Premier congrès ordinaire du Mouvement des jeunes patriotes : Le président sortant Souleymane Satigui Sidibé réélu pour un mandat de 3 ans

0

Le Mouvement national des jeunes patriotes du Mali (MONAJEP) a tenu samedi dernier au Carrefour des jeunes de Bamako son premier congrès ordinaire. Cette  occasion a été mise à profit par les congressistes pour faire le bilan des activités réalisées et d’élire un nouvel organe dirigeant pour trois ans.

 

Souleymane Satigui Sidibé
Souleymane Satigui Sidibé

Les assises faut-il le rappeler ont enregistré la participation de plusieurs délégués venus des différentes communes et de certaines localités du pays. Au terme de ce congrès, le président sortant Souleymane Satigui Sidibé  a été réélu à la tête d’un nouveau bureau de 27 membres pour un mandat de trois ans.

Dans son discours de clôture des travaux, M Sidibé s’est surtout réjoui du parcours de leur  association.

De sa création en 2007 à nos jours, nous avons pu mettre en place des structures au niveau de toutes les communes mais aussi des différentes régions du Mali. En plus, nous avons des points focaux à l’extérieur du pays en l’occurrence en Italie et en France “.

En plus de cette implantation, il a rappelé que la structure a pu instituer la semaine du patriote pour  permettre à la jeunesse malienne non seulement de connaitre sa patrie mais aussi ceux qui se sont battus pour que ce pays soit. Aussi il s’est réjoui du fait que le mouvement est toujours constant sur  les débats portant sur la vie de la nation et plus précisément les questions de jeunesse. S’agissant de la crise socio politique et sécuritaire que traverse notre pays, le MONAJEP a affirmé sa disponibilité à accompagner les plus hautes autorités pour le retour de la paix et des déplacés.Il a aussi profité de cette tribune pour donner la position de son association sur la création de la commission dialogue et réconciliation nationale.

La création de la commission dialogue et réconciliation est une bonne initiative. A cet égard, elle  à notre soutien. Mais nous lui demandons de dire la vérité pour que justice soit faite car  c’est à ce seul prix qu’elle pourra accomplir sa mission ” a-t-il ajouté

Enfin, le président élu du MONAJEP a demandé aux autorités l’organisation d’élections crédibles et transparentes dont les résultats seront respectés par tous les candidats. Cela pour éviter une crise postélectorale.Il faut rappeler que le MONAJEP  est une fédération de plusieurs  associations.

Kassoum THERA

PARTAGER