservées typiquement au domaine de l’Etat dénote la faiblesse de l’Etat, des autorités en place. Aujourd’hui, certains de ces religieux sont tellement employés par l’Etat qu’ils se croient  incontournables dans la gestion de ce pays. Sans doute qu’ils ont raison parce que l’Etat a démissionné et là où il devait être fort, il est resté faible. Le temps est venu où le pouvoir doit  se départir de ces religieux qui ont leur valeur intrinsèque relevant du domaine de la religion. Voici là l’une des erreurs du locataire  de Koulouba parce que, volontairement ou pas, il est en train de forger une classe puissante qui, une fois qu’elle aura conscience de ses forces ne sera plus maitrisable. Ou alors, le pouvoir en place veut leur donner une force qu’il pourra un jour manipuler à sa guise.

Il faut bien faire attention. Qui dit qu’au Mali nous ne sommes pas  tous religieux, musulmans ou chrétiens ? La religion, ce sont les rapports que l’homme entretient avec son Dieu. Elle s’exerce dans des lieux précis. La notion de religieux dans le contexte  malien est devenue une aubaine pour se laisser sublimer par le pouvoir en place. On a crée des surdoués qui pensent avoir en leur possession la clef de tout. Encore une fois, la religion est un couteau à double tranchant qu’il faut savoir enlever et mettre dans son fourreau sinon ça crée des dégâts. Nos dirigeants doivent comprendre que si l’on ne prend garde, certains de nos religieux, risquent le jour où ils ne seront pas satisfaits de semer le trouble dans ce pays. Que Dieu nous en garde à condition qu’on n’établisse pas le préalable.

Mamadou Kansaye

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. IBK est un enfoiré de première classe. Il est entrain de forger une autres force qui un jour sera opposée au pouvoir. Et le pouvoir des religieux représente un danger potentiel dans nos pays où la majorité des fidèles sont des analphabètes et des incultes. Aussi, ce crétin de Président qui s’en balle les couilles des marabouts, les utilisent seulement pour se faire réélire, puis leur foutre un coup de pied au cul. Ces homme du cultes sont autant responsables que l’ignoble IBK de la situation que vivent les Maliens aujourd’hui. A cause de l’argent et des privilèges, ils vendraient leurs pères et leurs mères, et cela, IBK l’a compris et il en profite. Ceux-ci sont eux aussi des enculés.Ils sont conscients de la situation de galère des Maliens, mais pour leurs intérêts bien compris, ils se foutent des populations. Ce qui compte pour eux, c’est l’argent que leur verse ce minable et insouciant Président. S’ils ont peur de Dieu, ils doivent se tenir hors du champs politique, parce que les Maliens sont aussi imprévisibles. Le jour viendra où ils découvriraient le jeu auquel leurs marabouts s’adonnent avec le pouvoir. Ce jour-là, aucune divinité ne les préservera contre les Maliens révoltés, Moussa Traoré peut en témoigner. Voici des gens auxquels les fidèles cons font confiance. mais comme tous les Maliens ne sont pas tous des cons, les plus éveillés entraîneraient les cons avec eux pour régler les comptes avec ces vulgaires marabouts, tous des escrocs vivant aux crochets du Président qui lui aussi se sert d’eux. Attention aux débordements.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here