Prolifération des bouteilles de gaz butane de provenance étrangère au Mali : La DNCC à pied d’œuvre pour réduire les risques d’accident

1
Modibo Keita, DG DNCC
Modibo Keita, DG DNCC

Depuis quelques années, le district de Bamako est inondé par des bouteilles de gaz butane venues des pays voisins dont leur durée et l’entretien est totalement ignoré par nos services. Pour réduire les risques d’accident dans nos ménages, un comité a été mis sur pied pour veiller à la circulation de ces bouteilles, sur proposition du directeur national du commerce et de la concurrence (DNCC), Modibo Keïta. C’est ainsi que plusieurs centaines de bouteilles étrangères ont été saisies par son service et mises à la disposition de l’Etat.

 

Selon une source proche du dossier, la DNCC est aujourd’hui à pied d’œuvre pour l’atteinte de ses objectifs majeurs qui s’inscrivent dans le cadre de la protection des populations et la préservation de leur bien-être. Des marchandises périmées sont saisies nuit et jour par les agents de la DNCC pour préserver la santé de la population. C’est dans ce cadre que plusieurs bouteilles de gaz butane ont été saisies et mises à la disposition de l’Etat. Pour réussir cette mission qui vise à protéger nos populations, la DNCC a renforcé les capacités de ses agents en leur associant les services qui interviennent dans le domaine du gaz dans notre pays.

C’est dans ce cadre qu’un comité a été mis sur pied sur proposition du directeur de la DNCC, Modibo Keïta pour veiller sur la circulation et la gestion des bouteilles de gaz butane dans notre pays. Ce comité est aussi chargé de la saisie des bouteilles étrangères qui prolifèrent dans notre pays depuis quelques années. Pour la simple et bonne raison que l’origine de ces bouteilles de gaz butane n’est pas connue des opérateurs du gaz ni des autorités du pays. Or, il est nécessaire de connaitre la durée de l’utilisation de ces bouteilles de gaz butane ainsi que leur entretien. Raison pour laquelle chaque opérateur de gaz au Mali a ses propres bouteilles qui sont rechargées uniquement par sa société. Il est formellement interdit à une société de charger la bouteille d’autrui au Mali. Aujourd’hui, ce comité est en train de travailler durement pour récupérer toutes les bouteilles de gaz butane qui ont une origine  inconnue pour éviter des accidents.

Rappelons que pour les cubes Maggis périmés saisis par le commissariat de police du 3e arrondissement appartenant à la société Boubacar Djigué et frères, ils ont été définitivement saisis par la DNCC sur l’autorisation du procureur de la commune II. Mais selon certaines sources dignes de foi, aucune investigation n’a été faite pour vérifier si le reste de ces produits périmés transportés de Ségou à Bamako a été définitivement retiré du marché.

 

Cléophas TYENOU     

PARTAGER

1 commentaire

  1. Combien de personnes au Mali ont ete victime de blessures, brulures ou la mort par les bouteilles en mauvais etat? On a vraiment besoin d’une organisation ou association solide et effective de protection des consomateurs. La protection de la population contre les produits dangereux doit faire parti de la mission d’un gouvernement digne de ce nom.

Comments are closed.