Le président du CNJ-Mali, Mohamed salia Touré après la formation du gouvernement Moussa Mara : “Avec la séparation du ministère de la Jeunesse de celui des Sports, le président IBK a tenu compte de notre demande”

0

” Nous sommes satisfaits de ce gouvernement par le fait que le président IBK a tenu compte de notre demande avec la séparation du ministère des sports de celui de la jeunesse “. C’est le constat fait par le  président du CNJ Mali après la   formation du  gouvernement du Premier ministre  Moussa Mara.

 

Mohamed Salia
Mohamed Salia

Pour  le président du CNJ-Mali Mohamed Salia Touré leur soutien à ce gouvernement s’explique  par deux raisons. “La première, c’est que notre demande a été entendue par le Chef de l’Etat, IBK. Le 9 avril dernier, nous avions   demandé au cours d’un point de presse au président de la République d’accepter de diviser le Ministère de la Jeunesse et des Sports.  Parce que nous  avons constaté que le sport bouffe tous les crédits de la jeunesse, les lignes de credits de la jeunesse sont absorbées par les activités sportives.  Nous n’avons rien contre le sport. Sport rime avec jeunesse, mais c’est notre constat que l’incivisme a atteint un niveau tellement élevé que nous avons pensé qu’il faut aller vers la création d’un ministère de la jeunesse et de l’action citoyenne. En acceptant cette demande,  le président de la République vient de  témoigner une fois de plus qu’il accorde beaucoup d’importance à la promotion de la jeunesse et nous  en sommes fiers en tant que jeunes “ a-t-il indiqué.

 

 

La seconde raison pour M Touré,  s’explique par le fait  que le gouvernement est  piloté par un jeune de moins de 40 ans, Moussa Mara.  “En plus quand on regarde l’architecture gouvernementale on peut affirmer sans risque de se tromper que les 2/3 des ministres sont  des jeunes. Pour cette marque de confiance, nous ne pouvons que remercier le président de la République et lui assurer de notre disponibilité pleine et entière que la jeunesse malienne va se dresser derrière lui comme un seul homme pour l’aider à bâtir ce pays”  a déclaré  le président du CNJ-Mali.

 

 

 

Par ailleurs, il a revélé que le Conseil sera attentif au contenu qui sera donné à ce nouveau ministère.  “Nous avions demandé la création de ce ministère   mais nous espérons voir ce ministère avec beaucoup d’activités qui portent sur la formation citoyenne des jeunes à travers des activités telles que les camps de jeunesse qu’on n’a plus l’habitude de voir et aussi il nous faut  des maisons de la citoyenneté dignes de ce nom, c’est-à-dire des  ”Mayasô”, des maisons qui seront dédiées à la formation civique et citoyenne des jeunes. Ces batiments seront un cadre approprié pour  donner des formations civiques et citoyennes sur le respect du drapeau, sur la connaissance des institutions de la République, sur le respect de la chose publique “ a expliqué Mohamed Salia Touré.

 

 

En tout cas, le Conseil national de la jeunesse s’est dit prêt à accompagner   le gouvernement et plus particulièrement le nouveau département dédié à la jeunesse.” Par ailleurs nous demandons  à notre département de tutelle de nous  accompagner  pour la mise en œuvre de notre agenda ” a martélé M Touré avant d’inviter  les jeunes ministres à  honnorer d’abord la jeunesse  pour que d’autres jeunes puissent avoir leur chance et bénéficier de la confiance du chef de l’Etat.  ” Je ne doute pas qu’ils le feront parce que  la plupart  étaient dans le gouvernement d’Oumar Tatam Ly et ont prouvé effectivement qu’ils sont d’une loyauté et d’une probité irréprochable, toute chose qui va permettre à notre pays d’avancer “ a-t-il  conclu.

 

Kassoum THERA

PARTAGER