Présidente de l’association des femmes policières : Mme Keita Aminata Keita présente son association.

0
1

Guido: Quel est votre parcours ?.

Keita Aminata Keita: je m’appelle Aminata Keita, marié, policière et présidente de l’association des femmes policières.

 Parlez-nous de votre association.

 KAK : C’est une association qui a été créé en 2008 et lutte pour l’accroissement du taux de femmes policières au Mali. Dans ce domaine le taux reste toujours faible. Il faut encourager les femmes à postuler dans ce domaine car les postes ne sont pas réservés aux hommes seuls.

 Avez-vous rencontré des difficultés dans votre travail?

KAK : Oui, surtout avec les hommes ; ils n’ont pas l’habitude d’avoir une femme comme supérieur, c’est juste ça.

Arrivez-vous à concilier votre vie de famille avec votre travail ?

KAK Ce n’est pas toujours facile, car avec mon boulot c’est souvent imprévisible, mais j’ y arrive avec un planning bien établi.

Que pensez-vous du 8 Mars ?  :

KAK Pour moi c’est juste une journée de souvenance au quotidien féminin. Au cours de laquelle l’on fait voir ce que la femme endure dans sa vie de tous les jours, le combat qu’elle mène pour vivre son existence.

 Votre mot de la fin?

KAK Je lance un appel à toutes les femmes, surtout aux jeunes filles, de ne pas se laisser entraîner par la paresse et le fortuit; je leur demande de s’affirmer et de se battre pour marquer leur place .Il ne peut y avoir un foyer sans la femme. Être femme ne veut pas dire tout laisser aux hommes seuls, il faut opter pour tous les postes sans complexe, surtout dans l’armée.

Réalisée par Aissa Traoré

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.