Promotion féminine au Mali : Un nouvel incendie à la demeure de la CAFO

4
Promotion féminine au Mali : Un nouvel incendie à la demeure de la CAFO
La commission intérimaire de la CAFO (la coordination des associations féminines et ONG) la semaine dernière

La commission  intérimaire de la CAFO (la coordination des associations féminines et ONG)  a animé une conférence de presse  pour sommer la ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille de démissionner de son poste de présidente de la CAFO et permettre à son secrétaire générale de pouvoir jouer pleinement son rôle d’intérimaire.  

C’était le  5 juillet 2017 au siège de ladite structure.

-Maliweb.netLe retour des vieux démons à la Cafo, le spectre de la division rôde de plus belle  au sein de  la Cafo. En effet,  la faîtière  se fait de nouveau entendre, la hache de guerre de 2012 est déterrée  pour le poste de la présidente. Pour preuve, la commission intérimaire de la Cafo composée des membres du bureau  exécutif,  est montée au créneau pour  exiger la démission de la présidente en exercice jusqu’à ce jour, Oumou Touré non moins actuelle ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille. Et cette commission annonce également  une marche de protestation avant le 10 juillet prochain pour l’ouverture des locaux de la Cafo en plus de la tenue d’une assemblée générale au mois d’octobre 2017. Des informations données lors d’une rencontre avec la presse  animée par la secrétaire administrative, Mariko Mah Coulibaly, Mme Sangaré Nana Coulibaly , chargée aux affaires économiques de la Cafo, Awa Diallo, secrétaire à la santé et au développement social et d’autres membres du bureau.

Face aux médias et d’autres membres et sympathisants de la Cafo, les conférencières du jour, exigent   que  l’actuelle ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Oumou Touré  dépose sa lettre de démission de son poste de présidence de la Cafo. La commission intérimaire de la Cafo accuse   Mme Oumou Touré  de déroger à la règlementation en vigueur de la Cafo mais surtout  elle juge la ministre  d’avoir une main mise sur la gestion de la Cafo, de retenir les documents administratifs ainsi que  les clés des bureaux de la CAFO. Toujours, selon cette partie du bureau national de la Cafo, Mme Oumou Touré  reste fermée à toute communication avec elle en  se limitant à partir de son ministère de  gérer de manière clanique la coordination.

Pour la commission, l’actuel poste de présidence reviendrait à la secrétaire générale de Oumou Touré, Dembélé Oulématou Sow, présidente de la FENACOF( fédération nationale des associations et coordinations féminines du Mali).

Deux noms qui en rappel au  duel  qui a durement secoué  la stabilité de la faîtière en 2012.

Nonobstant, il est important de rappeler que la Cafo crée en 2008 a pour objectif la promotion et l’épanouissement de la famille et singulièrement celle de la femme et de l’enfant.

 

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Moi ou le chaos, le comportement de Mme la ministre. Elle se croit sortie des cuisses de Jupitère et donc la seule femme du pays. Ha que non, il y au moins 7 millions de femmes dans ce pays, tous femmes, oui, femmes.

  2. en 2007 il y eu ce même problème il est grand temps que les gens se réconcilient Paix à son Mme Sira Diop, M. konaké et autres On prix 3 mois chaque Mardi il y avait une réunion pour cette affaire de Cafo entre Oumou et Ouléy nous sommes fatigués

  3. Eh oui rien n’a ajouté tout à été dit vraiment il faut être folle pour agir de la sorte qu’on ne soient pas égoïste les uns envers les autres chacun aura ce que Dieu t’avait pré-destiné In Shâ Allâh

  4. Pourquoi elle fait ça c’est de la méchanceté et l’égoïsme de sa part ce pays est rempli de ça walaye vous les membres de la CAFO ne baisse jamais les bras donc luttez-vous jusqu’à la satisfaction totale car ce que Dieu t’a réservé personne ne peut te le prendre à bon entendeur salut

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here