Présentation des voeux de 2012 : Le Préfet de Bougouni a créé une plateforme sociale

0
0





Le lundi 9 janvier 2012, le Préfet du Cercle de Bougouni M. Moussa Dougoutigui Diarra a accueilli toutes les couches sociales dans la salle de Réunion du Cercle afin de leur adresser ses vœux de l’an 2012.

Qualifiée d’innovation dans la collaboration de l’administration centrale avec les autres acteurs de la société,  la présentation des vœux du nouvel an du préfet de Bougouni a fait l’objet de cérémonie solennelle appréciée à sa juste valeur par toutes les couches sociales. Les drapeaux maliens affichés à la porte et dans la salle et celui étalé sur le présidium témoignaient du caractère officiel et solennel de la rencontre. Le Préfet, assisté de son adjoint Komba Samaké, du sous préfet central, du maire de la commune urbaine de Bougouni, El Hadj Yaya Togola, le président du Conseil de Cercle, M. Issa Diakité pendant six heures d’affilés a échangé avec la population de Bougouni à travers les organes socioculturels et économiques.

Les services de sécurité, la justice, les services administratifs et techniques, les syndicats, les élus communaux et locaux, les ONG et associations, les institutions bancaires et de microfinances, les partis politiques et confessions religieuses, les chefs des quartiers et notabilités de Bougouni, la presse locale et le Réseau des Communicateurs Traditionnels pour le Développement (RECOTRAD), sont passés à tour de rôle pour présenter au préfet, M. Moussa Dougoutigui Diarra, leurs meilleurs voeux avant de souligner leurs doléances et préoccupations par rapport au développement de la localité.

Les points cruciaux sur lesquels se sont appesantis  les différents groupes sont relatifs à l’insécurité des personnes et des biens, à l’impunité, à l’incivisme, à l’insouciance, et à l’injustice sociale, dont la localité souffre incessamment à cause de certains citoyens. En effet,  il faut noter que la responsabilité de l’Etat dans chacun de ces fléaux a été mise en évidence.

 Par ailleurs, tous les porte-paroles des secteurs d’activités ont mis en exergue les élections générales de 2012 et ont, au nom de leur groupe,  pris des engagements à jouer leur rôle dans le processus électoral afin que notre pays puisse organiser des élections libres et paisibles.

Le premier responsable du Cercle s’est réjouit de la disponibilité et de l’engagement de ses administrés à participer activement au développement de la localité, à  consolider la paix sociale, puis les a exhortés à renforcer les points positifs dans l’accomplissement de leurs devoirs civiques.  

Seydou KONE

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.