Promotion des droits humains en période de conflit : Les membres de L’EJS-Mopti édifiés sur l’impact de la guerre sur les femmes et les enfants

0

Dans le souci de mieux édifier ses membres, partant de là, toute la jeunesse malienne, sur l’impact négatif de la guerre sur les femmes et les enfants, l’association, espoir de la jeunesse de Sévaré-Mopti ( EJS-Mopti) a organisé le samedi 8 juin à la maison de la femme et de l’enfant, une conférence-débat qui avait pour thème ” femmes et enfants en situation de guerre “.  Elle était présidée par la directrice de la maison de la femme et de l’enfant, marraine de l’évènement, Mme Djourté Fatimata Dembélé entourée du secrétaire général de l’EJS-Mopti, Oumar Ganaba et de son adjoint, El Hadji Moussa Soriba Kéita, non moins secrétaire à l’information de ladite association. 

 

 

photo EJSPour débattre du sujet, il a été fait appel à Mamadou Dao, professeur de droit civil à l’université de Bamako. A le croire, les femmes et les enfants constituent la couche la plus vulnérable en temps de conflit. Ils sont, dira-t-il,  les plus exposés et subissent d’énormes exactions au nombre desquelles on peut citer les viols sur les femmes et les jeunes filles. Des actes qui vont à l’encontre des instruments juridiques favorisant la promotion des droits humains. S’appuyant sur des exemples concrets, le Pr Dao a expliqué à son auditoire les différentes formes de violations des droits humains qui interviennent souvent en période de guerre. Ajouter à cette situation, la propagation des maladies qu’elle engendre.

Le conférencier a également parlé de nombreuses dispositions juridiques internationales ratifiées par le Mali et qui sont relatives à la protection des droits des femmes et des enfants lors des situations conflictuelles.

Abondant dans le même sens que le conférencier, la directrice de la maison de la femme et de l’enfant, Mme Djourté Fatimata Dembélé a évoqué les souffrances qu’endurent les femmes et les enfants au nord du Mali suite à la longue occupation des rebelles. Elle a, en outre saisi l’occasion pour saluer l’initiative des jeunes notamment pour le choix du thème.

Pour leur part, le secrétaire général de l’EJS-Mopti et son adjoint, Moussa Soriba Kéita ont invité l’ensemble du peuple malien plus particulièrement ses camarades jeunes à soutenir les efforts du gouvernement pour une paix durable dans un Mali uni et prospère.

Outre les questions soulevées par l’auditoire à l’endroit du conférencier, la rencontre a été aussi marquée par des prestations musicales des artistes de la place.

            Ramata S KEITA,  Stagiaire

Commentaires via Facebook :

PARTAGER