En provenance des quatre coins du pays et de l’étranger : Les Diawambé du Mali en conclave le 19 février au palais de la culture

5

C’est, en effet, l’une des rencontres communautaires les plus importantes à laquelle on va assister en ce début d’année. Il s’agit de l’assemblée générale de l’Amicale des Diawambé du Mali (ADM) qui se tiendra le dimanche 19 février prochain au palais de la culture. Le bureau de l’Amicale, composé de 79 membres et présidé par le doyen Mamadou Lah, sera renouvelé à l’issue de cette assemblée attendue pour rassembler largement et davantage les membres de la communauté.

Depuis quelques semaines déjà, le pétrolier Youssouf Bathily avec plusieurs autres membres de la communauté se battent comme de beaux diables pour que cette rencontre soit une réussite totale au vu des défis importants et des ambitions que les uns et les autres ont pour la cohésion et l’harmonie au sein de la grande famille des Diawambé du Mali. Et au-delà pour le développement socio-économique et culturel de notre pays. Personne n’ignore, en effet, le rôle extrêmement important que jouent les Diawambé dans diverses activités économiques de notre pays et leur sens de la solidarité et de l’entraide. C’est dire combien cette rencontre est attendue avec beaucoup d’impatience tant par les Diawambé eux-mêmes que par le pays tout entier.

Rappelons que l’Amicale des Diawambé du Mali est une association apolitique fondée en 1957 avec pour objectifs de créer et d’entretenir un climat de fraternité, de solidarité et d’entraide au sein de la communauté Diawambé du Mali et du reste du monde ; promouvoir et valoriser la culture des Diawa  mbé du Mali et dans le monde ; créer et promouvoir des activités économiques, sociales et culturelles en faveur des membres et de toute la communauté Diawambé de façon générale ; aider et assister les couches les plus démunies au sein de la communauté Diawambé et, entre autres, promouvoir toute activité susceptible de relever le niveau de vie de la communauté Diawambé.

Renforcer la cohésion et réviser le code de conduite

Pour atteindre ses objectifs, l’Amicale procédera à la relecture de ses statuts et règlement intérieur en vue notamment de les coller davantage aux réalités actuelles.  Cette assemblée générale sera également l’occasion de procéder à la révision du code de conduite en vigueur au sein de l’organisation. Au cours des travaux, il est attendu que les délégués apportent des amendements pertinents allant dans le sens du renforcement continu de ladite amicale.

Les Diawambé du Mali et ceux de la sous-région voire du reste du monde sont fortement attendus à cette rencontre qui vise aussi à prier pour le Mali et à exprimer les félicitations  de la communauté des Diawambé au président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta, tout en souhaitant un retour rapide de la paix et de la sécurité dans notre pays. Cela aux dires de Youssouf Bathily, l’un des organisateurs les plus engagés de cette assemblée générale statutaire de l’Amicale des Diawambé du Mali.

Mamadou FOFANA /Maliweb.net

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. On va participer on a besoin de preserver la culture des diawambes le Mali en a besoin. C’est vrai qu on a aussi notre mauvais côté tel que la débauche et la pagaille avec l argent mais on a aussi notre excellent côté qu’aucune éthique n’a d’égal c’est notre sens de solidarité, de charité et de générosité envers les autres. Nos filles diawambes en général ont aussi honte de perdre leur virginité avant le mariage, ce qui bénit les enfants.

    • Ah bon? Donc tous les fonctionnaires qui pillent le Mali pour devenir riches de nulle part sont -ils des diawambés ? Au contraire les diawambes sont de grands contributeurs au développement de l’économie du Mali et surtout au maintien de la culture malienne. Les Diawambé au moins payent la taxes et des droits des douanes et les fonctionnaires millionnaires? À vrai dire c’est la plupart des maliens qui sont voleurs. Izakdem comment tu te permets alors de traiter toute une ethnie de voleurs si tu n’es pas ignorant et jaloux?

  2. les nids du clientélisme politique.
    Conséquence de la politique culturelle de Monsieur Alpha Oumar Konaré.
    Bɛɛ kalikan ye k’u balo tɛ bɔ yɔrɔ wɛrɛ forobatodaga kɔ!!!!
    La compétition est ouverte même si on prétend que la seule que nous destestons au Mali est la malhonnêteté.

    • Dans chaque ethnie on trouve les mauvais et les bons un peu du respect je ne suis pas diawando en tant que malien j’aime tous les maliens

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here