Problématique de l’intégration des albinos en Afrique : Bonne note pour le Mali

0

Le thème « Réflexion  sur les stratégies pour sortir de la marginalisation des albinos » était au cœur des débats du troisième forum international des albinos dans le pays des hommes intègres .

Notons de prime à bord, que les albinos vivent des jours très difficiles dans de nombreux pays africains, surtout dans les Etats de l’Afrique Centrale et de l’EST. Ils font l’objet de maltraitance de toutes sortes de la part des populations animistes. Mutilations, meurtres, injures font partie de leur quotidien, à tel enseigne que les ONG nationales et internationales et autorités politiques des Etats concernés, commencent à s’insurger contre le fléau, mais de façon très timide. Car, ce sont ces mêmes autorités qui, en recourent pour des travaux mystiques pour accéder au pouvoir, ou avoir de la notoriété. Quelle absurdité ! Aujourd’hui, c’est leur protection et promotion qui attirent l’attention des décideurs.        

Au Mali, au cours des vingt dernières années, la situation des albinos a extraordinairement évolué. Le chanteur Salif KEITA l’albinos malien le plus célèbre en Afrique et Thierno DIALLO de la Pyramide du Souvenir ne diront certainement pas le contraire. Ils font la fierté  de leurs compatriotes albinos de nos jours. Et de plus de plus, les personnes albinos sont bien intégrées dans notre société. La marginalisation à laquelle, elles faisaient l’objet a pratiquement disparu. La forte islamisation est –elle à l’origine de ce progrès ? La dynamique doit être maintenue et poursuivie par toutes les composantes de la société malienne. Cette exemplarité a permis au Mali d’être citée comme modèle en matière d’intégration des albinos.   
   
Cependant, des efforts méritent d’être faits dans  certains domaines sociaux en leur faveur, l’octroi de quota à la fonction publique, et pour  les logements sociaux, dont bénéficient les personnes handicapées physiques.
Bany ZAN

PARTAGER