Promotion de l’entreprenariat féminin au Mali : Les actrices en conclave pour booster le secteur

1
Madame KEITA Aminata MAIGA Epouse du Président de la République
Madame KEITA Aminata MAIGA Epouse du Président de la République

La première dame, Kéita Aminata Maïga a procédé ce 18 octobre 2016 à  la maison du Patronat du Mali au lancement de  l’atelier régional de Bamako en prélude du forum « Genre et développement ». C’était en présences de Thomas Melonio, Conseiller Afrique de la Présidence de la France, les membres du gouvernement, l’ambassadrice de la France au Mali et d’autres diplomates

Organisé par le Comité National d’Organisation du Sommet Afrique-France (Cnosaf) et le ministère de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille,  l’atelier de Bamako vient boucler la série des ateliers régionaux  du forum « Genre et développement » dont le thème est « L’entrepreneuriat féminin dans le domaine de l’agro-business, clé de l’émergence de l’Afrique ».  Ces ateliers préparatoires  régionaux  en prélude du forum « Genre et Développement »  s’inscrivent dans le cadre des mouvances  du 27ème  Sommet Afrique-France que notre pays s’apprête à abriter  en janvier 2017, qui est opportune pour nos décideurs d’intéresser les femmes à se mobiliser autour de leurs objectifs notamment l’entreprenariat féminin dans le domaine de l’agro-business.

Et c’est dans cette optique que différents ateliers ont été organisés à  Ségou, Sikasso, Koulikoro, Tombouctou, Gao  et ce présent dans le district de Bamako enfin d’ être à l’écoute les femmes sur  leurs réels besoins et  préoccupations pour la mise en place de stratégies  idoines à leur autonomisation. En effet pour reprendre le président du Cnosaf, Abdallah Coulibaly : « Quelle voix est plus autorisée que celle des femmes rurales sur les questions d’un meilleur accès à l’alimentation, à l’éducation, à la santé, à la terre, bref, aux fondamentaux de la dignité humaine ? ».

A l’occasion, la salle du Patronat a refusé du monde, elles étaient sorties en grand nombre, les présidentes des associations féminines faîtières, les femmes leaders et militantes pour participer à cette rencontre sur l’entreprenariat féminin dans le domaine de l’agro-business.  Un intérêt légitime quant on sait  les femmes constituent 70% de la  force de travail agricole  et qu’elles génèrent  jusqu’ à  60 à 80% de la production des denrées alimentaires de l’Afrique.  Aussi, consciente des enjeux,  Kéïta Aminata Maïga,  a salué  cet espace  qui met en exergue l’incommensurable  rôle des femmes  dans les chaînes de production agricole.

A ses dires  il est incontestable, aujourd’hui que les femmes constituent l’un des nouveaux  leviers de la croissance économique et  répondre   à leurs préoccupations c‘est enclencher une dynamique de croissance économique pour  une Afrique émergente sur la scène mondiale.  Notons que  le forum est une aubaine  pour les femmes de : réfléchir sur les outils pour une autonomisation socio-économique effective des femmes, de renforcer les capacités managériales des femmes aux thématiques du Sommet, de mettre en exergue les questions du dividende démographique. Au sortir dudit forum, il est attendu que les femmes   rédigent une feuille de route,  des recommandations qui seront soumises aux chefs d’Etats et de gouvernement lors du Sommet Afrique-France.

Khadydiatou SANOGO

 

 

 

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here