Réconciliation nationale des jeunes du Mali (RNJM) : «Même si c’est à notre sang nous allons réconciliés tous les fils de ce pays», dixit Adama B. Coulibaly président de la plate-forme

0
Adama B. Coulibaly
Adama B. Coulibaly

Dans le cadre de la réconciliation nationale de la jeunesse Malienne 13 Associations ont créé une plate-forme dénommée Réconciliation Nationale des Jeunes du Mali (RNJM), le 21 Mars  2013 à la maison des jeunes de Bamako et qui ont décidé de se donner la main et de parler le même langage en unissant leur force pour afin affronter les défis qui s’imposent et de travailler pour la réconciliation nationale de tous les fils du pays et particulièrement les jeunes.

 

 

C’est à cet effet que les organisateurs de cette plate-forme ont animé une conférence de presse à l’école de Bozola. La dite conférence était animée par le président de la plate-forme, M. Adama B. Coulibaly du Cercle Culturel Moussa Dadis Camara (CCMD) et président de la plate-forme, le secrétaire général du Mouvement Vert-Jaune-Rouge M. Tiécoro Sanogo, secrétaire à l’organisation de la plate-forme, M. Mamadou Fofana. C’était en présence des représentants de plusieurs associations signataires de la plate-forme.

 

 

L’objectif de cette conférence était de porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale sur les objectifs de la plate-forme et les orientations politiques prochaines de la plate-forme dont dans les prochains jours comptes s’affilier à un parti politique.

 

 

A l’entame de ses propos et convaincu que l’union fait la force M. Adama B. Coulibaly a indiqué la RNJM n’est affilé à aucun parti politique mais elle se réserve le droit de se prononcer sur toutes les questions qui suscitent l’intérêt publique. Partant de ce fait, en veille de l’élection présidentielle du 28 juillet 2013 au Mali, la plate-forme a décidé de soutenir un candidat qui prendra en compte ses aspirations.

 

 

Pour se faire, cette plate-forme qui réclame en son sein plus de 50.000 électeurs potentiels, ne sait pas précipiter pour choisir le candidat pour lequel ses membres vont voter. Elle a pris le soin de rencontrer des délégations de plusieurs partis candidat à la présidentielle.

 

 

Selon le président de la plate-forme, à ce jour les discussions sont plus avancées avec le parti Urd. Pour lui, le choix du candidat de l’Urd sera confirmé ou infirmé lors de l’Assemblé générale que la plate-forme organisera le début de la semaine prochaine. Mais, dit-il, avant toute signature d’engagement de soutien, il sera proposé au candidat les préoccupations que la plate-forme.

 

 

A la suite du président Adama B. Coulibaly, le secrétaire général Tiécoro Sanogo et le secrétaire à l’organisation Mamadou Fofana ont ajouté qu’à travers cette plate-forme d’associations, les jeunes qu’ils sont, ont l’intention de se donner la main et faire avancer le Mali en élisant un président qui remplira ses engagements en faveur des Maliens en général et des jeunes en particulier.

 
Le président de la plate-forme a également noté qu’au-delà de Bamako et Kati, que la plate-forme a des contacts avec plusieurs associations dans les régions et les cercles du pays. Et que le moment opportun tous ceux-ci auront la consigne de  vote que la plateforme aura à décider.

 

 

Rappelant que la plate-forme est composée des associations et mouvements suivants : Cercle culturel Moussa Dadis Camara (C.C.M.D), Association des jeunes patriotes du Mali (Ajpm) ; Association Mali Action Solidarité (Mas), Association des vendeurs du café au Mali, Association des ressortissants du village de Raz II, Association des commerçants de la commune II, Association des jeunes prêcheurs de Bamako, Mouvement vert jaune rouge, Association des femmes de N’golonina marché, Association des jeunes tailleurs de Bamako, collectif des employés de la cité du Niger de Bamako, Mouvement des demandeurs d’emplois.

A.S.C

 

PARTAGER