Probabilité de fusion des djihadistes : Mais les populations veillent au grain

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

Dans la lutte contre le djihadisme et le terrorisme au Nord-Mali, un rôle capital de surveillance incombait aux populations pour renforcer les dispositifs de sécurité au sein de la société. C’est dans ce cadre qu’en début d’après midi du lundi 14 janvier, des  personnes suspectées être des djihadistes avait  été arrêtées et conduites au Commissariat de police du 7è Arrondissement. 

Heureusement qu’il y a eu pour elles plus de peur que de mal car ces personnes étaient plutôt des émigrés asiatiques cherchant le soutien de structures pour se charger de leurs  affaires. Selon le Commissaire adjoint dudit Commissariat, il est donc possible que ces personnes détenues retrouvent leur liberté, même si les enquêtes se poursuivent. Par mesure de précaution suite aux combats contre les djihadistes au Nord-Mali, une alerte avait été lancée aux populations : il faudra qu’elles restent très vigilantes  ces derniers temps, surtout qu’une éventuelle fusion des djihadistes. Mais d’ores et déjà, les résultats de cette vigilance sont satisfaisants.

En effet, dans l’après-midi du lundi dernier, ces groupes dont il est question ont été bizarrement appréhendés par les populations près d’une pâtisserie sise à Magnambougou, en commune VI. Arrivés à bord d’un taxi, on ignore encore les circonstances qui les ont amenés là. Alors, les gens n’ayant pas compris leurs manigances ont alerté la Police : ce qui prouve que les citoyens ont retenu les recommandations du Président de la République : entre autres, que chaque Malien aide les autorités pour assurer la sécurité en ces temsp d’incertitudes où des terroristes pourraient bien s’infiltrer parmi les honnêtes citoyens pour commettre des délits. Les rumeurs de la conduite de ces suspects au Commissariat ont vite fait le tour de la capitale.  Mais après notre passage (lundi 15 janvier) au dit Commissariat où nous avions échangé avec le Commissaire adjoint, il s’est avéré que les dits suspects n’étaient pas des djihadistes, encore moins en possession d’armes : en effet, c’était des émigrés asiatiques en situation difficile de passage au Mali. Selon le Commissaire adjoint, ces supposés djihadistes étaient en garde à vue et les enquêtes se poursuivent. Par ailleurs, la Police du Commissariat de Sogoniko a salué l’esprit de collaboration dont les populations ont fait montre. En fait, actuellement, la vigilance de tous les temps doit toujours être de mise car en période de troubles, tout peut arriver parce que personne ne sait plus qui est qui et qui fait quoi.

M. Bellem

 
SOURCE:  du   16 jan 2013.    

Une Réaction à » Probabilité de fusion des djihadistes : Mais les populations veillent au grain

  1. ok ok

    controlez plutot,les hotels!!