Pour jouer sa partition dans le cadre du mois de la Solidarité : Quand l’APS initie un marché où les Maliens peuvent avoir accès aux produits de qualité à un prix social

0

foire-APSDans le cadre de la 21ème édition du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, l’Alliance pour la Paix et la Solidarité (APS) vient d’initier une foire de la solidarité au Palais de la Culture. Durant deux semaines, le public aura accès à des produits de qualité à un prix social. Cette foire a été rendue possible grâce à l’implication du président d’honneur de l’APS, notre compatriote Malamine Koné, PDG du Groupe Airness. Les recettes de  la foire serviront à construire un château d’eau dans un quartier de Bamako.

La 21è édition du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion a été lancée depuis le 1er octobre. Comme à l’accoutumée, cette présente édition sera marquée par une série d’activités de solidarité en faveur les couches défavorisées.

Pour jouer sa partition, l’Alliance pour la Paix et la Solidarité (APS) dont le Président d’honneur est notre compatriote Malamine Koné (PDG du Groupe Airness) a initié une foire dénommée “Foire de la Solidarité”.  Ouverte le 17 octobre dernier, cette foire se poursuivra jusqu’à la fin de ce mois au Palais de la Culture Amadou Hampaté Bah.  Plusieurs invités de marque étaient présents lors du lancement. A travers les différentes boutiques installées pour la circonstance, ils ont été séduits par la qualité des produits exposés.

Cette foire de la solidarité, comme dira le président de l’APS Madiba Kéïta, consiste à vendre au grand public des produits de qualité à un prix social. Il s’agit, en réalité, des vêtements, des chaussures, des fournitures scolaires, des téléviseurs, des sacs et divers produits de qualité. “Nous avons reçu de la part de notre président d’honneur, Malamine Koné, ces différents produits. Raison pour laquelle nous avons créé ce marché où toutes les couches sociales peuvent s’approvisionner en marchandises de qualité. Pour ce faire,  nous avons cassé les prix souvent jusqu’à 50%. Cela dépend des produits. Nos boutiques ouvrent à partir de 9 heures pour fermer aux environs de 21 heures”  dira Madiba Kéïta.   Avant de préciser que les recettes de cette foire serviront à construire un château d’eau dans un quartier de la capitale.

Il est nécessaire de rappeler qu’une quarantaine de jeunes diplômés sans emploi travaillent avec l’APS en tant que bénévoles. C’est dire que la foire de la solidarité  contribue aussi à la lutte contre le chômage.

Partie pour deux semaines, la foire de la solidarité risque de dépasser ce délai compte tenu de l’engouement auprès du public. “Nous avons beaucoup de produits et il sera très difficile de les écouler d’ici le 30 octobre. Raison pour laquelle, nous souhaiterions continuer après cette date. Cela, pour le plus grand bonheur des Maliens” a-t-il déclaré.

En tout cas, l’Alliance pour la Paix et la Solidarité  (APS) a déjà fait un grand pas  sur le terrain de l’humanitaire. Elle ne cesse de soulager la souffrance des plus démunis.  Dans le cadre de la rentrée scolaire 2014- 2015, l’APS a offert 300 kits scolaires aux élèves des couches défavorisées de l’école publique de Kati Sananfara et de Kanadjiguila dans la Commune du Mandé. Auparavant, l’Alliance avait fait un don à l’Orphelinat Niaber de l’Association de la Sauvegarde de l’Enfance (ASE-Mali) dans le cadre de la fête de Tabaski. Sans oublier l’Opération de la cantine du cœur durant le mois du Ramadan avec la distribution de repas (12.000 repas). Ce n’est pas tout. L’APS a également  contribué à la promotion de la culture,  du sport et de l’éducation. Pour ce faire,  dans le cadre du partenariat avec la Fédération Malienne de Cyclisme, elle a participé aux différentes activités, notamment le Grand Prix du président Amadou Togola à Nièna et au Cross country avec la participation de plusieurs athlètes venus d’horizons divers. L’APS a pris part au festival de balafon et au forum international de la paix.

Alou Badra HAIDARA

PARTAGER