Processus de paix et de réconciliation au Mali : Les femmes des partis politiques entendent jouer pleinement leur rôle

0

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa campagne d’information et de sensibilisation sur la mise en œuvre de l’accord, issu du processus d’Alger, le département de la promotion de la femme de l’enfant a initié mardi 10 octobre 2017 une journée d’échange avec les femmes des partis politiques sur « le Rôle des femmes des partis politiques dans la paix et la cohésion sociale au Mali ». C’était au CNDIFE, placé sous la présidence de Mme Traoré Oumou Touré, ministre de la promotion de la femme de l’enfant, en présence du représentant du ministre de la réconciliation et madame le maire de la commune III.

En tant que l’une des couches les plus vulnérables représentant plus de la moitié de la population malienne, force est de constater que les femmes sont les premières victimes des crises notamment des violences qu’elles subissent, des déplacements forcés. En ce qui concerne la crise multidimensionnelle que notre pays a traversée en 2012 qui à fait des victimes civiles et militaires et provoquer les déplacements massifs tant à l’intérieur du Mali qu’à l’extérieur, les études ont montré 75% sont des femmes et d’enfants. Donc, il est nécessaire de les impliquer davantage dans la recherche de solutions aux crises.

Pour le ministre de la promotion de la femme de l’enfant, l’objectif de la rencontre est d’abord d’échanger avec les femmes des partis politiques sur le caractère de la cohésion sociale, de la paix et la mise en œuvre de l’accord, issu du processus d’Alger, mais de réaffirmer l’importance d’un partenariat fécond entre le département et toutes les femmes du Mali afin qu’elles s’impliquent davantage dans le développement du pays. Elle n’a pas manqué d’expliquer en long et large aux femmes des partis politiques l’importance de leur l’implication à tous les niveaux. Auparavant, elle a rappelé que le département ne ménagera aucun effort en vue d’impliquer davantage les femmes dans la recherche de la paix et la cohésion sociale dans notre pays. Elle aussi assuré que les recommandations issues de cette rencontre seront traduits par département en plan d’action et transformer en actions concrètes de développement.

À l’issue de cette journée d’échange,  le ministère de la promotion de la femme de l’enfant s’attend à une meilleure compréhension des femmes des partis politiques sur leur rôle dans la sauvegarde de la paix et la cohésion sociale au Mali et dans la mise en œuvre de l’accord issu du processus d’Alger, l’implication davantage des femmes des partis politiques dans la consolidation de l’unité, de la paix et la cohésion sociale. Elle s’attend aussi à des orientations pour l’élaboration d’une feuille de route visant l’unité, la stabilité, cohésion sociale.

Ont pris part à cette journée d’échange, plusieurs femmes des partis politiques de la majorité comme de l’opposition  mais le réseau des femmes parlementaires et du haut conseil des collectivités.

Mamadou Nimaga

 

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here